Travaux Pratiques Seminaire_Camer_Ver2.ppt - Inria

quaggaholeInternet και Εφαρμογές Web

15 Αυγ 2012 (πριν από 5 χρόνια και 4 μήνες)

411 εμφανίσεις




Octobre 2010


Didier.Parigot@inria.fr

LES SEANCES DE TRAVAUX PRATIQUES




La Plate forme

Le Développement JSE
-
Eclipse

Plugin de base :OGSi/SmartTools





Fabrique Logicielle : basé sur SmartTools



Didier
Parigot




2

Didier.Parigot@inria.fr

Support de TP en PDF/Site Téléchargement


Supports


jacques.bapst.home.hefr.ch/pr1/doc/eclipse3.5_premiers_pas.pdf


jacques.bapst.home.hefr.ch/links/index.htm#IDE


Développement en java avec eclipse, jean michel Doudoux


Obtenir JRE ou JDK


http://Java.sun.com

----

choisir la version que l’on désire


java.sun.com/javase/downloads/
----

pour Java Standard Edition


http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html


Obtenir Eclipse


http://www.eclipse.org/downloads/index.php


Les plug
-
ins


http://marketplace.eclipse.org/


http://eclipse−plugins.2y.net/eclipse/index.jsp








3

Didier.Parigot@inria.fr

Les Travaux Pratiques : SOMMAIRE



TP N
°
1 :Prise en Main




Eclipse

Identité, Gestion des versions, Pourquoi Eclipse, Installation, Démarrage
concepts clés, Architecture, Paramétrage Eclipse, Les Plug
-
ins,
SmartTools

dans Eclipse, mise en place, navigation.




Importation de Chat & Compilation





Demos

chat et
Géolist




TP N
°
2 :Création des composants




Création de deux composants





TP N
°
3 :

Exécution en environnement distribué



Application en P2P




4

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:Prise en Main

Commencer avec Eclipse




5

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse

:

Identité


IDE

écrit

en

JAVA


Auteur

:

IBM



Open

Source



Eclipse

est

au

cœur

de

WSW

(
Websphere

Studio

Workbench
)


Extensible

grâce

à

son

concept

de

module

appelé

couramment

Plug
-
ins



Le

noyau

de

la

plate
-
forme

est

nommé

Runtime
.




Eclipse

=

Runtime

+

plug
-
ins



Supporte

plusieurs

plate
-
forme

d'exécution

(Windows,

Linux,

MacOS
,

...
)



Exécution

rapide



Langage

de

développement

:

Java,

C,

C++,

COBOL,

Python,

Perl,

PHP

and

Ruby





6

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse: Gestion des versions



Chaque version est constituée d'un nombre plus ou moins important de type nommé
"
Build
«

,

on a :



La
"
Nihtly

Builds
"
: Version en cours de développement



La
"
Integration

Builds
"
assemblage de projets pour la réalisation de tests



La
"Stable
Builds
"
: Version testée



La
"Release"
: version diffusée et "fiable"



Les Versions d’Eclipse


-
La toute première release est la 1.0 en Novembre 2001


-
De 2004
-
2010



2004 : 3.0 (Eclipse 3.0)



2005 : 3.1 (Eclipse 3.1)



2006 : 3.2 (
Callitos
)



2007 : 3.3 (Europa)



2008 : 3.4 (
Ganymede
)



2009 : 3.5 (Galileo)



2010 : 3.6 (
Helios
)


En 2011 (Indigo)




7

Didier.Parigot@inria.fr


Eclipse : Avantages



Naturellement modulaire, conséquences :


Eclipse peut être utilisé par n’importe quel développement



On peut développer des fonctionnalités qui ne sont pas fournies en standard et
les greffés à Eclipse (Concept des plug
-
ins)







8

Didier.Parigot@inria.fr


TP1:
Eclipse

: Installation


Procédures

: Installation très facile : Il suffit de décompresser
l'archive d'Eclipse dans un dossier.


