Le WAP est-il mort ?

mellowfetaSecurity

Jun 19, 2012 (5 years and 1 month ago)

614 views
















Le WAP est
-
il mort ?


Dossier de présentation personnelle.



Réalisé durant le semestre d'hiver 2002
-
2003 à l'eivd par


Raphaël Rhyn

Classe ei5b


Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
2

sur
15

Table des matières


Table des matières

................................
................................
............

2

Qu'est
-
ce que le wap.

................................
................................
.........

3

Introduction

................................
................................
..................

3

Fonctionnement des protocoles du
wap

................................
.................

4

Description des couches définissant le wap

................................
.............

5

Couche applicative

................................
................................
.......

5

Couches de type réseau

................................
................................
.

6

Le langage

................................
................................
....................

7

Historique des versions & développements futurs

................................
........

8

Historique

................................
................................
....................

8

Version 2.0

................................
................................
...................

8

Etat actuel du marché

................................
................................
.........

9

Contenu du wap

................................
................................
...............

10

Pourquoi cela n'a pas marché ?

................................
.............................

10

Qu'en pensent les constructeurs

................................
............................

11

Et les opérateurs ?

................................
................................
............

11

La concurrence

................................
................................
................

12

Conclusion

................................
................................
......................

13

Le wap pratique

................................
................................
...............

14

Quelques liens et navigateurs

................................
............................

14

Configuration du natel

................................
................................
.....

14

Selection de sites wap

................................
................................
.....

15

Références

................................
................................
.....................

15


Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
3

sur
15

Qu'est
-
ce que le wap.


Introduction


Le wap est un protocole qui permet d'accéder à un serveur d'applications
via une
passerelle depuis un terminal mobile.


Tout ce qui touche au wap est décidé par le WAP Forum qui est une organisation
formée de constructeurs et d'opérateurs, dont, à la base, Nokia, Motorola, Ericsson
et Phone.com. Depuis, de nombreux autres const
ructeurs ou opérateurs connus et
moins connus les ont rejoints. Le but premier du WAP Forum a été de définir un
standard, afin qu'une seule version du wap existe et soit compatible avec chaque
terminal mobile, sur chaque site et avec chaque opérateur. Ensu
ite, ce sont eux
qui définiront les évolutions du wap.

Le wap est un standard ouvert. C'est à dire, que nul ne peut s'approprier cette
technologie, et chacun la fait avancer, dans le but qu'elle soit compatible entre
opérateurs et entre constructeurs.


Au
moment de sa sortie, Internet était en plein essor, ainsi que le monde de la
téléphonie mobile. Le wap s'est alors positionné à l'intersection de ces deux
mondes. Il a dû toutefois faire face à deux contraintes opposées venant de chacun
de ces mondes. D'un
e part, les pc; ils ont à disposition une large bande passante et
travaillent généralement en réseau. De l'autre côtés, les terminaux mobiles sont
beaucoup plus contraints. Ils ont des processeurs beaucoup moins puissants, une
mémoire limitée, et leur affi
chage n'autorise pas les excès graphiques.


Le wap a su tirer parti des bons enseignements du web en intégrant la plupart des
principes régissant le contenu internet, comme les protocoles de communication ou
de sécurité. Il a su tirer parti aussi de la fai
ble bande passante, des temps de
latence, ainsi que la mauvaise stabilité de la connexion.


Nous allons voir maintenant comment fonctionne ce wap, en nous intéressant à la
technologie elle
-
même et à la technologie sur le terminal mobile.


Nous allons ensui
te voir l'état du marché, les évolutions faites par cette
technologie. C'est alors que nous analyserons l'état actuel du marché, tant au
niveau du wap, que de ses concurrents.

Enfin, nous tenterons de répondre à cette question : le wap est
-
il mort ?

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
4

sur
15


Fo
nctionnement des protocoles du wap


Le terminal mobile est par exemple un téléphone mobile, ou un pda. Il se connecte
à une passerelle par une transmission de type ip. Les informations transitent alors
sous forme de requêtes.

Le serveur renvoie à la passer
elle les documents au format WML ( Wireless Markup
Language). Le serveur peut utiliser les mêmes protocoles que pour Internet : c'est à
dire, accès à une base de données, script cgi ou php, …). Les données sont
formatées et envoyées à la passerelle qui les

retransmet au terminal mobile.


