Comment permettre aux 98% d'éditeurs de logiciels de type « PME ...

carriagespinInternet and Web Development

Oct 22, 2013 (3 years and 9 months ago)

127 views


1
/
8

Editeurs de logiciels en Rhône
-
Alpes


Proposition d’un document de travail

«
Innovation, Recherche et Développement

»


Régis Dindeleux


Thésame

Jean
-
Marc Bornand


Alpha3i

Jean
-
Philippe Vigne


Rhône Alpes Numérique


Version 1.1

17
/
01
/200
7


L’axe R&D du f
utur Cluster devra adresser la question suivante

:

Comment permettre aux 98% d’éditeurs de logiciels de type «

PME

» d’être
plus
compétitifs grâce à l’innovation

?


Les PME, éditrices de solutions logicielles ne disposent pas de moyens suffisants pour
déve
lopper des projets R&D ambitieux. L’idée serait donc, à différents niveaux d’actions,
d’

«

amener

» progressivement ces entreprises vers du management de l’innovation.


Enjeux

:

-

Donner accès à une vraie R&D aux industriels du secteur

-

Donner un maximum de v
isibilité aux industriels du secteur en termes de projets de
recherche (donc développer et faciliter les partenariats Laboratoires / Entreprises)

-

Mettre en place des projets «

R&D

» entre grands acteurs et Laboratoires de façon à
entretenir un écosystème p
erformant.

-

Donner accès aux industriels du secteur à une mutualisation de compétences
proposant des plates formes techniques innovantes

-

Construire et pérenniser un fond suffisant permettant d’alimenter
les industriels du
secteur dans les domaines intimemen
t corrélés à la R&D (ex

: documents juridiques,
aspects contractuels, brevêtisation, etc.)

-

Amener progressivement les industriels du secteur à acquérir la connaissance
indispensable pour inscrire leur entreprise dans une dynamique de croissance
(connaissan
ce des nouveau business model [accès à distance], connaissance des
technologies des grands comptes, intégration des nouvelles architectures).

-

Donner accès aux entreprises dites matures (selon la terminologie issue de l’enquête
R&D) aux évolutions technolog
iques majeures permettant ainsi de rendre leurs
produits à nouveau compétitifs.


Selon les besoins et la maturité des uns et des autres, nous proposons
donc
une approche
de type «

entonnoir

» à plusieurs points d’entrée

possibles
.
L’objectif étant d’amener

progressivement les entreprises à bénéficier d’une vraie «

R&D

».


AXE 1

Conférences et Séminaires


Veille technique et marché / Diffusion d’informations

AXE
2

Acti
ons collectives


Groupes thématiques

AXE
3

Programme de recherche col
laborative


En partenariat avec les laboratoires sur des thématiques prioritaire
s

AXE
4

Programmes R&D européens

100% des éditeurs

concernés

30
% des éditeurs

concernés

60
% des éditeu
rs

concernés

5
% des éditeurs

concernés


2
/
8


AXE 1

: Veille technologique,
stratégique et concurrentielle



Il s’agira de proposer aux membres du cluster

les actions suivantes

:

-

Des confé
rences thématiques orientées opérationnel

-

D
es conférences visant à présenter des projets issues des laboratoires de recherche

-

Des séminaires destinés à approfondir
d’approfondir certaines thématiques qui
auraient suscité un intérêt fort lors des conférences.

-

Pérennisation de l’expérience acquise (f
ond documentaire et communication)


C
onfé
rences thématiques


Intervention d’un expert,
d’une entreprise témoin, de professionnels du secteur

1.

La sécurité

2.

La brevetabilité

3.

Les contrats et aspects juridiques

4.

Les architectures logicielles

(à base de composants

etc.)

5.

L
es tendances technologiques

des grands comptes

6.

Les outils de développement

7.

La mobilité

8.

La

gestion des tests

9.

La gestion des normes et des cycles de vie

10.

La maintenance et le versionning

11.

L’interopérabilité (Services Web etc.)

12.

Les nouveaux business mo
del


Conférences
projet


Intervention d’un
(ou éventuellement plusieurs) laboratoire(s) présentant son projet
traitant une problématique particulière.

