Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet

parpfryingpanInternet και Εφαρμογές Web

28 Ιουν 2012 (πριν από 4 χρόνια και 11 μήνες)

311 εμφανίσεις

Les termes de recherche les
plus dangereux sur Internet
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Table des matières
Introduction
3
Principaux résultats
4
Qu’est-ce qui rend certains termes risqués ?
4
Méthodologie de l’étude
5
Méthodologie de classement de McAfee SiteAdvisor
6
Sources des données
6
Classements
7
Résultats de risque par pays
7
Faire une recherche approfondie avec les données Hitwise
7
Limitations de l’étude
8
Commentaires sur des études parallèles
9
Conclusion
1
0
Termes de recherche les plus dangereux par pays

Europe
Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, Finlande,

France, Allemagne, Italie, Pologne, Afrique du Sud, Espagne,

Suède, Suisse, les Pays-Bas, Royaume-Un
i

11
Amérique du Nord
États-Unis
.

16
A propos de McAfee
1
6
Par : Shane Keats, analyste de recherche, McAfee, Inc.

Eipe Koshy, ingénieur de développement des logiciels, McAfee, Inc.
3
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Introduction
A moins de travailler pour une entreprise en ligne ou d’en posséder une, il y a de fortes chances pour
que les expressions “optimisation de moteur de recherche” (Search Engine Optimisation - SEO) et
“marketing de moteur de recherche” (Search Engine Marketing - SEM) vous soient inconnus. Pourtant
SEO (l’effort fourni par des propriétaires de site pour être classé dans les premiers sites par les moteurs
de recherche) et SEM (l’emploi de publicité payante pour obtenir un bon classement par les moteurs
de recherche) sont des sigles incontournables pour les entreprises cherchant à prospérer sur le Web.
Malheureusement, les entreprises ayant pignon sur rue ne sont pas les seules à maîtriser ces concepts.
Les pirates – aussi bien ceux qui travaillent en solo que les criminels organisés – ont vite compris que ces
mêmes moteurs de recherche, qui permettent aux entreprises légitimes d’attirer un nombre croissant de
consommateurs, peuvent aussi être utilisés dans un tout autre but.
Cet article met en lumière un nouveau phénomène : l’emploi des moteurs de recherche comme source de
profit pour les
arnaqueur
s
, en analysant le risque que représente la recherche de plus de 2000 mots parmi les
plus courants et les plus recherchés (« mots-clé ») par les moteurs de recherche en 2008. De “Jonas Brothers
tickets” (billets d’entrée pour les Jonas Brothers) à “game cheats” (programmes de jeux) en passant par “Viva
la Vida lyrics” (paroles de Viva la Vida), les mots-clé utilisés dans nos recherches sur Internet représentent un
vaste panel de ce que l’expert en recherche John Battelle désigne notre “base de données d’intentions”.
En parallèle de nos “intentions”, cette base de données révèle aussi le degré de risque auquel nous
nous exposons chaque fois que nous sollicitons nos moteurs de recherche préférés. Quelle est la mesure
de ce risque ? Appliqué à certains mots-clé tels que “popular screensavers” (économiseurs d’écran) et
“descargar google” (télécharger google) et certaines des pages de résultat, le risque est omniprésent.
75% ou plus des résultats peuvent entraîner une augmentation du risque de la sécurité du Web.
Ceci ne devrait pas surprendre les observateurs des tendances de sécurité. Depuis que le fait de
pirater pour la gloire a engendré l’arnaque pour le profit, les malfaiteurs sont devenus incroyablement
sophistiqués dans leur habileté pour rechercher des groupes importants de victimes potentielles. En
mesurant le risque relatif des termes de recherche populaires, cette étude confirme que les pirates
continuent de cibler un nombre considérable de victimes.
Mais cette étude a également produit des résultats intéressants prouvant le contraire. Des études précédentes
réalisées par McAfee
®
sur la sécurité du Web ont démontré qu’environ 4% des sites présentaient un risque.
Ceci est une mesure globale du risque encouru lorsque nous utilisons le Web. En revanche, le niveau moyen
de risque sur toutes les pages de résultat que nous avons étudiées était juste de 1,7%.
Cette étude est vaste et directionnelle. De nouveaux outils et méthodes de recherche doivent être conçus
pour nous aider à mieux comprendre le mécanisme de la mauvaise utilisation de la recherche. Nous espérons
que cette étude initiera par la suite une autre série d’études sur ce sujet d’importance majeure.
Les pirates – aussi bien ceux qui
travaillent en solo que les criminels
organisés – ont vite compris que
ces mêmes moteurs de recherche,
qui permettent aux entreprises
légitimes d’attirer un nombre
croissant de consommateurs,
peuvent aussi être utilisés dans