Le grand rôle de la passerelle, est surtout de compacter les données qui transitent
vers le terminal, ceci à cause de la faible bande passante. C'est le mobile qui
décodera ces informations.




Le protocole wap est défini selon des couches, à l'instar du modèle osi. Ceci dans le
but de pouvoir faire évoluer plus facilement chacune des implémentations.



Voici ces cinq couches :



WAE (
Wireless Application Environment) : couche application du WAP



WSP (Wireless Session Protocol) : couche session du WAP



WTP (Wireless Transaction Protocol): couche transaction du WAP



WTLS (Wireless Transport Layer Security) : couche sécurité du WAP



WDP (Wire
less Datagram Protocol) couche transport du WAP


Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
5

sur
15


Et voici un petit tableau comparatif entre les couches du wap et les couches
formant une page html :


HTML

Javascript



WAE

Wireless Application Environment

HTTP



WSP

Wireless Session Protocol



WTP


Wireless Transport Protocol

TLS

SSL



WTLS

Wireless Transport Layer Security

TCP/IP

UDP/IP



WDP

Wireless Datagram
Protocol

UDP

User Datagram
Protocol



SMS

GSM

GPRS

CS

CDPD

R
-
DATA

Protocoles internet




Protocoles WAP




Description des couc
hes définissant le wap


Couche applicative


Couche WAE (Wireless Application Environment) :


Cette couche est applicative. elle définit l'environnement de développement des
applications sur les terminaux mobiles. Elle fournit des fonctionnalités applicativ
es
telles que le WML. C'est un langage proche de l'HTML, à la différence, qu'il est
beaucoup plus stricte au niveau de la syntaxe. La faible bande passante oblige à
optimiser au maximum les informations qui y transitent.


Le WMLScript est une sorte de java
script qui permet d'effectuer des boucles, des
structures conditionnelles, ou des fonctions.

Le WTA (Wireless Telephony Application) est un ensemble d'interfaces prédéfinies à
l'utilisation sur des applications téléphoniques.


Les téléphones mobiles en eux
-
mêmes sont équipés de deux user
-
agents (pour
détecter l'appui sur un bouton, et autres événements) :

Le wml user
-
agent et le wta user
-
agent.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
6

sur
15


Couches de type réseau


Couche WSP(Wireless Session Protocol) :


Cette couche implémente deux protocoles :



Un p
rotocole orienté connexion au
-
dessus de la couche transaction

Un contrôle des données est effectué pendant la communication. Le
récepteur envoie des accusés de réception au fur et à mesure de l'arrivée
d'informations. Celles
-
ci circulent sous forme de flot
.



Un protocole non orienté connexion au
-
dessus de la couche transport

La machine émettrice envoie son information sans prévenir et ne reçoit pas
d'accusé de réception. Les données transitent sous forme de blocs.



Couche WTP (Wireless Transaction Protocol)

:


Cette couche gère le déroulement de la transaction et garantit la fiabilité du
service. Il y a trois façons d'établir la communication :



À sens unique avec acquittement



À sens unique sans acquittement



En full duplex avec acquittements



Couche WTLS (Wi
reless Transport Layer Security) :


Afin de garantir la sécurité des données entre les terminaux, la couche sécurité
utilise le standard SSL qui permet :



De crypter les échanges de données



Garantir leur intégrité



Authentifier les acteurs de l'échange





Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
7

sur
15


Couche WDP (Wireless Datagram Protocol) :


Cette couche est à la base de la pile de protocoles WAP. Elle est chargée de
s'occuper de l'interface entre les protoco
les utilisés pour les transmissions, par les
opérateurs télécom. Par exemple : GSM data, HSCSD, GPRS, UMTS.



Le langage


Le WML est un langage à balises dérivé du XML. Il est basé sur un principe de
cartes. En associant ces cartes, on définit un document
wml. Chaque carte est une
entité représentant par exemple un écran de texte, un bouton, etc.