1. Télécharger Eclipse :
http://www.eclipse.org/downloads/index.php

2. Décompresser le fichier obtenu dans le répertoire
eclipse

de votre disque dur (Par
exemple
c:
\
eclipse
)
--------
NB : la désinstallation s’est la suppression de ce répertoire

3. Lancer
eclipse.exe
qui se trouve dans le répertoire
eclipse
.


Pré
-
requis

1.Télécharger Java (voir
Voir

http://Java.sun.com
)

Le fichier qui nous concerne se nomme :

-

dans le cas de Windows : jdk
-
6u14
-
windows
-
i586.exe (73,5 Mo)

-

dans le cas de Linux : jdk
-
6u14
-
linux
-
i586.bin (77 Mo)

2. Installer Java

Il s'agit dans les deux cas d'un installateur auto
-
extractible : après le téléchargement il suffit de le
lancer et de suivre les instructions qui s'affichent.

3. Vérifier que l’installation est correct : Sous Windows via la console de commande,
taper : java

version






9

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse : démarrage (1)



Lorsque vous lancer
eclipse

vous obtenez l’écran ci
-
dessous


Commentaires

:

WorkSpace

signifie

espace

de

travail
.

C’est

un

répertoire

dans

lequel

sont

regroupés

les

projets

de

développement

que

vous

créés
.


Cette

écran

vous

invite

:


Soit

à

accepter

le

répertoire

de

travail

qu’il

affiche

par

défaut,

soit

à

dérouler

le

combo

pour

choisir

un

répertoire

de

travail

si

vous

n’êtes

pas

à

votre

premier

démarrage

d’éclipse,

soit

d’en

créer

un

(en

cliquant

sur

Browse
..

,

puis

choix

de

l’emplacement

et

click

du

bouton

«

nouveau

dossier

»)




10

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse : démarrage (2)

NB

: Pour des Questions d’ordre pratique

1.
C’est

bon

de

se

fabriquer

un

emplacement

idéal

qui

regroupe

les

projets

JAVA

(emplacement

des

données),

ainsi,

il

faut

se

créer

un

Workspace

différent

de

celui

proposé

par

défaut

par

Eclipse

qui

est

généralement

de

la

forme

c
:
\
documents

and

settings
\
UserName
\
WorkSpace

.


2
.

Pour

simplifier

le

lancement

d’Eclipse,

il

faut

créer

un

raccourci

d’éclipse

sur

le

bureau
.

Il

ne

s’agit

pas

de

copier

le

fichier

exécutable

sur

le

bureau
.

Le
Workspace

Le
Workspace

contient des projets,
un dossier de
méta
-
données

3.

Exemple

Le
workspace

nommé «

workspace1

» contient «

.
metadata

» et projet test




11

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse : concepts clés


Les vues


Perspective

Plan de Travail ou
Workbench



Editeur

(ici)




12

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse : concepts clés



Workbench

:

C’est

le

bureau,

c’est

l’interface

qui

s’ouvre

dès

qu’on

lance

Eclipse
.

Il

fournit

les

éléments

de

l’ergonomie

au

travers

des

vues

,

des

perspectives,

et

des

éditeurs
.



Perspectives

:

c’est

une

organisation

des

vues

qui

permet

de

travailler

sur

un

thème

donné
.

On

a

par

exemple

la

perspective

Ressource

qui

permet

de

voir

tout

ce

que

contient

le

workspace
,

la

perspective

Java

pour

développer

en

Java,

la

perspective

CVS

pour

gérer

ses

repositories
,


Ces

perspectives

sont

accessibles

via

la

petite

barre

d'outils

qui

se

trouve

en

haut

à

droite

(par

défaut)





Vue

:
C’est une fenêtre de travail; navigation, édition java, package, projet, …


Editeur :
il permet de visualiser mais aussi de modifier le contenu d'un élément. Un
éditeur peut contenir plusieurs éléments, chacun étant identifié par un onglet.