un tout autre but.
4
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Principaux résultats
McAfee a fait une recherche sur 2 600 mots-clé populaires. Pour chaque mot-clé, nous avons examiné
les cinq premières pages de résultat sur chacun des cinq principaux moteurs de recherche. En moyenne,
chaque mot-clé a généré un peu plus de 250 résultats. En tout, nous avons examiné plus de 413 000
URL uniques. Nous avons attribué une catégorie et un pays à chaque mot-clé et les avons classés en
fonction du risque de l’URL obtenue. De plus, en utilisant les données de Hitwise, une entreprise de
traitement de la recherche, nous avons pu approfondir l’étude pour certains mots spécifiques.
Les mots-clé ont été classés de deux manières : 1) le risque moyen de tous les résultats et 2) le risque
maximal de la page de résultats la plus risquée.
En règle générale, le niveau moyen de risque de toutes les pages de résultat était seulement de 1,7%.

En d’autres termes, sur une liste de 250 résultats, quatre au plus présentaient un risque.
Toutefois, lorsque nous avons établi une moyenne des pages les plus risquées (la page issue de la

recherche par mot-clé présentant les résultats les plus risqués), le risque moyen a atteint les 10,0%.

En d’autres termes, sur une liste de 250 résultats, 25 au plus présentaient un risque.
Nous avons utilisé Hitwise pour générer une liste détaillée des variantes de mots-clé pour 12 termes de

recherche. Tel que défini par McAfee, le groupe le plus risqué de variantes de mots-clés était “screensavers”
(économiseurs d’écran) avec un risque maximal de 59,1% et un risque moyen de 34,4%, substantiellement
plus élevés que la moyenne des risques de l’étude de 10,0% et 1,7%. De manière surprenante, les recherches
incluant le terme viagra, un mot-clé populaire qui est un “visiteur” fréquent dans nos filtres anti-pourriels, ont
généré le plus petit nombre de sites risqués.
Dans les pays en-dehors des Etats-Unis, les mots-clé populaires présentaient un risque supérieur à celui des

mots-clé populaires aux Etats-Unis. Dans 14 pays, les listes de mots-clé exposaient l’utilisateur à un niveau

de risque maximal supérieur à la moyenne, dont la République Tchèque (14,2%) et le Brésil (12,1%). 12 pays
ont révélé un niveau de risque général supérieur à la moyenne, dont le Mexique (1,9%) et l’Inde (1,8%).

Il se peut que ces résultats contiennent des anomalies, mais s’ils sont confirmés par des études postérieures,
ils
confirment alors une nouvelle menace inquiétante d’arnaqueurs ciblant des victimes non américaines.
Qu’est-ce qui rend certains termes risqués ?
Pourquoi certains mots-clé ou termes de recherche sont-il plus risqués que d’autres ? Bien qu’il ne soit pas
toujours possible de comprendre l’esprit et les motivations des pirates sophistiqués d’aujourd’hui, McAfee
peut apporter quelques constatations basées sur les techniques connues employés par les cybercriminels.
Les pirates ont plus de réussite lorsqu’ils peuvent attirer un grand nombre de victimes. Une manière de
cibler des masses de gens en ligne est de suivre les événements d’actualité – n’importe quel événement
depuis les craquages des stars et les catastrophes naturelles aux vacances et à la musique en vogue.
Pour attirer leurs victimes, les cybercriminels se servent d’un outil principal consistant à faire télécharger
un fichier ou un programme accompagné d’un virus malveillant.
Tenant compte de ces deux concepts, nous allons examiner maintenant un de nos termes de recherche
les plus risqués : les téléchargements de musique gratuits. En moyenne, 20,7% des résultats se sont
avérés risqués (par rapport à simplement 1,7% de la totalité des termes de recherche) et une page sur
les 25 pages de moteur de recherche que nous avons notées présentait un impressionnant record de
42,9% de résultats risqués. Tandis que les consommateurs continuent de convertir leur discographie en
formats numériques tels que les fichiers MP3, ils sont aussi confrontés au coût d’achat de la musique
qu’ils peuvent déjà posséder sous forme de cassette, de vinyle ou sur un autre support. Tiraillés entre
ces deux nécessités, la plupart des consommateurs ont appris qu’ils pouvaient télécharger de la musique
gratuitement sur Internet. Si un consommateur recherche de la musique, il sera d’emblée disposé à
télécharger des fichiers et cela facilite la tâche des pirates.
Le thème d’un site ou son contenu peut aussi affecter son degré de risque. Par exemple, les sites
pornographiques et de jeu les moins connus peuvent héberger des logiciels malveillants tels que des
exploits, des
composeur
s
, des
troyen
s
et autres programmes
malveillant
s
. Ce type de contenu peut
emmener le consommateur dans les allées obscures d’Internet et ce dernier s’expose à plus de risque
lorsqu’il tente d’effectuer une recherche sur ces termes.
Les pirates ont plus de réussite
lorsqu’ils peuvent attirer un grand
nombre de victimes. Une manière
de cibler des masses de gens en
ligne est de suivre les événements
d’actualité – n’importe quel
événement depuis les craquages
des stars et les catastrophes
naturelles aux vacances et à