Voici un exemple : le code source d'une page du site wap de eurosport :

<?xml version="1.0" encoding="ISO
-
8859
-
1" ?>

<!DOCTYPE wml PUBLIC "
-
//WAPFORUM//DTD WML 1.
1//EN"
"http://www.wapforum.org/DTD/wml_1.1.xml">

<wml><head><meta name="keyword" content="WAP"/></head>

<template><do type="prev" label=""><prev/></do></template>


<card id="eggmen" title="Eurosport">


<!
--

PUBLICTE
--
>

<p>


</p>


<p>






<a
href="hotnew
s/ehmpri.asp?ids=0897&amp;AU=L3FSEGC73OP&amp;name=une">A la
Une</a><br/>





<a
href="footbl/efmstg.asp?ids=0897&amp;AU=L3FS22EGC73OP">Football</a><br/>







<a
href="tennis/etdlet.asp?ids=0897&amp;AU=L3FS57EGC73OP">Tennis</a><br/>






<a
href="srw___/sr
w_lst_sto.asp?ids=0897&amp;AU=L3F10S224EGC73OP&amp;name=srw">LG
Super Racing Weekend</a><br/>






<a
href="motors/emmsst.asp?ids=0897&amp;AU=L3F10SEGC73OP">Sports mécaniques</a><br/>











<a
href="cyclng/ecymsto.asp?ids=0897&amp;AU=L3FS18EGC73OP">C
yclisme</a><br/>










<a
href="winter/ewmpri.asp?ids=0897&amp;AU=L3FS13EGC73OP">Sports d'hiver</a><br/>










<!
--
suppression du wintersports juin 2001
--
>






</p></card>




</wml>

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
8

sur
15


et voici le résultat (affiché dans M3Gate) :






Historique de
s versions & développements futurs


Historique




1997 : Associations de diverses entreprises pour la fondation du WAP Forum



1998 : Sortie de la version 1.0 du wap



21 février 2000 : lancement du portail wap de swisscom



août 2001 : sortie de la version 2.0



e
n 2001, des groupes d'études prévoient que les utilisateurs du wap qui sont 30
millions en 2000 vont progresser à 742 millions à fin 2005.



À partir de cette date, nous n'aurons plus de nouvelles spécifiques au wap, ni du
côté des constructeurs, ni de celui

des opérateurs.


Version 2.0


Sortie en août 2001, la version 2.0 intègre de manière optimale le travail du WAP
Forum, du Word Wide Web Consortium (W3C) et de l'Internet Engineering Task
Force (IETF). Cela se traduit par un contenu pour le wap plus riche
et des
connexions mieux sécurisées. Le Wap 2.0 a un réel potentiel pour l'Internet mobile.


Pour l'utilisateur, wap 2.0 permet des bandes passantes plus larges, donc un débit
de données plus rapide. Il intègre la technologie GPRS, mais surtout, il prépare
la
venue de la norme UMTS qui sera entièrement supportée. La version 2.0 permet
également des tailles d'écran variées. (jusqu'ici, une seule résolution d'écran était
possible). Le téléphone mobile devient alors une extension indispensable du pc. Le
nouveau

téléphone mobile peut enfin posséder un écran couleur, supporter les
contenus multimédia, ainsi que des fichiers plus lourds.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
9

sur
15


L'arrivée de la norme GPRS permet également de surfer plus vite sur le wap, et
plus efficacement. La connexion sécurisée étant
plus sûre, le client devrait avoir
moins de réticence à effectuer des opérations boursières, ou banquaires.


Pour le développeur, le principal atout est, qu'étant données les nouvelles
fonctions implémentées comme le XHTML associé à l'utilisation de CSS, l
e coût de
développement est réduit, et la création de site devient plus attrayante. La taille
du code est ainsi revue à la baisse. Il devient également plus facile de transformer
un site html au format wap.


Le langage utilisé dans le développement des sit
es wap passe du WML au XHTML en
incorporant des CSS. C'est cela qui permet un contenu plus riche et plus évolué,
l'utilisation des feuilles de styles, permet également de personnaliser l'affichage.


Etat actuel du marché


Après un démarrage flamboyant et
motivé, tout le monde pensait que le wap
marcherait aussi bien que les sms. Ceci pour les raisons suivantes :

Le nombre d'utilisateurs de téléphones mobiles étant beaucoup plus élevé que celui
des internautes, le nombre de clients potentiels a fait rêver l
es fournisseurs
d'accès. De plus, les grands constructeurs faisant partie du WAP Forum, il était
certain que tous les téléphones mobiles seraient compatibles wap. C'est d'ailleurs
ce qui s'est passé, et actuellement peu de natels sont coupés du wap. On pen
sait
qu'en peu de temps, plus personne ne pourrait se passer de commander des pizzas
ou des fleurs par le wap, que la plupart des utilisateurs seraient perdus s'ils ne
pouvaient plus trouver les horaires des cinémas en pleine ville, que tout le monde
irait

consulter son compte en banque dans le train.