Exemple

:
Le
LIRIS

(Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes
d'information)
a
deux thèmes principa
ux de recherche : l'image numérique et les
systèmes d'information
.
A titre d’exemple
, l
es activités de recherche de l'équipe
S2I ont pour principal objectif de concevoir des architectures d'interopérabilité
sémantique permettant l'intégration et l'accès tr
ansparent à des données et des
services de systèmes d'information hétérogènes et distribués. Ces activités se
déclinent selon les thématiques suivantes :



Ontologies



Interopérabilité des données



Services Web


Autre e
xemple

:
Le
CITI

travaille le design, la
modélisation et la validation
d’éléments «

software

»

et «

h
ardware

» en vue de déployer des protocoles et
des services dans des réseaux ou des systèmes de communication embarqués.

A titre d’exemple
, le projet AMIGO (
Ambient intelligence for the networked
home
environment
) étudie les possibilit
é
s de me
t
tre en place des réseaux domestique
s

basés
sur des architectures
ouvertes, standardisées et
interopérables



Ces conférences devront être organisées sous forme de déjeuner (ou 5 à 7) afin de les
rendre facile
ment accessibles par les industriels du secteur. En termes de volumétrie, il
apparait envisageable de planifier une conférence tous les deux mois en alternant
Conférence thématique et Conférence projet (
6 conférences par an
).


3
/
8


Séminaires

En vue d’approfon
dir des thématiques suscitant l’intérêt des membres du cluster, il
est judicieux de prévoir la possibilité d’y passer plus de temps. Ces séminaires
devraient permettre à plusieurs témoins d’apporter leurs témoignages

: Experts,
Laboratoires, Entreprises, e
tc.


Ces séminaires

pourront durer 1 ou 2 journées en fonction du thème à traiter.

En termes de
volumétrie, il apparait envisageable de planifier une conférence tous les deux mois en
alternant Conférence thématique et Conférence projet (
maximum 2 séminaire
s par an
).




Fond documentaire et communication

En
fonction de l’expertise, il est envisageable de mettre en place

:

o

Des newsletter
s

R&D

o

D
es livres blancs

o

Des guides méthodologiques

o

Des outils collaboratifs




A compléter par les idées de tous

!




4
/
8


AXE 2

:
Groupements thématiques et actions collectives



Par rapport à l’émergence de thèmes prioritaires intéressant plusieurs entreprises, nous
pourrons créer des groupes de travail qui auront pour objectifs d’approfondir une thématique
avec pour finalité la
rédaction de livres blancs qui seront diffusés à l’ensemble des membres.

Des experts de chaque domaine s
eront sollicités

afin d’apporter le contenu technologique
nécessaire.



Opérations collectives

Les sujets ne manquent pas. Voici ceux qui pourraient êtr
e les plus pertinents à l’issue des
réflexions au sein du groupe de travail

:


1.

G
estion du cycle de vie du Logiciel et les normes CMMI
. Sans oublier les
aspects liés à la sécurité des applications

2.

D
éveloppement d’applications en mode ASP
et
le
Web 2.0
. Béné
ficier des
solutions à distance et mettre en œuvre des solutions évoluées visant à
enrichir les possibilités des applications à travers une interface web.

3.

I
ntégration des Web services dans les logiciels métiers

en profitant d’une
plate forme outils mise à
la disposition des membres du cluster

4.

Adoption des nouvelles architectures et modèles de développement
.
Offrir la possibilité de migrer les applications sur de nouveaux systèmes.



Ces opérations

collectives permettront à des groupes de dix entreprises de
mettre en œuvre
un programme R&D sur des sujets à définir.
Ils

se déroulent généralement sur une année
avec des étapes de formation, d’audit et de conseil permettant à l’industriel de dérouler un
programme R&D tout en étant accompagné.

En termes de volumét
rie, il apparait envisageable de planifier
au maximum
trois

opérations
collectives
sur 3 ans
.



Groupement
s

thématique
s

En marge des actions collectives cadrées
, il est également possible de constituer des
groupements thématiques sur un sujet porteur

: par

exemple les
EAI
.

Résolument axé métier, ces groupes d’industriels du secteur concernés par une même
thématique nécessitent un pilotage fort.



A compléter par les idées de tous

!




5
/
8


AXE 3

: Programmes de recherche et développement collectif en
collaborat
ion avec les Laboratoires de recherche


Il s’agira d’identifier sur un sujet particulier, un groupe d’entreprises prêtes à investir sur un
programme de R&D commun. Ces programmes ont pour gros avantage de fédérer des
coûts

de R&D et donc de rendre accessib
le ces projets en PME. Des laboratoires de recherche et
autres experts seront associés à ces projets.


Pour monter ce type de programme, il est nécessaire de solliciter les laboratoires afin
d’établir le contact avec les industriels du secteur. Cette prise

de contact se concrétisera tout
particulièrement à travers l’AXE 1 du groupe de travail dans les conférences projets.


