icon - Bac S

lyricalwillingMécanique

22 févr. 2014 (il y a 3 années et 1 mois)

55 vue(s)












































-


    

 17  2011


Dans le cadre de
notre sortie sur la presqu’île de Crozon

le 17 février 2011, nous avons pu observer
de nombreuses roches, failles, affleurements…
Un guide nous a fourni différentes informations sur
chacun des sites, afin de compléter nos observations.



1.

 

de l’Aber


L
a plage e
st un lieu de sédimenta
tion et d’
érosion.
A marée basse, o
n y

trouve des mégarides de
vagues (ripple marks)
, qui sont

des rides de forme allongée, parallèles, et régulièrement espacées.
On peut les obse
rver dans les sédiments sableux d’origine marine.




L’affleurement est l’endroit où la roche du sous
-
sol apparaît en surface et en place (falaise…)

Le schiste, de
couleur marron/rouille, est composé d’oxyde de fer.

Les couches successives sont des strates.

Le pendage

est l’angle que fait la strate par rapport à l’horizontale (ici, presque vertical)

Le schiste est d’origine sédimentaire. Il y a 410 millions d’années,

pendant l’ère primaire, des dépôts
de vase se sont formés.

Une diaclase est une déformation cassante qui affecte la roche sans provoquer de déplacement.

On trouve ici, une alternance entre le schiste et le quartzite.

La structure plissée est le témoin de
la déformation souple des roches. C’est donc le plissement qui a
généré le pendage.














Une faille est une déformation cassante qui provoque le déplacement des roches affectées.

Avant la faille, la strate formait une continuité

; après la faille,
la strate forme une discontinuité.























2.

   


La pointe de Raguenez date d’il y a environ 445 millions d’années.

On y trouve des strates, formées
de ponce, signe du volcanisme explosif, ainsi que des projections volcaniques.

Les tufs de Raguenez sont essentiellement formés de lave ponceuse.

Un tuf est une roche résultant
de la consolidation de débris volcaniques.















3.

   

Le
schiste noir traduit l’existence de carbone. On trouve ici des fossile graphtoliques. Il y a également
la présence de fossiles stratigraphiques, signe d’organismes

marins à mode de vie pélagique (c’est
donc un organisme qui

vit dans l’eau)













On trouve de la r
oche hypovolcanique filonienne, aussi appelée Kersantite. Elle est composée de

:

-

biotite (mica noir)


ici décoloré par altération (perte du fer)

-

plagioclase (feldspaths)

-

pyroxène

-

oxyde de fer et de
titane


La Kersantite est une roche qui résiste bien au temps et aux intempéries, et donc à l’érosion. Elle fait
partie des roches qui ont été formées par l’activité volcanique, mais qui n’ont pas subi l’éruption.



L’hydrovolcanisme est l’injection d’un
magma à quelques centaines de mètres dans les sous
-
sols.

Il cristallise

: signe d’un refroidissement rapide.


4.

   

Le relief accidenté qui s’y présente est le résultat de l’action de l’érosion.

Les coulées de lave sous
-
marine, sous forme de cous
sins, ou d’oreillers (on les appelle alors des
pillow
-
lavas), sont les formes du volcanisme effusif.

Ils s’organisent sur plusieurs niveaux, qui
correspondent à des venues successives.

On observe du basalte, datant d’environ 445 millions d’années, qui a ét
é façonné et creusé par les
gaz. On trouve également des strates de tuffites qu’on traite de volcano
-
sédimentaires.









5.

,    

La croûte océanique est essentiellement basaltique.

Sous l’effet de l’érosion et de
l’altération, les
sédiments sont transportés, puis compactés

: cela forme plus de 3000 m d’épaisseur de dépôts. Le
transport se fait donc soit par voie éolienne, ou par cours d’eaux. Sous la pression et la chaleur, se
produit la diagénèse

: des roches sédi
mentaires sont alors formées.








Sédiments

Roches sédimentaires

Roches métamorphiques

Sable

Grès

Quartzite

Vase

Argilite

Schiste

Boue carbonate

Calcaire

Marbre


A
-
445 millions d’années, ont eu lieu le volcanisme et la sédimentation en milieu marin
. Les tufs sont
les restes du volcanisme ex
plosif, tandis que les tuffites (qui sont des dépôts sous
-
marins)
et le
calcaire sont les restes du volcanisme effusif. Le four à Chaux est donc un témoin du volcanisme
effusif à
-
445 millions d’
années

; la pointe

de Raguenez est, quant à elle, signe du volcanisme
explosif.













Jusqu’à
-
400 millions d’années, le sable et la vase se sont déposés en couches superposées. La
diagénèse des sédiments s’est ensuite produite

: La vase a formé de l’argilite, alors

que le sable a
formé du grès.







A
-
370 millions d’années, s’est produit le plissement hercynien.

Sous l’effet de la force, de la
température et de la pression, le basalte s’est transformé

: c’est le métamorphisme (qui a d’ailleurs
formé du métabasalte
). Les roches qui étaient alors plissées, sont, sous l’action de ces contraintes,
redevenues rigides.










Ensuite, les failles se
sont formées. Ensuite, il y a eu des injections de magma dans les failles.

Puis, les structures se sont aplanies, notamm
ent avec l’érosion. Le relief accidenté est donc la
conséquence de la nature des roches, ainsi que de la valeur du pendage.

(le Four à Chaux)






A la fin de cette journée, nous avons visité la maison des Minéraux à Saint
-
Hernot, musée
présentant, entre
autres, toutes les pierres observées durant la journée.

Nous avons ainsi, grâce à
une synthèse effectuée par le guide,
mettre en relation nos observations, et leurs interprétations.
Cette journée nous aura donc permis de découvrir, de manière plus concrète
, de nombreuses pierres
et fossiles, afin de mieux comprendre les différentes étapes de formation de la Terre.