la musique en vogue.
5
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Lorsqu’ils déterminent la “taille de marché” de leurs pourriels, les cybercriminels tiennent compte du
nombre total de liens de site générés par un terme de recherche. Googlebattle.com est un bon moyen
d’illustrer ces faits. McAfee a découvert qu’il était plus dangereux de rechercher “Brad Pitt” que “Hugh
Jackman” (14,3% de risque maximal contre 9,1%). De la même manière, Googlebattle comptabilise
26,4 million de visites pour “Brad Pitt” et juste 5,5 millions pour “Hugh Jackman.”
Il est important de noter que le nombre de liens de sites est simplement un facteur que les cybercriminels
peuvent utiliser au moment de décider de cibler un mot-clé. Par exemple, selon Googlebattle, « Olympics
soccer » a plus de liens que « Olympics swimming » mais pour le public américain en particulier, “Michael
Phelps” représente un terme de recherche plus populaire et plus risqué.
Aussi, une actualité à la une peut éloigner les mots-clé les plus populaires de la “zone de risque le plus
élevé”. Par exemple, les trois femmes les plus célèbres et les plus populaires sont Angelina Jolie (8,3 %
de risque maximal), Oprah Winfrey (10%) et Beyoncé Knowles (10%). Cependant, une recherche sur
Zuma Rossdale, la fille de Gavin Rossdale et Gwen Stefani, peut atteindre un niveau de risque de 25%,
ce qui laisse penser que les arnaqueurs tiennent aussi compte de l’actualité.
Méthodologie de l’étude
Chaque expression et mot-clé a fait l’objet d’une recherche sur les cinq principaux moteurs de recherche
américains : Google, Yahoo ! , Live, AOL et Ask. Nous avons examiné les cinq premières pages de résultat pour
chaque mot-clé et avons compté le nombre de sites classés rouge et jaune sur chaque page (tel que défini par
McAfee SiteAdvisor
®
) et les avons comparés au nombre total de sites classés. Nous n’avons pas compté les sites
pour lesquels nous n’avions pas de classement. Nous avons compté les liens sponsorisés et organiques et les
avons étudiés de manière égale. Les sites de McAfee SECURE

qui sont testés quotidiennement pour la
vulnérabilité ont été comptabilisés en tant que sites classés vert pour les besoins de cette étude.
Nous avons ensuite évalué le niveau de risque d’un terme de recherche de deux manières. Le risque
moyen est le nombre total de sites classés rouge et jaune divisé par le nombre total de sites classés
rouge, jaune et vert sur les 25 pages de recherche examinées. Le risque maximal est la page unique
présentant le pourcentage le plus élevé de sites classés rouge et jaune.
Par exemple, un mot-clé obtenant dix résultats classés par page génèrerait un total de 250 sites classés.
Le risque moyen serait = (sites classés rouge plus jaune/sites classés rouge plus jaune et vert). Dix sites
classés rouge plus 15 sites classés jaune et 225 sites classés vert génèrent un risque moyen de 10%
(25/250). Si une page affiche deux sites classés rouge, plus deux sites classés jaune et six sites classés
vert, le risque maximal serait égal à 40% (4/10).
6
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Méthodologie de classement de McAfee SiteAdvisor
Nos avis sur la sécurité des sites étudiés proviennent de la base de données de McAfee SiteAdvisor. Cette
base de données comprend des classements pour plus de 20 millions de sites qui représentent environ
95% du trafic sur Internet. Les classements de site Internet sont basés sur les tests concernant les
menaces de sécurité et les problèmes suivants :
Téléchargements risqués
– les fichiers téléchargés contiennent des
viru
s
, des
logiciels espion
s
, des
publiciel
s
ou appliquent des changements à l’ordinateur.
Les exploits de navigateur

– aussi appelés « drive-by downloads », ce type de code malveillant active
des virus, des
enregistreurs de frapp
e
ou des logiciels espions qui s’installent sur l’ordinateur d’un
consommateur sans son consentement et/ou à son insu.
Envoi d’emails