13

Didier.Parigot@inria.fr

Plate
-
forme Eclipse : Architecture

Plug
-
ins

Eclipse=
Runtime

+ Plug
-
ins

SWT


SWT

est une bibliothèque qui sert à construire des interfaces graphiques en Java, au même titre que les bibliothèques
AWT

et
Swing
.


JFace

est une surcouche de
SWT
, d’avantage orientée objet, qui amène de plus un modèle
MVC

et des fonctionnalités supplémentaires.


Ant

est l’outil d’automatisation de tâche répétitive tout au long du cycle de vie de l’application.


CVS

est un outil de développement collaboratif.




14

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:Prise en Main

Les plugins




15

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
:
Installation Plug
-
in

Un

plug
-
in

est

un

module

d’extension
.

C’est

une

brique

logiciel

qui

vient

compléter

un

logiciel

hôte

pour

lui

apporter

de

nouvelles

fonctionnalités
.


Les

Plugins

sont

généralement

distribués

sous

forme

de

fichiers

ZIP

qui

peuvent

contenir

plusieurs

fichiers

mais



l'on

trouve

pratiquement

toujours

un

ou

plusieurs

fichiers

JAR

ainsi

qu'un

fichier

XML

important

nommé

plugin
.
xml

qui

décrit

le

composant

et

qui

sera

interprété

par

Eclipse

lors

de

son

lancement
.


Comment

installer

un

plug
-
ins

dans

Eclipse

?


1.
Certains Plugins disposent d'une URL permettant de les installer directement à
l'aide du gestionnaire de mise à jour (Update Manager) d'Eclipse.

Dans

ce

cas

faire :
Help >Software Install New Software...

Ajouter

l’url

dans

le champ word with, et
cliquer

sur

“Add…” ,
sélectionner

le
composant

à installer et
cliquer

sur

“Next”

2.
Les Plugins ne disposent pas d'un environnement adapté au gestionnaire de
mise à jour .


Il

suffit

généralement

de

décomprimer

le

fichier

ZIP

dans

le

sous

répertoire

\
plugins
\

qui

se

trouve

en

dessous

du

répertoire

\
eclipse
\

à

l'endroit



l'on

a

installé

le

logiciel

Eclipse
.

Le

Plugin

sera

automatiquement

chargé

et

activé

lors

du

prochain

démarrage

d'Eclipse
.


NB

:

Attention

à

bien

conserver

l'arborescence

des

fichiers

lors

de

la

décompression
.




16

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse :
La fabrique logicielle SmartTools (1)


Installation de
SmartTools

Prérequis

: On doit connaitre où se trouve le
feature

smartTool
. Dans notre cas il se
trouve dans la clé USB (
CleUSB
) qui est un dossier de notre disque ou un dossier
partager de notre intranet. On suppose qu’éclipse est lancé

Action 1: Help > Install Software
---
On obtient l’écran nommé
(1)


Action 2
:
Cliquer sur le
bouton «

Add
..

» Vous obtenez
l’écran nommé
(2)

1

2

Action 3
:
cliquez sur le bouton
«

archive…

» pour sélectionner
allez cherchez le
feature

dans
«

CleUSB

»
---
Voir suite




17

Didier.Parigot@inria.fr

Action 4 :
Sélectionnez le zip
SmartTool

(la version 1.6.2) et
cliquez sur «

ouvrir

».
(4)

4

5

Action

5
:

Saisir

un

nom

significatif(
SmartTools
)

et

cliquez

sur

«

OK

»
.

(
5
)

Note

Important

:

Ceci

ne

permet

que

d’ajouter

ce

chemin

dans

la

liste

des

sites

préférés

.

Pour

continuer

cliquez

sur

le

lien

«

Available

software

Sites

»

de

l’écran

available

software

pour

selectionner

le

chemin

du

feature
.

