INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LES BATIMENTS D ...

whatcheerwaywardElectronics - Devices

Oct 5, 2013 (4 years and 6 days ago)

118 views

STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
1

sur
10


INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LES BATIMENTS D'HABITATION



1.

Norme et recommandation



La norme officielle
régissant la sécurité relatives aux installations électriques basse tension

est la
norme
NF C 15
-
100
.

On associe souvent cette norme au
x

recommandation
s

PROMOTELEC;


L'installation
d'une habitation

doit être conforme à cette norme
. Lo
rs de la mise en service d'une
nouvelle ligne ou de la rénovation d'une installation ayant nécess
ité la mise hors tension par EDF, une
attestation de conformité sera exigée. Pour cela le CONSUEL
,

organisme indépendant chargé de la
vérificatio
n des installations électriques

devra passer vérifier l'installation et délivrera une attestation de
conformité
.



2.

Le branchement au réseau



La conception et la réalisation des ouvrages de branchement doivent être conformes à la norme


NF C 14
-
100
. Il existe deux type de branchement ,

selon la distance entre le futur coffret "de branchement "
situé à la limite de la propriété et le tableau de répartition électrique.


Branchement de type 1



Le branchement de type 1 est autorisé
lorsque la longueur de branchement en zone
privative est i
nférieure à 30 m.





Branchement de type 2



Le branchement de type 2 est autorisé
quelle que soit la longueur du câble de
branchement en zone privative



En plus du coffret de branchement, un
deuxième coffret comprenant le disjoncteur et le
compteur do
it être installé en limite du domaine
public. Le point de livraison est situé aux bornes
de sortie se trouvant en aval du disjoncteur.



STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
2

sur
10

3.

La gaine technique de logement







La gaine technique logement (GTL) regroupe en un seul emplacement toutes les
arrivées des r
é-
seaux courants forts et courants faibles de l'installation.

La GTL est obligatoire dans tous les logements individuels et collectifs.

Elle doit contenir

:



la platine (1) pour compteur et disjoncteur de branchement



le tableau courants forts (
1)



les autres applications de communication (TV, satellite,

box,

interactivité...)



le coffret communication (courants faibles)(1)



les canalisations de puissance, de communication et de branchement.



Aucun fluide autres qu'électriques ne doit s'y trouver.


(1) doivent être situés entre 1 m et 1 m 80 du sol


Les dimensions intérieures minimales de la gaine technique logement sont

:


Surface de logement

Largeur

Profondeur

Logement < 35 m²

450

150

Logement > 35 m²

600

200



Les dimensions de la GTL doivent
être respectées sur toute la hauteur (du sol au plafond). Les co
n-
ducteurs isolés doivent être disposés de telle manière qu'ils ne se trouvent pas au contact de la paroi.


Les parois conductrices sont

: pierre, moellon, briques, béton, placo. Sur ce type de

supports, les
coffrets doivent être équipés d'un fond isolant.




STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
3

sur
10

4.

Le tableau de distribution


Le tableau de distribution

est composé:



D'un compteur électrique: La RT 2012
impose la mise en place dans le t....



D'un disjoncteur général dit disjoncteur
d'abonné



D'un parafoudre qui protège contre la
foudre



D'interrupteur différentiel pour la
protection des personnes



De disjoncteur (ou de fusibles) qui protège
les circuits

et les biens




Il ne doit pas être placé dans un placard, prêt d'un point d'eau
ou d'un appareil de chauffage.



5.

La protection contre la foudre



L'installation d'un parafoudre est obligatoire
dans les régions ou le niveau kéraunique est
supérieur ou égale à 25.

Le niveau kéraunique est le nombre de jours par an
où l'on entend le tonn
erre.

Le parafoudre doit être installé directement après le
disjoncteur de branchement (différentiel 500mA). Il
doit être relié au bornier de terre de l'installation.
La valeur conseillée de
la prise de terre est de 30 Ω

ma硩mum.




橡jn攠:⁰慲afoudr攠r
散omm慮dé

roug攺⁰慲afoudr攠ob汩gatoire


STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
4

sur
10


Cependant, il est recommandé de protéger tous les appareils sensibles (ordinateur, magnétoscope,
appareils programmables, ...) par un socle de prise de courant 10/16A intégrant un limiteur de surtension,
et ceci
partout en France.




6.

La protection des personnes



6.1.

La mise à la terre



L
a mise à la terre d'un bâtiment est constitué d'un ensemble conducteur de terre
-

borne de terre
-

prise terre. Elle a pour objectif de maintenir le bâtiment équipotentiel avec le so
l
, c'est à dire qu'elle
supprime les risques de différences de potentiel source d'électrocution.