– formulaires d’inscription ou d’adhésion qui provoquent la réception de larges
quantités d’emails, d’emails commerciaux ou des deux. Nous avons aussi testé le degré de difficulté
pour se désabonner.
Hameçonnag

e
– sites prenant frauduleusement l’apparence de sites légitimes dans le but de berner les visiteurs.
Ecrans instantanés excessifs


sites présentant des écrans instantanés agressifs ou en grand nombre.
Pratiques de lien


sites qui font des liens intempestifs avec d’autres sites classés rouge ou jaune.
Une grande majorité de ces tests sont effectués par des ordinateurs de test. Dans certains cas, le
personnel de McAfee complète ces tests automatiques par des examens manuels.
Un classement rouge est attribué à des sites Internet ayant échoué à un ou plusieurs de ces tests. Un
classement jaune est attribué aux sites qui, à notre avis, méritent d’être fréquentés avec prudence. Un
classement vert est attribué aux sites ne présentant aucun risque ou des risques mineurs.
Sources des données
Cette étude examine le risque relatif lié à la recherche d’environ 2 658 mots-clé populaires uniques et
d’expression dans 413 368 URL uniques. Dans tous les cas, des filtres pornographiques ont été utilisés.
Le corpus des données a été créé en regroupant les termes de recherche des sources suivantes :
Google Zeitgeist fin d’année 2008

http://www.google.com/intl/en/press/zeitgeist2008
/
Yahoo! Année 2008

http://buzz.yahoo.com/yearinreview2008
/
Recherches les plus actives AOL 2008

http://about-search.aol.com/hotsearches2008/index.htm
l
Le top des recherches 2008 Ask

http://about.ask.com/en/docs/2008/topqueries.shtm
l
Hitwise

http://www.hitwise.com
/

Pour chaque groupe de 12 mots-clé, nous avons utilisé Hitwise pour générer les 25 variantes les plus
populaires pour les 12 semaines se terminant le 27 décembre 2008.
Wordtracker Top 1000

https://www.wordtracker.co
m
Pour les mots-clé et les expressions non américaines, nous avons utilisé une seule source :

la liste mondiale de Google Zeitgeist.

http://www.google.com/intl/en/press/zeitgeist2008/world.htm
l
Les classements du site internet
SiteAdvisor sont déterminés
en évaluant les risques et les
considérations ci-dessous :
Téléchargements risqués

Les exploits de navigateur

Envoi d’emails

Hameçonnage

Ecrans instantanés excessifs

Pratiques de lien

7
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Classements
Pour des raisons pratiques, nous avons regroupé les mots-clé que nous avons étudiés par catégorie et
par pays de popularité.
Résultats de risque par pays
Pays
Risque maximal (moyen)
Catégorie de risque (moyen)
République Tchèque
14,2%
2,4%
Finlande
13,1%
2,3%
Chili
13,0%
2,2%
France
12,8%
2,1%
Espagne
12,6%
1,8%
Pologne
12,2%
1,9%
Brésil
12,1%
1,5%
Colombie
11,9%
1,8%
Danemark
11,6%
1,9%
Inde
11,3%
1,8%
Afrique du Sud
11,2%
1,7%
Pays-Bas
11,1%
1,6%
Suède
10,4%
1,6%
Mexique
10,3%
1,9%
Italie
9,7%
1,1%
Malaisie
9,6%
1,5%
Singapour
9,5%
1,1%
Canada
9,4%
1,3%
Belgique
9,4%
0,9%
Argentine
9,2%
1,4%
Philippines
9,1%
1,5%
Nouvelle Zélande
7,9%
1,1%
Australie
7,7%
0,9%
Autriche
7,7%
0,8%
Royaume-Uni
7,4%
0,8%
Suisse
7,0%
0,9%
Faire une recherche approfondie avec les données Hitwise
La plupart des listes de mots-clé que nous avons utilisés pour cette étude sont simplifiées par les
personnes compilant ces listes. Les listes regroupent des expressions de recherche sous un mot ou une
expression représentative. Par exemple, “Miley Cyrus” est sans aucun doute un terme de recherche
populaire. Mais les expressions suivantes : “Miley Cyrus lyrics” (paroles de Miley Cyrus), “Miley Cyrus
videos” (vidéos de Miley Cyrus), “Miley Cyrus and Nick Jonas” (Miley Cyrus et Nick Jonas) et “Miley
Cyrus pictures” (photos de Miley Cyrus) sont aussi des expressions populaires. Pour Yahoo! et AOL,
l’unique terme de recherche utilisé pour leur liste finale est le premier : “Miley Cyrus.”
Nous savons aussi que les utilisateurs choisissent des termes de recherche et utilisent les moteurs de
recherche parfois de manière inhabituelle. Selon
Googl
e
, l’expression “www google com” a fait l’objet
d’une recherche environ cinq millions de fois sur le site Google lui-même!
Pour mieux saisir cette variété, McAfee a utilisé des variantes de mot-clé de la société de données
Hitwise
1
pour obtenir une vision plus détaillée de la nature du risque présent dans certains mots-clé. Si
nous examinons de plus près une expression donnée et ses variantes, nous comprenons mieux le risque
de recherche. Ces recherches approfondies ont concerné les variantes des 25 termes de recherche les
plus populaires pour 12 mots-clé populaires aux Etats-Unis.
1 Divulgation d’informations : McAfee est un client de Hitwise. Nous payons pour accéder à leurs données.
Selon Google, l’expression