Plusieurs laboratoires sont identifiés et seront sollicités pour adhérer à cette démarche

:

-

LISTIC de l’université de Savoie

-

L’Ecole des

Mines de St Etienne

-

CITI (Insa Lyon)

-

LIRIS (Insa Lyon)

-

ICTT (Insa Lyon)

-

PRISMA (Insa Lyon)

-

DIOM (Istase de St Etienne)

-

CEGELY

-

CLIPS

-

CREATIS

-

GRAVIR

-

INRIA

-

CEA LETI

-

DOCSI

-

ERIC

-

EURISE

-

LEOM

-

TIMA

-

… la liste, loin d’être exhaustive,
est à
complét
er…



Exemple

:
Le projet MES/Web services du Club ERA.


Ce projet a permis à une dizaine d’éditeurs ayant des préoccupations marché
communes (le MES

-

Manufacturing Execution System) de se fédérer et de
développer des outils innovants leur permettant de générer automatiq
uement et
facilement des interfaces de communication dans des technologies liées aux Web
services.


Ce projet se déroule depuis deux ans en collaboration avec le
LISTIC

de l’Université
de Savoie et
l’Ecole des
Mines

de S
t

Etienne. Des prototypes sont dispo
nibles et le
Club ERA diffuse avec un certain succès auprès des industriels, de l’information sur
ces aspects innovants.

Sans cet aspect collectif, aucun de ces éditeurs n’aurait eu les moyens de
développer ces technologies.



6
/
8


Autre e
xemple

:
le projet O
smose

(Outils pour la co
-
simulation, synthèse et modélisation des systèmes sur puce)


Ian O'Connor

(
Ecole Centrale de Lyon
-

EEA / LEOM

et porteur du projet) présente
Osmose

:

«

Ce projet a réuni les laboratoires TIMA (INPG), LEOM (EC Lyon) ainsi que
STM
icroelectronics. Dans le cadre de ce projet, nous avons développé des
plateformes logicielles pour la co
-
simulation et la co
-
synthèse de systèmes sur puce
physiquement hétérogènes.
[…]

Nous avons prouvé la faisabilité d'une démarche de conception de systèm
es sur
puce dans le projet région, et généré des outils logiciels universitaires (utilisables
mais loin d'être commercialisables). A mon sens la valorisation peut être sous
plusieurs formes selon le degré de maturité / pertinence industrielle de ce que nou
s
avons fait. Nous avons besoin d'un regard externe pour nous éclaircir sur ce point. Il
me semble primordial d'avoir une interaction plus soutenue avec des industriels pour
être bien en adéquation avec leurs attentes
. […]

»





A développer sur les modali
tés de gestion de ce type de projet


7
/
8


AXE 4

: Participation à et/ou montage de programmes Européen de
R&D



Aujourd’hui, seuls «

les grands

» ont accès à cette jungle que sont les programmes
européens.

Difficultés d’identifier les projets, connaissance des

réseaux, lobbying auprès de l’Europe,
autant de contraintes qui ne peuvent pas être maîtrisées dans le cadre d’une PME. Pourtant
ces projets sont le meilleur moyen de réaliser de grandes avancées innovantes à moindre
coût et en lien avec les meilleurs du
domaine.


L’idée serait donc de constituer un «

pole Cluster/Europe

» ayant pour mission de faire de la
veille, d’identifier les thématiques prioritaires des membres, de rechercher les appels à
projets correspondant et de construire le dossier en intégrant

les PME intéressées.



A développer sur les modalités opérationnelles de ce pole.




8
/
8

PLAN D’ACTIONS


En vue des prochaines réunions de travail et de la réunion des membres le 8 février 2007,
voici quelques tâches à réaliser/finaliser

:


1.

Réunir la document
ation visant à exposer les enjeux en matière de R&D dans le
secteur (Syntec, IDC, Rhône Alpes Numérique, etc.)

2.

Sollicitation des laboratoires susceptible d’intégrer la démarche (élaboration d’une
liste avec contacts)

3.

Mise en place et gestion de l’outil col
laboratif

(WIKI

:
http://cluster
-
elra.wikispaces.com/
)

4.

Elaboration de l’ordre du jour pour la réunion du 8 février en fonction du bilan des
réunions de travail (sollicitation de plusieurs laboratoires e
n vue de la présentation de
projets, Ian O’Connor (projet Osmose), plate forme MES du club ERA, etc.)