TP1:
Eclipse :
La fabrique logicielle SmartTools (2)




18

Didier.Parigot@inria.fr

6

Action

6
:

Dérouler

«
Uncategorized
»

voir

(
6
)

puis

cohez

la

feature

«
SmartTools
»

puis

cliquez

sur

«

Next

»

Aperçu

La suite c’est le lancement
effectif de l’installation (voir
slide

suivant)

TP1:
Eclipse :
La fabrique logicielle SmartTools (3)




19

Didier.Parigot@inria.fr

Accepter les
termes de la
licence

Cliquez sur ce
bouton pour
terminer

TP1:
Eclipse :
La fabrique logicielle SmartTools (4)




20

Didier.Parigot@inria.fr

La

barre

d’outil

d’
eclipse

a

bel

et

bien

changé
.

On

peut

voir

la

présence

de

l’icône

SmartTools
.

On

a

bel

et

bien

les

plug
-
ins

SmartTool

dans

la

vue

des

plug
-
ins
.

Il

y

a

dans

cette

vue

bien

d’autres

plug
-
ins
.

TP1:
Eclipse :
La fabrique logicielle SmartTools (5)




21

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
-
Lancer Eclipse via la console

Nous

allons

lancer

eclipse

via

la

console
.

Pour

cela,

il

suffit

d’aller

dans

les

accessoires

de

Windows

puis

de

cliquer

sur

l’invite

du

dos
.

Une

fois

la

session

dos

lancée,

accéder

au

répertoire

eclipse

puis

taper

la

commande

:

eclipse
.
exe


console


(Voir

l’Ecran

ci
-
dessous)
.

Le
slide

suivant vous donne le résultat obtenu.




22

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
-
Lancer Eclipse via la console

Observations
: Nous observons que c’est
OSGi

qui exécute Eclipse. Cliquons sur l’écran
console pour l’amener en premier plan et lui passer quelques commandes.

Essayons les commandes :
ss

(qui nous donne les bundles actifs), Help (pour l’aide), etc.

Note :

Un bundle est un composant au sens
OSGi




23

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
: préparation environnement




Action 1
:
Windows >
Preferences

Ecran des préférences à paramétrer

NB
:

Les

options

configurables

sont

très

nombreuses

et

il

est

toujours

possible,

par

domaine,

de

revenir

à

la

configuration

par

défaut

grâce

au

bouton

«

Restore

Defaults

»
.

Nous

allons

nous

intéresser

beaucoup

plus

à

la

configuration

liée

à

cette

formation
.




24

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
:
préparation environnement (1)

Ecran des préférences à paramétrer

Paramétrages à Effectuer




25

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
:
préparation environnement (2)

Nous allons commencer par l’importation des Fichiers CleanUp.xml et
formatter.xml

Action 1 :
Faire
Windows >
Preferences

Action 2 :
Choisir
Java > code style

(voir les options clean et
formatter
)

Cliquez

sur

le

bouton

«

import

»

pour

importer

le

fichier

CleanUp

(
1
)
.

1

2

Vous

obtenez

l’écran

(
2
),

qui

vous

donne

la

possibilité

d’aller

chercher

le

fichier

cleanUp
.
xml

qui

se

trouve

dans

le

répertoire

«

Feature

»

du

dossier

«

logiciels

»

de

notre

«

CleUSB

»


La même procédure est utilisée pour
importer le fichier «

Formatter

».




26

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
:
préparation environnement (3)

Les paramétrages généraux se feront ainsi qu’il suit :

On doit permettre
l’affichage des
numéros de ligne dans
l’éditeur

On doit paramétrer
cet option «

spelling

à
disable

» c’est
-
à
-
dire
décocher «

Enable

».