“www google com” a fait l’objet
d’une recherche environ cinq
millions de fois sur le site

Google lui-même!
8
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Catégorie
Risque maximal
(moyen)
Catégorie de risque
(moyen)
Screensavers (Economiseurs d’écran)
59,1%
34,4%
Free Games (Jeux gratuits)
24,7%
6,8%
Work from Home (Travail à domicile)
15,6%
3,1%
Rihanna
12,6%
2,4%
Webkinz
11,4%
1,9%
Powerball
9,3%
1,5%
iPhone
7,9%
1,2%
Jonas Brothers
7,9%
1,2%
Twilight
6,8%
0,9%
Barack Obama
6,2%
0,7%
Taxes (Impôts)
4,9%
0,4%
Viagra
1,6%
0,1%
Limitations de l’étude
L’étude est limitée par les données source et les méthodes appliquées.
Tel qu’il a été souligné, les listes des “top recherches” en fin d’année simplifient les termes de recherche
en regroupant les mots-clé sous un mot ou une expression unique. De fait, les utilisateurs ont recherché
beaucoup de paroles de chansons en 2008 et le plus souvent, ils ont ajouté le titre de la chanson ou le
nom de l’artiste au terme “paroles”. Google répertorie le terme “paroles” comme une des recherches les
plus demandées dans sept pays. Pareillement, l’athlète olympique Usain Bolt fut sans nul doute, une des
personnes les plus recherchées, tout comme les vidéos de ses courses. Toutefois, il est rare que les utilisateurs
recherchent “Usain Bolts WR Breaking Win in 200m Final” (victoire de Usain Bolts dans le 200m final),
pourtant cette expression est un terme de recherche AOL pour sa catégorie “Moments live en vidéo”.
Un certain nombre d’auteurs majeurs sur le Web ont critiqué ces listes pour toute une série de raisons.
TechCrunc
h
conclut :
“ Si finalement, Google sélectionne les premiers milliers de recherches, en séletionne subjectivement
une poignée jugées intéressantes <THIS DOESN’T MAKE SENSE + REDUNDANCY puis les
re-classifie en fonction de la rapidité de croissance et non pas de leur classement, au bout du
compte, on obtient une liste qui n’a pas de sens.”
En 2006, un moteur de recherche,
Google, a répond
u
:
“ [N]ous n’extrayons pas seulement les termes les plus fréquemment recherchés durant la
période, parce qu’en vérité ils ne varient pas beaucoup d’année en année. Cette liste serait
prédominée par des recherches très génériques, telles que “ebay,” “dictionary”, (dictionnaire),
“yellow pages”, (pages jaunes), “games” (jeux), “maps” (cartes routières) et bien sûr, un
certain nombre de mots-clé classés X. Ces termes sont des constantes et bien qu’ils soient
sans nul doute populaires, nous ne pensons qu’ils définissent vraiment le Zeitgeist.”
Vous trouverez ci-dessous des liens sur des interprétations et des analyses par une variété de critiques :
Search Engine Watch :

http://blog.searchenginewatch.com/061219-10525
0
Rough Type :

http://www.roughtype.com/archives/2006/12/dweebs_horndogs.ph
p
CenterNetworks :

http://www.centernetworks.com/top-searches-compare
d
GigaOM :

http://gigaom.com/2006/12/28/google-explains-wack-zeitgest-criteria
/
Nous tenons compte des deux orientations de cet argument mais il convient de noter que notre étude
utilise les classements de moteur de recherche comme base pour le corpus de mots-clé. Le classement
d’un mot en cinquième ou cinquantième position, n’est pas très important pour les besoins de notre
étude. Ce qui est important est tout simplement que ce terme est populaire. En ce sens, nous croyons
que ces listes sont utiles.
9
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Nos résultats pour les pays non américains sont limités de deux manières. Nous avons utilisé Google
comme source unique pour les mots-clé populaires dans les pays en dehors des Etats-Unis. Tel qu’il a
été précisé, ces listes semblent toutefois généralisées. Aussi, nous avons utilisé les mêmes moteurs de
recherche pour toutes les recherches. Par exemple, nous avons utilisé google.com, et non pas google.fr,
pour les recherches en français.
Commentaires sur des études parallèles
McAfee n’est pas la seule société ou institution ayant établi le constat que les pirates se servent de la culture
populaire et des tendances pour attirer des masses considérables de victimes potentielles. En mai dernier, par
exemple, la société de sécurité
Sophos a trouvé des troyen
s
dans des emails joints concernant des célébrités.
En 2006, une
étude menée par des chercheurs de l’Université de Washingto
n
a révélé que les sites de
jeu et de célébrités qui “…semblaient entraîner le risque le plus élevé pour les logiciels espions, tandis
que les sites offrant des logiciels piratés étaient en haut de la liste pour les attaques dites drive-by.”
Cette même année,
Microsoft a intenté un procè
s

