Communiqué - Grand Challenges Canada

incandescentnonBiotechnology

Dec 10, 2012 (4 years and 4 months ago)

194 views




Communiqué

7 novembre 2011

Le « nez électronique » : Une nouvelle innovation audacieuse pour
dépister la tuberculose dans l’haleine des patients reçoit le soutien
financier de Grands Défis Canada et de la Fondation Bill & Melinda
Gates.

Le « nez électronique » laisse entrevoir la promesse d’un dépistage simple et
rapide du cancer du poumon, de la pneumonie et d’autres maladies
pulmonaires pour permettre un traitement précoce et sauver des vies.

New Delhi, Inde. Un nouveau dispositif portatif appelé le
«
nez électronique
»
, qui permettrait
de diagnostiquer la tuberculose chez les patients montrant les symptômes de la maladie, a
obtenu aujourd’hui une subvention de 950 000 $ de Grands Défis Canada et de la Fondation Bill
& Melinda Gates pour appuyer le développement et la mise à l’essai de cette technologie
révolutionnaire. Les fonds aideront à déterminer si le nez électronique est capable de détecter la
tuberculose sur le champ et de façon non-invasive à partir de l’haleine du patient et de
remplacer le test fait à partir d’expectoration, qui demande plus de temps. On estime que ce
dispositif pourrait contribuer à sauver jusqu’à 400 000 vies annuellement dans le monde en
développement grâce au diagnostic précoce, au traitement sans délai et à la transmission
réduite de cette maladie mortelle.

La tuberculose a presque été éradiquée dans les pays développés, mais elle est responsable de
la perte de quelque 1,7 million de vies annuellement dans les pays pauvres et vient au second
rang des maladies infectieuses les plus dévastatrices derrière le VIH/sida.

« Cette découverte importante témoigne de la puissance de l’innovation pour sauver des vies »,
a souligné le Dr Peter Singer, chef de la direction de Grands Défis Canada. « Diagnostiquer la
tuberculose et d’autres maladies pulmonaires par un simple test fait à partir de l’haleine du
patient est une idée audacieuse qui pourrait avoir un grand impact ».

Le développement du
nez électronique
est le fruit d’une collaboration entre le International Centre
for Genetic Engineering and Biotechnology, de New Delhi, en Inde, et Next Dimension
Technologies de Californie. Les innovateurs de New Delhi travaillent avec des capteurs mis au
point en Californie pour dépister des biomarqueurs dans l’haleine. Ces biomarqueurs pourraient
détenir la clé du dépistage de la
tuberculose
et mener à un diagnostic précoce de la maladie et
un traitement amélioré du patient
.




2

«
Nous espérons porter le concept du nez électronique au prochain niveau en mettant au point
et en testant un prototype du dispositif portatif fonctionnant à l’aide de piles
»
, ont indiqué le
professeur Virander Chauhan et le Dr Ranjan Nanda, chercheurs principaux.
«
Notre but est de
rendre le nez électronique largement accessible dans les régions pauvres et éloignées, où la
tuberculose se développe et se propage, détruisant de si nombreuses vies sur son passage
»
.

Les scientifiques sont d’avis qu’un nez électronique pourrait aussi être créé pour dépister de
façon précoce le cancer du poumon et la pneumonie, à partir de biomarqueurs distinctifs qui
rendraient ces maladies détectables dans l’haleine du patient.

« Grands Défis Explorations vise à relever des défis critiques dans le domaine de la santé et du
développement en finançant des concepts créatifs, à risque élevé, qui laissent entrevoir le plus
grand impact potentiel », a précisé Chris Wilson, directeur de Global Health Discovery, à la
Fondation Bill & Melinda Gates. « Avec cette nouvelle phase de financement, nous sommes
impatients de faire avancer les projets les plus prometteurs au stade des produits, qui pourront
éventuellement sauver des millions de vies
»
.