On doit cocher l’option
«

Build

Automatique

»
et ensuite on doit
choisir l’encodage
«

UTF
-

8

»




27

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
-

préparation environnement (4)

NB : Questions pratiques

C’est

beau

de

se

préparer

un

environnement

de

travail,

mais

ce

n’est

pas

gaie

de

reprendre

lorsqu’on

en

a

besoin

sur

un

autre

poste

de

travail
.

Pour

éviter

cette

reprise,

on

doit

sauvegarder

son

environnement

de

travail

ou

plutôt

on

doit

l’exporter
.

Le

fichier

obtenu

est

un

«
.
epf

»



Exporter les préférences

Fichier > Export > General >
Preferences

(

Export all
)



Importer les préférences

Fichier > Import > General >
Preferences

(
Import all
)

1

2

3

4




28

Didier.Parigot@inria.fr

TP1:
Eclipse
-
préparation environnement (5)



Autres configurations standards




29

Didier.Parigot@inria.fr


TP1:
Eclipse
-
Importation des sources sous eclipses

Dans

ce

volet

nous

allons

importer

les

sources

qui

existent

dans

CleUSB

dans

l’environnement

Eclipse
.



Action 1 : Fichier > import
---
> on obtient l’écran
(1)

1


Action
2

:

Dérouler

l’option

«General»

puis

sélectionner

«
Existing

Projects

into

Workspace

»

puis

cliquez

sur

le

bouton

«

suivant

»


Action 3 : Dans l’écran que vous obtenez
sélectionnez le bouton
Brower

pour
rechercher le fichier à importer. Les
sources à importer sont dans :

«


\
CleUSB
\
source
\
workSapce

».


Voir l’écran d’import suivant pour
comprendre la suite.




30

Didier.Parigot@inria.fr


TP1:
Eclipse
Importation des sources sous eclipses

Cette

Zone

contient

l’ensemble

des

projets

présents

dans

le

dossier

à

importer
.

Conséquence

on

doit

tout

désélectionner

et

ne

cocher

que

ce

qu’on

veut

importer
.


Action 4 :
Cliquez sur le bouton
«

Finish

» pour terminer l’importation

Nous

importons

dans

le

cas

présent

«

chat

»,

et

«

GWT

»
.

Les

éléments

à

prendre

sont

:

-
gwt

-
inria
.
smartTools
.
chat
.
gwt

-
inria
.
smartTools
.
chat
.
starter

-
inria
.
smartTools
.
chat
.
swing

Le résultat Attendu

Voir la suite




31

Didier.Parigot@inria.fr


TP1:
Eclipse :
Présentation d’une source Importée

Lancement de la
Compilation du code
importé.

Résultats de la
compilation voir bas
de l’écran doit être
SUCCESSFUL


Sources
générée

Compilation
GWT

A

A

-
Je déplace «

buildST.xml

» dans la vue «

Ant

» pour la
compilation.

-
Une fois buildST.xml dans la vue
Ant
, Pointer le projet et
appuyer sur F5 pour le rafraichissement. Puis lancer la
compilation par (B)

-
Pour Obtenir la perspective
Ant

faire :


Windows > Show
view

>
Ant

B




32

Didier.Parigot@inria.fr


TP1:
Eclipse

Démonstation Cas Chat


Action 1 :
Ouvrez un terminal et lancez le script WinRunChat1.bat et
WinRunChat2.bat . Ces Deux invites Dos s'ouvrent et exécutent deux
plateformes
LogNet

et PON en parallèle. Chacun de ces plateformes ont
lancé un composant permettant de démarrer des composants chat.

L’exécutable de chat se trouve dans /
CleUSB
/TP1/




33

Didier.Parigot@inria.fr


Démonstation : Cas Chat


Démarre chat1


Démarre chat2


Console
OSGi




34

Didier.Parigot@inria.fr


Démonstation : Cas Chat

Suivre les instructions ci
-
dessous pour
l’exécution de chat. Pour obtenir ces
instructions voir :
/
CleUSB
/TP1/Chat1.1/Chat/Index.html

Démarrer Chat1 :

Démarrer Chat2 :




35

Didier.Parigot@inria.fr


TRAVAUX PRATIQUE 2

:
Création des composants
-
Enoncé



Création des composants





Exécution des composants Créés


-
Sous une même JVM






36

Didier.Parigot@inria.fr


TP2

:
Création des composants
-
Enoncé

Le présent TP, consiste :


1.
A créer deux composants nommés «

expediteur

» et
«

recepteur

».