contre une société, sous le prétexte qu’elle utilisait des
économiseurs d’écran représentant des célébrités pour distribuer des logiciels espions, déclarant :
“ la plupart de ces programmes sont présentés comme des économiseurs d’écran représentant
des célébrités telles que Jessica Simpson. Cependant, les programmes de la société accusée
contenaient bien plus que de belles images. Une fois installé, le logiciel revenait “à la case
départ” et sournoisement téléchargeait plusieurs autres programmes qui bombardent
l’utilisateur de publicités non désirées avec une multitude d’écrans instantanés, repèrent
l’activité de l’utilisateur sur Internet, redirigent ses navigateurs Internet vers des pages non
souhaitées, ajoutent des icônes dans le bureau de Microsoft Windows et modifient les
paramètres de la base de registre Windows. Microsoft déclare que ces programmes ont été
téléchargés et installés sans avis préalable et sans l’autorisation de l’utilisateur de l’ordinateur.
Principalement, le logiciel de la société accusée s’installe même si l’utilisateur tente de
stopper l’installer en choisissant les options appropriées.”
Plus récemment,
Trend Micro a report
é

avoir trouvé des pourriels ciblant les personnes en recherche
d’emploi. Etant donné l’environnement économique global difficile, nous ne sommes pas surpris de voir
les pirates s’attaquer à un nouveau groupe croissant de victimes.
Ainsi,
Gary Warner, un chercheur en criminalistique informatiqu
e
, a découvert que les pirates se
servaient du stimulus économique américain pour cibler leurs victimes.
Symantec a également trouvé
de
s

emails attractifs qui, si l’utilisateur y répond, peuvent causer une perte d’informations identifiables
personnellement et un vol d’identité.
10
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
En février, Digg, le site d’actualités très populaire, a
été victim
e

de centaines de milliers de faux
commentaires ayant dirigé les visiteurs sur des sites hébergeant des virus.
Un
chercheur indépendant sur la sécurité nommé Shanmug
a

a analysé un fichier qui promettait une
nouvelle vidéo de Paris Hilton mais qui en fait, n’était qu’un leurre pour attirer les visiteurs.
Conclusion
De manière générale, cette étude confirme que les pirates tiennent compte des tendances populaires
lorsqu’ils déterminent leur cible. C’est une démarche qui tombe sous le sens. Si les pirates sont aujourd’hui
motivés par le profit, il est clair que plus le nombre de victimes potentielles est élevé, plus les profits seront
importants. Et sur Internet, les tendances populaires et le trafic des visiteurs sont hautement liés.
Ceci dit, nous ne savons pas pourquoi un mot-clé populaire, en particulier, sera plus ou moins risqué qu’un
autre mot-clé lui aussi populaire. Aussi, notre compréhension du mode de fonctionnement des pirates est
plutôt limitée. Bien sûr, nous savons qu’ils utilisent des pourriels, configurent des sites, en infectent d’autres
et ainsi de suite. Toutefois, les questions de sécurité sur le Web évoluent tout aussi rapidement que le Web
lui-même. Par exemple, il y a quelques années, les pirates utilisaient des
techniques de “bombardement
Google