Les acteurs de ce nouveau marché connaissaient à l'avance les risques qui
existaient, comme le problème de la vitesse du surf, ainsi que la taille de l'écran.
Ces problèmes se sont effectivement posés dès la p
remière version, et ont modéré
l'ardeur de plus d'un utilisateur. Mais la promesse, puis l'annonce en août 2001 de la
sortie de la version 2.0 les a motivés encore d'avantage.


Scott Goldman, le président du WAP Forum, déclarait en 2001 : "La nouvelle
spéc
ification est un défi significatif envers le WAP Forum, pour apporter aux
utilisateurs de téléphones mobiles et autres appareils sans fils de nouvelles
sensations. WAP 2.0 fourni à toutes les compagnies appartenant à la chaîne du
monde du sans fil le pont
vers le vrai potentiel de l'Internet mobile."

La promesse de tout ce que va apporter cette nouvelle version, tant aux
développeurs de sites, d'opérateurs ou de constructeur, laisse sous
-
entendre le
meilleur pour l'avenir.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
10

sur
15


Contenu du wap


Le wap est princ
ipalement composé d'informations de proximité et utiles. Par
exemple, les dernières nouvelles brèves : du pays, du monde, mais aussi des
nouvelles de sport. L'horoscope est également un thème souvent rencontré sur les
sites wap. Sinon, ce sont des informat
ions sur les horaires de cinéma, des horaires
de train. Actuellement , grâce à un système de positionnement, il est possible de
se renseigner sur les restaurants et auberges alentour, ainsi que d'obtenir
l'itinéraire pour y parvenir. On y trouve également
des petites annonces, la
possibilité de relever ses mails, ou alors une zone rencontre pour flirter.

Il ne faut pas oublier la météo ou l'état des pistes, le cours des actions en bourse,
ou encore la liste des jobs disponibles chez un intérimaire.

Et bien
sûr, les incontournables rubriques érotiques. (qui développent énormément
l'imagination)


Afin d'illustrer mes propos, voici un extrait du plan du portail Orange wap :


On peut y trouver des informations de configuration, les nouveautés technologiques
di
sponibles pour les téléphones mobiles, des liens vers d'autres sites, ou aussi les
numéros d'urgence (police, pompiers, rega, centre anti
-
empoisonnement).




Pourquoi cela n'a pas marché ?


Une des raisons de l'échec du wap est le fait que la plupart des u
tilisateurs de
téléphone mobile utilisaient le sms pour obtenir les informations voulues. Le sms
fonctionne bien, il n'y a rien à configurer sur son téléphone pour que cela
fonctionne. En deux mots : c'est une technologie acquise. Au contraire, pour
utilis
er le wap, l'utilisateur doit configurer son mobile vers un fournisseur d'accès.
C'est un pas qui ne se fera jamais chez la plupart des possesseurs d'appareils wap.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
11

sur
15


Beaucoup de personnes, à peine conscientes des possibilités de leur téléphone
mobile, ne
se sentiront jamais attirées par le wap. Ceci, notamment pour la raison
qu'elles ont mal étés informées de son contenu et de ses possibilités. Dès lors, elles
ne tenterons jamais de le configurer.


De plus, les tarifs ne sont pas franchement favorables à u
ne grande utilisation. La
minute est chère, les informations viennent lentement, le contenu est peu varié,
et il n'est finalement pas indispensable pour le commun des mortels de consulter
son compte en banque dans le bus.


Tous ces paramètres réunis font q
u'actuellement le wap n'a pas décollé, et surtout,
qu'il n'intéresse plus la presse. L'utilisateur moyen s'est désintéressé de cette
technologie. Actuellement, la présence du wap sur un natel, n'est plus un critère
de vente.


Nous verrons alors dans le pro
chain paragraphe comment les constructeurs de
téléphones mobiles gèrent l'application du wap. Et ce que nous venons de voir n'est
sans doute pas étranger au comportement de ces constructeurs.