«

expediteur

» Possède le service «

message

», il est chargé au travers une
interface swing de saisie /Envoie, d’envoyer les messages au
«

recepteur

»,
qui lui
à travers une interface swing d’affichage, reçois et édite le message envoyé par
l’expéditeur.


Précisions


-
L’interface d’envoie est constitué d’une zone de Saisie et d’un bouton d’envoie (
send

ou envoyer)


2. Une fois les deux composants créé, nous devons les
exécuter :



A)
D’abord sur la même JVM


B) Ensuite sur les JVM différents






37

Didier.Parigot@inria.fr


TP2

:
Création des composants (1)

Etape 1
:
Créer les composants «

expediteur

» et «

recepteur

»


File > New >
Other

1.
Sélectionner «

New
SmartTools

Component

»
puis cliquer sur «

Next

» (voir
1
).


2.
Saisir le nom du composant et cliquer sur
«

Finish

» (Voir
2
)

1

2




38

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (2)

3

Nous avons, les deux
composants créés
«

expediteur

» et
«

recepteur

»

Les deux composants créés, nous allons les compiler
et les doter des services et métiers




39

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (3)

1. Préparation du composant «

expediteur

»

Action1 : Aller dans les sources de «

expediteur

» et mettre à jour la
classe «

Activator

»

Changer :
«

ComponentContainer

»
en
«

ExpediteurContainer

»

Remplacer :
«

Component

»

par

«

Expediteur

»

Action 2
: Aller dans les sources de «

expediteur.cdml

» et mettre à jour
expediteur.cdml
, et implémenter le service «

message

»




40

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (3
-
2)

1. Préparation du composant «

expediteur

»

Action 2
: Aller dans les sources de «

expediteur.cdml

» et mettre à jour
expediteur.cdml
, et implémenter le service «

message

»

<output name="message" method="message“
doc="update Label">


<
attribute

name
="message" doc=""
javatype
="
java.lang.String
" />

</output>

Nous implémentons le service d’expédition, il s’agit de l’envoie donc output




41

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (4)

1. Préparation du composant «

expediteur

»

Action 3 : implémentation du métier de l’expéditeur

Nous allons implémenter l’interface


Swing d’envoie de Message.

L’interface à droite présente le code métier
de l’expéditeur. Copier le contenu du fichier
«

/USB/TP2/
expediteur.text

» et remplacer
celui que vous avez en présence.

Mise

à

jour

Activator

Faites

la

même

chose

pour

le

fichier

«

Activator

»

:

copier

le

contenu

du

fichier

«

/USB/TP
2
/Activator_E
.
txt

»

pour

mettre

à

jour

le

fichier

que

vous

avez
.


NB

:

Voir

le

contenu

de

la

façade

«Expediteurfacade
.
java»

de

generateur
/
src
.

La

facade

implémente

message

et

hérite

de

expediteur

donc

message

doit

être

déclaré

abstraite

dans

expediteur

.




42

Didier.Parigot@inria.fr

TP 2
:
Création des composants (3)

1. Préparation du composant «

recepteur

»

Action1 : Aller dans les sources de «

recepteur

» et mettre à jour la
classe «

Activator

»

Changer :
«

ComponentContainer

»
en
«

RecepteurContainer

»

Action 2
: Aller dans les sources de «

Recepteur.cdml

» et mettre à jour
Recepteur.cdml
, et implémenter le service «

message

»

Remplacer :
«

Component

»

par

«

Recepteur

»




43

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (3
-
2)

1. Préparation du composant «

expediteur

»

Action 2
: Aller dans les sources de «

expediteur.cdml

» et mettre à jour
expediteur.cdml
, et implémenter le service «

message

»

Nous implémentons le service de
reception
, il s’agit de la
reception

donc input




44

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Création des composants (4)

1. Préparation du composant «

recepteur

»

Action 3 : implémentation du métier de
recepteur

Nous allons implémenter l’interface


Swing
reception

de Message.