pour obtenir un très bon classement par les moteurs de recherche :
“ Des fraudeurs tentant de dérober de l’argent destiné à … une cause caritative (tsunami)
ont truqué les classements de page de Google pour que leur site falsifié ait un classement
supérieur à celui du site officiel de l’organisme caritatif.”
Les moteurs de recherche ont réagi et aujourd’hui, ce type d’attaque est moins courant et moins efficace
qu’il ne l’était en 2005. Mais de nouveaux pourriels voient le jour chaque semaine pour remplacer les
précédents. Par conséquent, la lutte continue.
Pour les consommateurs, cela signifie que se fier à sa propre intuition ou sa connaissance des risques
passés n’est pas une mesure suffisante pour préserver sa sécurité tout en utilisant le Web. Même les
utilisateurs les plus sophistiqués techniquement sont exposés au risque. La meilleure protection est
d’installer un programme de sécurité informatique, de le mettre à jour régulièrement et d’utiliser un
outil de recherche sûr tel que le logiciel
McAfee
S
iteAdviso
r
.
11
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Termes de recherche les plus dangereux par pays
Europe
Les termes de recherche les plus dangereux - Autriche
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
POURCENTAGE DE RISQUE
amy
winehouse
youtubeorfmax mosleyeuro 08akhtelekomwahlkabinepeking 2008schülervz
TERMES DE RECHERCHE
12.5%
14.3%14.3%14.3%14.3%14.3%
16.7%
20.0%
22.2%
30.0%
0.5%
0.6%
2.6%
1.0%
1.1%
4.2%
1.6%
1.9%1.7%
4.2%
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Belgique
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
skyrockrecette souperecette
houmous
recettes
marocaines
netlogmsnhotmailjeuxpasta receptendaens
16.7%16.7%16.7%
20.0%20.0%20.0%20.0%
22.2%
25.0%25.0%
3.0%
0.7%
2.0%
2.6%
3.3%
1.3%
3.0%
2.3%
1.4%
3.4%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - République Tchèque
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
hokejčeské rádioošklivka
katka
mapyewa farnamp3kauza
nohavica
kauza
morava
aukropráce
20.0%20.0%
22.2%22.2%22.2%
25.0%25.0%25.0%25.0%
33.3%
2.4%
1.2%
3.9%
3.6%
3.8%
8.1%
6.3%
5.1%
5.3%
5.6%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
12
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Les termes de recherche les plus dangereux - Danemark
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
mallorcaklovnbilled
bladet
i formflammen og
citronen
e-kontaktparis hiltony8vild med dansafbudsrejser
20.0%20.0%20.0%
21.4%
22.2%22.2%
25.0%
28.6%
33.3%33.3%
5.2%
2.0%
3.7%
4.5%
3.2%
5.3%
3.6%
2.9%
2.2%
9.5%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Finlande
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
ouluiltasanomatbbarcadeveikkauskauppalehtijohanna
tukiainen
rakel liekkiduudsonitsuomi24
20.0%20.0%20.0%
21.4%
22.2%22.2%
25.0%
30.0%30.0%
33.3%
8.4%
3.2%
1.7%
4.2%
4.6%
5.1%
4.7%
8.5%
5.5%
6.8%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - France
0.0%
5.0%
10.0%
15.0%
20.0%
25.0%
30.0%
35.0%
40.0%
45.0%
neuf portaillabrutejeuxbillar dpages jaunesdeezermots flechesbppcsolitair epoker
22.2%22.2%22.2%
23.1%
25.0%25.0%
28.6%28.6%
33.3%
40.0%
2.4%
4.2%
2.3%
5.2%
2.8%
9.3%
4.1%
3.5%
10.4%
11.6%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
13
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Les termes de recherche les plus dangereux - Allemagne
0.0%
5.0%
10.0%
15.0%
20.0%
25.0%
30.0%
35.0%
euro 2008jessica albayasniolympiaberlinpeking 2008juegoskunstdruckdsdsschüler vz
0.6%
3.2%
4.4%
4.3%
3.7%
1.7%
9.0%
1.0%1.0%
3.3%
14.3%
15.4%
16.7%16.7%16.7%
22.2%
23.1%
25.0%25.0%
30.0%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Italie
0.0%
5.0%
10.0%
15.0%
20.0%
25.0%
30.0%
35.0%
pannelli solarinegramar ole ieneisola dei
famosi
la talpafinanziaria
2008
uomini e
donne
romadigitale
terrestre
istruzione
20.0%20.0%20.0%20.0%
22.2%22.2%
25.0%25.0%25.0%
33.3%
2.2%
2.6%
2.2%
3.6%
1.7%
2.0%
4.0%
8.1%
2.4%
5.6%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Pologne
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
urząd
skarbowy
przepisyonetgiełdawrzutakartkiteraz albo
nigdy
prison br eakmam talentczesio
22.2%22.2%22.2%22.2%
25.0%
28.6%
30.0%30.0%
30.8%
33.3%
1.4%
3.7%
3.2%
1.3%
7.0%
11.7%
8.2%
2.8%
4.9%
3.2%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
14
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Les termes de recherche les plus dangereux - Afrique du Sud
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
50.0%
60.0%
khanyi
mbau
helen zilleyahoo mailkaizer
chiefs
kgalema
motlanthe
Julius
malema
jacob zumagareth cliffbeeldgumtree
16.7%16.7%
20.0%20.0%
25.0%25.0%25.0%25.0%
33.3%
50.0%
4.2%
1.8%1.6%
2.7%
3.3%
3.0%
6.0%
3.9%
8.0%
11.3%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Espagne
0.0%
5.0%
10.0%
15.0%
20.0%
25.0%
30.0%
35.0%
40.0%
45.0%
bernat sorialoquojuegos
juegos
el inter nadojuegosprison br eakel blog de
trecet
almudena cidfotologanatomia de
grey
3.8%
6.3%
5.1%
7.1%
9.0%
2.8%
1.6%
4.1%
3.4%
5.0%
20.0%
22.2%22.2%22.2%
23.1%
30.0%30.0%30.0%
33.3%
40.0%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Suède
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
50.0%
60.0%
blondinbellablocketvägverketlänstyr elsencharlotte
perelli
carolina
gynning
aftonbladetnatacha
peyre
skatteverketlyrics
16.7%16.7%
20.0%20.0%20.0%20.0%20.0%
22.2%
25.0%
50.0%
4.1%
3.1%
2.1%
1.5%
4.3%4.1%4.4%4.3%
4.5%
14.8%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
15
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Les termes de recherche les plus dangereux - Suisse
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
iphoneamy
winehouse
youtubefrauenfeldanibiszürichnetlogdavosparis hiltonschweiz
12.5%12.5%
14.3%
16.7%
18.2%
20.0%20.0%20.0%
25.0%
33.3%
2.3%
0.5%
0.6%
1.8%
3.5%
6.5%
3.3%
5.2%
3.6%
1.8%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Les Pays-Bas
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
50.0%
60.0%
uit elkaar (yes-r)pinkpopmsnhotmailbuienradarpasta
recepten
marco borsatonajib amhalikerk (de jeugd
van tegenwoor dig)
lyrics
20.0%20.0%20.0%20.0%
22.2%
25.0%25.0%
30.0%
40.0%
50.0%
2.5%
3.1%
1.3%
3.0%
5.2%
1.4%
3.5%
4.8%
5.6%
14.8%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
Les termes de recherche les plus dangereux - Royaume-Uni
0.0%
5.0%
10.0%
15.0%
20.0%
25.0%
30.0%
35.0%
jogosiphonegordon
brown
youtubehot uk
deals
alistair
darling
yahoo mailhotmailfrivbebo
12.5%12.5%12.5%
14.3%14.3%
16.7%
20.0%20.0%
22.2%
33.3%
3.1%
2.3%
1.0%
0.6%
2.1%
1.5%1.6%
3.0%
2.2%
2.6%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
McAfee, Inc.

