Title of presentation goes here

peaceevenBiotechnology

Oct 4, 2013 (3 years and 11 months ago)

293 views

Mise en pratique de la norme NF
EN 62471:2008 en laboratoire de
fabricant

Sébastien Point, Docteur Ingénieur
Responsable Laboratoire de Qualification Sommaire
 Cooper Industries

 Dangerosité des LEDs: de quoi parle t-on?

 La norme EN 62471: quelques rappels

 Application pratique au laboratoire

 Recommandations de l’ANSES

 Conclusions

2
19 January 2009 Cooper Industries Confidential & Proprietary


Cooper Industries

3

Dangerosité des LEDs:
de quoi parle t-on?
De nombreux atouts…

– Faible consommation


– Facilité de pilotage

– Bonne durée de vie (si bien
managées thermiquement)

– Comportement à basse
température bien adapté aux
exigences de l’ES

4


Dangerosité des LEDs:
de quoi parle t-on?

…et quelques
faiblesses.

– Faibles dimensions
– Directivité importante
Source: www.bioinformatics.org
– Forte émission dans
le bleu


Source: S.Point, « LEDs et sécurité oculaire »,
Photoniques, Janvier/février/mars 2010.
5

La norme EN 62471: quelques rappels
Des seuils différents selon:
– Différents types de rayonnement
• UV, Bleu, IR
– Différents tissus exposés
• Cornée, rétine
– Différents temps d’exposition du tissus
• Ramenés aux champs de vision correspondants


Source:
NF EN 62471:2008, UTE
6

en
La norme EN 62471: quelques rappels

Des distances de mesure différentes
selon les lampes.
– Lampes à Usage Courant: les valeurs
doivent être prise à la distance qui
produit un éclairement de 500 LUX,
mais jamais à une distance inférieure à
200 mm.

– Autres lampes: 200 mm
7

La norme EN 62471: quelques rappels
Méthode proposée dans la norme
– Mesurer E( ) dans un champ de vision Ω donné et en déduire L( )
dans la limite des petits angles (cos Θ=1).


Source:
NF EN 62471:2008, UTE
8

Application pratique au laboratoire
Montage utilisé chez Cooper Sécurité
F
γ
r
Yeti Specbos 1201
-diaphragme d’ouverture: 6mm
-Diffuseur cosinus
9

Application pratique au laboratoire
Port des EPI
1.80E-03
1.60E-03
Spectre LED blanche
1.40E-03
Spectre après filtrage
1.20E-03
1.00E-03
8.00E-04
Yamamoto
6.00E-04
NdYAG 532 nm OD 10
4.00E-04
2.00E-04
0.00E+00
400 450 500 550 600 650 700 750 800
nm
10


Intensité (unité arbitraire)
Application pratique au laboratoire
Traitement des données

– ∑(E( ) / Ω) x B( ) = Le

à comparer avec la valeur de luminance efficace seuil pour le
champ de vision (et donc la durée d’exposition) considéré.
Source:
11
NF EN 62471:2008, UTE

Application pratique au laboratoire
Cas des sources de luminance
homogène
– Le cas par exemple des Multichips



12

Application pratique au laboratoire
Pour une luminance uniforme:
γlim

A partir de γ>Θsource,

E est constant = Emax
Diaphragme non nécessaire


L( )= 4 x Emax( ) / π x (γ)²

A partir de γ<Θsource,

 L est constante=Lmax


Conclusion:
Seule la mesure à γlim est
Durée d'exposition (ou angle de vision)
nécessaire


13



Luminance efficace Application pratique au laboratoire
Mesure sur une source de luminance
homogène (Downlight)
Labo Distance de Diamètre L[W/m²/sr] L[W/m²/sr] L[W/m²/sr]

mesure angulaire
source 100 mrad 11 mrad 1.7 mrad
LNE 1775 mm 15 mrad 35 1520 1520
Cooper
1710 mm 16 mrad 43 1751 1751
Nature du Groupe Groupe Groupe
risque sans risque risque
risque faible modéré
Lumière L <100 L <10000 L <400000
eff eff eff
bleue
2
W.m /sr 

14

Application pratique au laboratoire
Cas des sources de Luminances non
homogènes
– Des points chauds peuvent présenter
localement des luminances élevées.



– Utilisation du diaphragme obligatoire
pour les champs de vision < taille
angulaire de la source.
15


Application pratique au laboratoire
Mesure sur une source de luminance
non homogène (Phare à LEDs)
+ +
Alignement Distance Diamètre L[W/m²/sr] L[W/m²/sr] L[W/m²/sr]
de angulaire
mesure source 100 mrad 11 mrad 1.7 mrad
Position 1 1440 mm 38 mrad 39 280 738
Position 2 1440 mm 38 mrad 39 340 436
Position 3 1440 mm 38 mrad 39 380 1306
16


Application pratique au laboratoire

La Manip. sur source non homogène
est laborieuse.
Peut on envisager une simplification
de la manip par imagerie CCD?

Sélection

d’une ROI

∫ dEdSroi
17

Application pratique au laboratoire
Cas des sources collimatées
– La taille et la distance à prendre en
compte sont celles de la source
Optique de
virtuelle.
collimation
Source
Source
virtuelle
Axe optique
18

Recommandations de l’ANSES
Rapport de Saisine n° 2008-SA-0408
– Evaluer le risque à d=20 cm
– Quelles conséquences sur la mesure?

Pour un champ de vision donné,

E ( ) ≈ I ( ) / d²
Le= ∑(E( ) / Ω) x B( )
Distance de mesure Downlight L[W/m²/sr] 100 mrad
1710 mm 43  Risque 0
200 mm 1225  Risque1
19

CONCLUSIONS
 L’évaluation des risques photobiologiques est à
la portée d’un laboratoire de fabricant
moyennement équipé.

 La mesure est délicate pour les sources
« multiponctuelles » et les sources collimatées.

 La distance de mesure peut influencer le résultat
final  il faudra qu’un consensus se dégage pour
rendre ce paramètre le plus pertinent possible.

20

Remerciements
 Remerciements particuliers à Thomas Lopez (Elève-Ingénieur,
Polytech’Orléans) pour son travail de stage et à Christophe
Cachoncinlle (GREMI) et Georges Zissis ( LAPLACE) pour leurs
remarques « éclairées ».
21