Qu'en pensent les constructeurs


Les grands constructeurs de
téléphones mobiles faisant partie du WAP Forum et
ayant participés à son élaboration en 1997, on pourrait s'attendre à ce qu'ils
favorisent cette technologie en intégrant les dernières trouvailles dans leur
matériel. Pourtant, en observant de plus près les

caractéristiques des derniers
modèles en vente et à la mode début 2003, il est étrange de noter qu'un seul et
unique modèle sur le marché intègre la version 2.0… d'autant plus étrange que
celle
-
ci est sortie en 2001 et que c'est un domaine où d'autres tec
hnologies se sont
développées plus rapidement. Même en regardant les caractéristiques des nokia
annoncés pour le premier trimestre 2003, ils n'en sont qu'à la version 1.2.1.
Finalement, seul un modèle de sony
-
ericsson intègre cette fameuse version 2.0



Et

les opérateurs ?


Pour les opérateurs de téléphonie mobile, il en va tout autrement. Peut
-
être est
-
ce
dû à ce que leurs intérêts sont autres, ou alors certains investissements demandent
à être rentabilisés. Il se trouve que le contenu des portails des opé
rateurs est
riche, vivant et attractif. Les opérateurs font également tout pour attirer le client.
Il existe des offres spéciales, des concours organisés sur le portail wap, des tarifs
spéciaux pour les utilisateurs intéressés. Par exemple, Orange offre, p
our 6€/mois
en France, ou 5Sfr/mois l'accès illimité au portail Orange.

Il semblerait donc que les opérateurs croient encore au wap.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
12

sur
15




La concurrence


Venu du japon, l'i
-
mode et le plus grand concurrent du wap. Lancé en février 1999
par le premier opérat
eur japonnais NTT Docomo, c'est un sérieux concurrent pour
le wap. Il faut dire que l'i
-
mode présente quelques avantages de poids.


Par exemple, la transmission par paquet. Cela est équivalent au GPRS. Le mobile
est toujours connecté, mais on ne paie que l
orsqu'on l'utilise vraiment. C'est à dire
que c'est la quantité téléchargée ( ou envoyée ) qui compte vraiment.

L'utilisation du cHTML, version compacte de l'html, ne demande pas de réécriture
complète du site pour l'adapter.

Les spécifications techniques
sont libres. Associées à un langage simple, cela a
permis de multiplier le nombre de sites. L'offre, élargie d'autant, augmente alors
l'intérêt à cette technologie.

Etant donné le type de connexion, suspendre une session n'est pas un problème.
Dès lors, si

un appel arrive, la connexion est immédiatement suspendue. Elle
reprend ensuite à l'instant où la communication est terminée. Cela permet de ne
pas perdre le fil (ce qui serait tout de même un comble pour un appareil mobile).
Cette grande disponibilité es
t également un critère de choix pour l'i
-
mode.


Il faut dire aussi que quelque part, le wap n'est pas très différent de l'i
-
mode. Mais
alors pourquoi cela a
-
t
-
il mieux pris sur le marché asiatique ?

A ce sujet, il faut préciser une chose : les japonais ét
ant inventifs et surtout
friands de technologie, il n'ont pas peur d'essayer de nouvelles techniques. C'est ce
qui leurs donne environ deux ans d'avance sur le marché européen. Et au
lancement de l'i
-
mode, le natel bas de gamme comportait un grand écran co
uleur.
Les modèles suivant étaient rapidement dotés d'appareil photo, de haut
-
parleurs,
d'écrans en 16 millions de couleurs. Actuellement, certains téléphones mobiles
permettent de télécharger des jeux en java qui donnent au téléphone des
capacités de game
boy.

La langue y est également pour quelque chose. Le japonais s'inscrit tout
simplement mieux sur un petit écran. Un caractère représente un mot, ils peuvent
êtres appondu, et on peut couper ses phrases n'importe où.


Ce sont ces détails qui ont fait que
l'i
-
mode a marché au japon, alors que le wap a
stagné en europe.

Certains opérateurs essayent de lancer l'i
-
mode en europe. Toutefois, ils risquent
bien de se heurter aux même obstacles que ceux présents au lancement du wap. Le
seul argument en leur faveur

et la disponibilité à l'heure actuelle des mobiles
supportant le multimédia.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
13

sur
15


Actuellement, un nouveau service a percé au Japon, et des pourparlers sont déjà
en cours, afin d'insérer cette nouvelle technologie en Europe : il s'agit du i
-
motion.