3965 Freedom Circle

Santa Clara, CA 95054

1.888.847.8766

www.mcafee.com
McAfee et/ou les produits McAfee cités dans le présent document sont des marques déposées ou des marques de McAfee, Inc., et/ou de ses
affiliés aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. McAfee Red pour ce qui est de la sécurité est distinct des produits de la marque McAfee. Tout
produit non McAfee, toute marque déposée et/ou non déposée mentionnés dans le présent document sont cités uniquement par référence et
sont la propriété exclusive de ses propriétaires respectifs. © 2009 McAfee, Inc. Tous droits réservés.

6296rpt_most-dangerous-search-terms-report_0509
Rapport

Les termes de recherche les plus dangereux sur Internet.
Amérique du Nord
Les termes de recherche les plus dangereux - États-Unis
0.0%
10.0%
20.0%
30.0%
40.0%
50.0%
60.0%
solitairefree
ringtones
printable fill in
puzzles
game
cheats
free musicphelps, weber-
gale, jones and
lezak win
4x100m relay
free music
downloads
myspacelyricsword
unscrambler
16.1%
14.8%
2.9%
20.7%
9.5%
12.1%
16.3%
7.6%
7.4%
9.1%
50.0% 50.0% 50.0%
42.9%
40.0%
36.4% 36.4% 36.4%
33.3% 33.3%
POURCENTAGE DE RISQUE
TERMES DE RECHERCHE
Risque maximal
Risque moyen
A propos de McAfee
McAfee, Inc., dont le siège social est situé à Santa Clara, Californie, est la société de technologie
de sécurité la plus importante du monde. McAfee n’a de cesse de se pencher sur les défis les plus
complexes posés par la sécurité au niveau mondial. La société fournit des solutions proactives et
éprouvées, ainsi que des services assurant la sécurité des systèmes et des réseaux dans le monde,
permettant aux utilisateurs de se connecter en toute sécurité sur Internet, de naviguer et de faire des
achats en ligne de manière fiable. Grâce à son équipe de recherche, qui a été récompensée par un
prix, McAfee crée des produits innovants qui confèrent une plus grande autonomie aux particuliers,
entreprises, au secteur public et aux fournisseurs de services en leur permettant de confirmer la
conformité aux régulations, de protéger les données, d’empêcher les interruptions, d’identifier les
vulnérabilités, de contrôler et d’améliorer constamment leur sécurité.

http://www.mcafee.co
m
.