6.1.1.

Le conducteur d
e protection



Ce conducteur assure l'interconnexion des masses de tous les appareils de l'installation. Il les relient

toutes en un seul point puis à la te
rre par un conducteur de terre.



Le conducteur de protection (la terre) est repéré par l'utilisation systématique d'un fils à double
coloration
vert

et

jaune
.



La dimension du conducteur de protection est choisie de f
açon à ce qu'elle soit au moins égale
à
celle du conducteur de phase, c'est à dire que pour une
phase 6

mm²

par exemple, il faut

prévoir une terre
de
6

mm²
de section

minimum.



Toutes les masses métalliques d'un
bâtiment doivent être mises à la terre:




Les canalisations métalliques
d'eau, de chauffages, de gaz,
etc...



Les huisseries métalliques



Les masses des appareils
électroménagers


Les salles de bains et salles d'eau
doivent comporter une liaison
équipotentielle locale, raccordée au
bornier de terre
du tableau.

La liaison équipotentielle locale évite
des différences de potentiels réduites
liées
à la différence

de résistances

éventuelles

des conducteurs.









STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
5

sur
10

6.1.2.

La born
i
e
r

de terre

ou barrette de mesure


La barrette de coupure de terre est installée
au pied
de la colonne terre. Elle permet l'ouverture du
circuit de terre lors d'une mesure de la prise de
terre
.





6.1.3.

la prise terre



Le raccordement à la terre peut être fait soit par un piquet, soit par une boucle en fond de fouille


Piquet de Terre


Boucle de fond de fouille






En général, une prise de terre en fond de fouille aura une meilleur valeur qu'un simple piquet
enfoncé dans le sol



Résistance maxi de la terre

Qualité de la terre

Sensibilité du différentiel

2500 Ω

Trèm慵v慩獥

10 mA

830 Ω

M慵v慩獥

30 mA

83 Ω

Moy敮ee

100 mA

50 Ω

䉯nne

500 mA

38,5 Ω

Trèbonne

650 mA





STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
6

sur
10

6.2.

Les interrupteurs différentiels




En association avec un conducteur de protection
connecté à la terre, l'interrupteur différentiel détecte les fuites
de courant
dues à des défauts d'isolement et prévient tous les
risques d'électrocution en coupant immédiatement
l'alimentation du circuit concerné.


Pour une protection optimale, l'interrupteur différentiel doit
avoir une sensibilité de 30 mA. On doit l'adapter en fo
nction
du circuit à protéger:





type AC
: il permet de se protéger contre les courants de défaut (ex: on touche une partie sous
tension). On l'utilise pour protéger la plupart des circuits sauf les circuits spécialisés.




type A
: en plus des courants de défauts détectés par le type AC, il permet un déclanchement en
présence de courant redressés. Il doit obligatoirement protéger les circuits spécialisés tels que les
plaques de cuissons ou les laves linges.




type Hpi
:

présente une
immunité renforcée aux déclenchements intempestifs. Il est adapté à la
protection des circuits alimentant un congélateur ou du matériel informatique.



Sa présence est obligatoire pour tous les circuits et le nombre minimum à installer est fonction de la
s
uperficie du logement.


Interrupteur différentiel 30 mA

Minimum requis selon la norme en fonction de la surface du logement

35 m²

35 à 100 m²

+ de 100 m²

Type AC

25 A

1



40 A


2

2 ou 3

63 A



1

Type A

40 A

1 pour 1 ou 2 circuits spécialisés (ex:
lave
-
linge+plaques de cuisson

63 A

1 pour 3 ou 4 circuits spécialisés supplémentaires




7.

Les circuits




Le nombre minimum de circuits pour une habitation est définie par la norme.


Nombre de pièces

Circuits lumière

Prises

Appareil de cuisson

Lave linge

Chauffe
-
eau

1

1

2

1

1

1

2

1

2

1

1

1

3

2

3

1

1

1

4

2

3 ou 4

1

1

1

5

2

3 ou 4

1

1

1

6

2

4

1

1

1


Les gros appareils (lave linge, chauffe
-
eau, appareil de cuisson, ...) doivent être alimentés par un circuit
indépendant.


STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
7

sur
10

7.1.

Circuit

lumi
ères



La norme définie un nombre minimum de foyers lumineux fixes par pièce afin d'assurer un confort
de base.