L’interface à droite présente le code métier
de
recepteur
. Copier le contenu du fichier
«

USB/TP2/
recepteur.text

» et remplacer
celui que vous avez en présence.

Mise

à

jour

Activator

Faites

la

même

chose

pour

le

fichier

«

Activator

»

:

copier

le

contenu

du

fichier

«

USB/TP
2
/Activator_R
.
txt

»

pour

mettre

à

jour

le

fichier

que

vous

avez
.


NB

:

Voir

le

contenu

de

la

façade

«Expediteurfacade
.
java»

de

generateur
/
src
.

La

facade

implémente

message

et

hérite

de

Recepteur

donc

message

doit

être

déclaré

abstraite

dans

Recepteur
.




45

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Exécution des composants

L’exécution ne se fait pas au hasard, elle se prépare.

Le

principe

général

c’est

la

création

d’une

configuration

OSGi
.

Cette

configuration

est

paramétrée
.

Au

cours

du

paramétrage,

il

faut

cocher

les

plugins

(Bundles)

nécessaires

à

l’exécution

de

l’application
.

On

peut

les

classer

ses

bundles

d’exécution

en

deux

catégories

:


1.
Les bundles liés à la plate forme
, se sont par exemple dans notre cas


-
ComponentsManager


-
inria.smarttools.core


-
inria.smarttools.ds.local


-
inria.smarttools.lib


-
org.eclipse.osgi

2
.
Les bundles liés à notre espace de travail
c’est
-
à
-
dire ceux de l’application en cours


-
expéditeur


-
Recepteur

Plus le bundle de démarrage :
inria.starter




46

Didier.Parigot@inria.fr

1

2


TP 2
:
Exécution des composants


1. Accès à l’écran de configuration


2. Création d’une nouvelle configuration


3.
Renommage

de la configuration créée

3




47

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Exécution des composants

On coche et on modifie
les
levels

ici
.

Le paramétrage terminé, il faut
cliquez sur
Run

pour lancer
l’exécution.




48

Didier.Parigot@inria.fr


TP 2
:
Exécution des composants/ Résultats

Expéditeur

Récepteur


Exercice de recherche

Modifier le présent projet de manière à produire un
modèle où l’envoie et la réception se font dans les deux
sens.




49

Didier.Parigot@inria.fr


Exécution en environnement
distribué


-
Application au P2P
-


TP 3
: Création et
exécution des composants (suite)




50

Didier.Parigot@inria.fr


TP 3
: Création et
exécution des composants (suite)

Enoncé :
démarrage sur une JVM

1. Créez un modèle bidirectionnel de «

expediteur

» , «

recepteur

».


2. Créer un modèle d’envoi
-
réception nommé chat conforme à l’interface ci
-
dessous

Zone de saisie des
messages

Zone d’affichage des
messages

Zone de saisie de l’ID
d’une instance à contacter

Se connecter à une
instance

3. Vous avez
chat.starter
,


-
importer le sous
eclipse
, compiler et exécuter chat sous Eclipse







51

Didier.Parigot@inria.fr


TP 3
: Création et
exécution des composants (suite)

Enoncé
:
démarrage plusieurs JVM

Il est Question dans ce volet de créer un point de démarrage «

boot

» pour
permettre les connexions distribuées.

-
Déziper

«

application.Zip

» (voir
CleUSB
/TP/TP3)

-
Exporter votre chat dans «

application

»

-
Exécuter «

chat

»