En deux m
ots : c'est faire passer de la vidéo par le natel. En profitant des bandes
passantes toujours plus larges, ainsi que d'algorithmes de compression toujours plus
efficaces, le transfert de l'image en cours de conversation ne pose plus de
problème.

Ce n'est p
as à proprement parler une technologie concurrente du wap, toutefois
elle suit le courant de l'évolution des possibilités des téléphones portables.


Conclusion


Le wap est
-
il mort ? A voir son évolution l'année dernière, nous pourrions répondre
oui. En che
rchant des articles sur internet, on ne trouve que très peu d'articles
publiés en début 2002. A voir aussi le comportement des constructeurs de
téléphones mobiles, on pourrait se poser la question si cette technologie est encore
développée. Il semblerait q
ue la venue des appareils de 3
ème

génération ne remette
pas en cause le développement du wap, qui trouverait alors une dimension
supplémentaire, selon le WAP Forum.


Pourtant du côté des opérateurs, tout est fait pour maintenir un marché, voire
même un bes
oin. Les sites existants sont maintenus et mis à jour. Si avec l'arrivée
des nouveaux modèles de natels avec écran couleur et de meilleure qualité, ainsi
que l'utilisation de la norme GPRS la bonne publicité est faite autour du wap, il
pourrait alors conna
ître une seconde jeunesse. Quant à son principal concurrent,
ce n'est en tout cas pas parce qu'il fait fureur au Japon que l'i
-
mode apportera une
révolution en Europe. Si le wap meurt définitivement, il y a de fortes chances que
l'i
-
mode le suive peu après
.


Pour l'instant, le wap n'est pas encore mort, mais il se porte bien mal. La réponse à
cette question pourrait être donnée cette année encore.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
14

sur
15

Le wap pratique


Quelques liens et navigateurs


Tout d'abord, les navigateurs. Sur plusieurs sites internet, o
n peut trouver des
navigateurs wap online. Mais il faut savoir que cela ne fonctionne pas très bien. Des
url qui s'affichent sur le téléphone portable peuvent ne pas être disponible sur les
sites.

J'ai téléchargé un navigateur à cette adresse :

http://www.m3gate.com/m3gate/downloads/

Il est gratuit et relativement simple d'emploi. Pour insérer une adresse, il faut
ouvrir le menu et choisir "Open URL". Ensuite, on peut mettre son adresse wap. Il
faut a
lors effectuer deux fois "ok", une fois pour fermer la fenêtre de saisie de
l'adresse, et une fois pour démarrer la recherche de la page.


Configuration du natel


Peut
-
être cet exposé vous a
-
t
-
il donné l'envie d'essayer ce wap ? Voici comment
configurer le

natel pour qu'il puisse accéder au wap, ainsi que quelques adresses de
sites.

Pour configurer le wap, la solution la plus simple est de passer par un site internet.

Voici les pages vers les opérateurs suisses :


Pour Orange :

http://www.orangeworld.ch/wap/wap_configuration



pour Swisscom :

http://www.gomobile.ch/static/fr/support/support_welcome_public.htm



Pour Sunrise :

http://mobile.sunrise.ch/fre/wap/wap_sun_konf.htm



Ces trois liens renvoient sur des configurateurs online. Il suffit d'y définir son
modèle, de choisir le type de connexio
n (GSM ou GPRS), et enfin, de définir son
numéro de téléphone. Quelques secondes plus tard, vous recevez un sms avec les
paramètres de configuration. Il faut les enregistrer. Votre téléphone portable est
dès lors prêt pour le surf sur le wap.

Semestre d'hiver 2002
-
2003


Raphaël Rhyn


Présentation personnelle :

ei5b


Le wap est
-
il mort ?





Page
15

sur
15


Selection d
e sites wap


Horaire des cff :
http://wapps.sbb.ch/wap/index_f.xml#index


Santé et premiers secours :
http://wap.doctissimo.fr

No comment :
http://wap.eurosport.com

Guide en suisse :
http://www.city
-
guides.ch


Références


http://www.wapforum.org


http://www.commentcamarc
he.com/wap/wapintro.php3

http://membres.lycos.fr/pensarguet/technique.htm#WAP


http://www.lolosfactory.fr.st/dossiers/


http://fr.gsmbox.com/


http://www.zdnet.fr/