Pièce de l'habitation

Foyers lumineux fixes
(central)

Circuit spécialisé

Salle de séjour

1 (1)



Chambre

1 (1)



Cuisine

1

1


Salle d'eau

1



Entrée

1



Lavage du linge



1

Cellier

1



W
-
C

1





7.2.

circuit de prise


Pièce de l'habitation

standards

Prises confort

Circuit spécialisé

Salle de séjour

2

(*)

5


Chambre

3

3


Cuisine

6 (*
*
)

6

(*
*
)

1


Salle d'eau

1

1


Entrée

1

1


Lavage du linge



1

Cellier

1

1


W
-
C






(*): 1 socle par tranche de 4 m²

(*
*
) : dont 4 au
-
dessus du plan de travail.



Nombre de prises par circuit (par disjoncteur)


Le nombre de prises de courant
sur un même circuit

Section du câble

Calibre du disjoncteur

Fusible

5

1,5 mm²

16 A

interdit

8

2,5 mm²

20 A

>16 A









STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
8

sur
10

7.3.

circuits indépendants ou spécialisés


La norme pré
voit
des circuits indépendants pour




La VMC



Les appareils de cuissons



lave linge



four



chauffe eau



convecteur électrique



8.

la protection des circuits


Le disjoncteur ou coupe circuit

magnéto thermique



Chaque circuit doit comporter à son origine un
dispositif
de protection contre les surintensités. Ce
dispositif coupe immédiatement le courant en cas
de:



Court
-
circuit (contact phase et neutre)

:
Effet magnétique.



Surchauffe des câbles électriques lorsqu'on
branche un appareil trop puissant ou trop
d'appareils sur un même circuit. Il évite
ainsi
les échauffements

et les risques
d'incendie:

Effet thermique.



Nature du circuit

Conducteur cuivre

à utiliser

Fusible

(calibre maxi)

Disjoncteur

(calibre maxi)

Eclairage

1,5 mm²

10 A

16 A

Prise 10/16 A (standard)

1,5 / 2,5 mm²

20 A

16A / 20 A

Chauffe
-
eau

2,5 mm²

20 A

20 A

Machine à laver, lave vaisselle, ...

2,5 mm²

20 A

20 A

Appareil de cuisson monophasé :
four,
plaque électrique, ...

6 mm²

32 A

32 A

Chauffage électrique

1,5 mm²

10 A

16 A



9.

Définition


Les disjoncteurs

: ils

permettent d'ouvrir le circuit en cas de surintensité
. Par exemple, si j’ajoute un radi
a-
teur à un circuit et que l’intensité devient
supérieure à celle du

disjonc
teur,

le circuit de protection ouvre le
circuit

et

le courant ne circule plus. C'est un fusible que l'on peut réarmer.

Les interrupteurs différentiels

: Ils

ouvrent le circuit s'il existe une "fuite de courant"'
. C'est
-
à
-
dire
qu’ils
comparent le courant en entrée et en sortie du circuit et s’ouvrent s’il y a une différence
.
C’est le cas, quand
une personne touche une

partie métallique mal isolée électriquement et le corps de la personne donne un
chemin pour que le courant s'éch
appe.
On parle de protection des personnes.

Les disjoncteurs différentiels

: Ils font les deux,
ils s'occupent de la surintensité (disjoncteur) et de la diff
é-
rence de courant (différentiel).

Ils sont cependant

plus
chers
.

STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
9

sur
10

10.

Les spécificités de la salle d'eau



La présence de l'eau dans les salles de bain
engendre la mise en place de
protection particulière

en fonction de volume définis par la norme.




(1) transformateur de séparation en
dehors des volumes 1 et 2


(2) la tension peut être portée à 50 V


(3) si raccordé au réseau par des
canalisations fixes métalliques


(4) chauffe
-
eau horizontal placé le plus
haut possible

(5) limité à l'alimentation des appareils
autorisés dans ces volumes

(6) pour l'alimentation directe d'un
appareil




Classe I

: appareils ménagers, convecteurs, appl
iques...obligatoirement reliés à la terre.


Classe II

: appareils électriques "double isolation" ne devant pas être reliés à la terre
, symbole
.






Volume 0

L'intérieur de la baignoire ou de la douche

Aucune prise 230V ou 12V.

Volume 1

Au dessus du volume

0

Aucune prise sauf TBT (Très Basse tension, 12 V)
et chauffe
-
eau électriques de classe II
minimum.

Volume 2

Hors volume 0 et 1, dans un rayon de 60 cm

Prises séparées par un transformateur de
protection de faible puissance.

Volume 3

Hors volume 2, dans

un rayon au plus égale
à 2,40 m

Prises séparées par un transformateur de
protection sans limitation de puissance.

STI AC


Construction

Lycée Jean Lurçat
-

MARTIGUES


Page
10

sur
10

11.

Exemple de
schéma de principe d'une installation























Documentation: Legrand
-

NF 15
-

100