« Imaginez que nous puissions dépister la tuberculose dans l’haleine d’une personne et songez
au nombre de gens qui pourraient ainsi être sauvés », a noté Joseph L. Rotman, président du
conseil de Grands Défis Canada. « Nous sommes heureux d’appuyer cette découverte et, grâce
à l’approche de l’Innovation intégrée de Grands Défis Canada, d’assurer une utilisation et une
commercialisation rapides du nez électronique en rendant celui-ci accessible efficacement et à
bas coût ».

Grands Défis Canada est financé par le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire du Fonds
d’innovation pour le développement, annoncé dans le budget de 2008. Grands Défis Canada
œuvre au sein d’un consortium avec le Centre de recherches pour le développement
international et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Pour plus de renseignements, visitez le site grandchallenges.ca.

Au sujet de Grands Défis Canada
Grands Défis Canada est un organisme à but non lucratif unique et indépendant voué à
l’amélioration de la santé et du bien-être des personnes vivant dans les pays en développement
par l’intégration d’innovations scientifiques, technologiques, commerciales et sociales. Grands
Défis Canada travaille en collaboration avec le Centre de recherches pour le développement
international, les Instituts de recherche en santé du Canada et d’autres fondations et organismes
en santé mondiale afin de trouver des solutions durables à long terme aux défis sanitaires les
plus urgents qui se posent dans le monde. Grands Défis Canada est hébergé au McLaughlin-
Rotman Centre for Global Health.
www.grandsdefis.ca


Au sujet du Centre de recherches pour le développement international
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) appui des travaux de
recherche dans les pays en développement afin d’y favoriser la croissance et le développement.
Le CRDI s’occupe aussi de promouvoir la diffusion des connaissances ainsi acquises auprès de
décideurs publics, de chercheurs et de collectivités partout dans le monde. Il en résulte des



3

solutions locales, novatrices et durables qui offrent des choix aux personnes qui en ont le plus
besoin et qui contribuent à changer les choses.

À titre d’organisme directeur du gouvernement du Canada au sein du Fonds d’innovation pour le
développement, le CRDI met à profit des décennies d’expérience acquise dans la gestion de
projets de recherche financés par des fonds publics pour administrer le Fonds d’innovation pour
le développement. Le CRDI veille aussi à ce que les chercheurs et les préoccupations des pays
en développement soient au centre de cette nouvelle initiative captivante.
www.idrc.ca


Au sujet des Instituts de recherche en santé du Canada
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l’organisme investisseur du
gouvernement du Canada dans le domaine de la recherche en santé. La mission des IRSC est
de produire de nouvelles connaissances scientifiques et de faciliter leur application en vue
d’améliorer la santé, d’accroître l’efficacité des produits et services de santé et de renforcer le
système de soins de santé au Canada. Formés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et
soutien à plus de 14 100 chercheurs et stagiaires en santé dans toutes les régions du Canada.

Les IRSC seront responsables de l’administration de l’examen international par les pairs, en
appliquant des normes d’excellence internationales. Les résultats de l’examen par les pairs
dirigé par les IRSC guident l’octroi, par Grands Défis Canada, des subventions provenant du
Fonds d’innovation pour le développement.
www.cihr-irsc.gc.ca


Au sujet du McLaughlin-Rotman Centre for Global Health
Le McLaughlin-Rotman Centre for Global Health est situé au University Health Network et à
l’Université de Toronto. Nous élaborons des solutions innovatrices en santé mondiale et
contribuons à leur application à grande échelle là où le besoin se fait le plus sentir. Le
McLaughlin-Rotman Centre for Global Health est l’organisme d’accueil de Grands Défis Canada.
www.mrcglobal.org


– 30 –

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS DES MÉDIAS :

MS. LYN WHITHAM
Grands Défis Canada
Vice-présidente, Communications et relations avec les intervenants
+1-647-281-7182
lyn.whitham@grandchallenges.ca