Rapportalternance200.. - Free

haltingbarberInternet και Εφαρμογές Web

15 Αυγ 2012 (πριν από 5 χρόνια και 1 μήνα)

388 εμφανίσεις


















D
D
o
o
s
s
s
s
i
i
e
e
r
r


d
d


a
a
l
l
t
t
e
e
r
r
n
n
a
a
n
n
c
c
e
e


2
2
0
0
0
0
7
7


p
p
r
r
é
é
s
s
e
e
n
n
t
t
é
é


p
p
a
a
r
r


V
V
i
i
c
c
t
t
o
o
r
r
i
i
e
e
n
n


M
M
A
A


I
I
n
n
f
f
o
o
r
r
m
m
a
a
t
t
i
i
q
q
u
u
e
e


e
e
t
t


R
R
é
é
s
s
e
e
a
a
u
u
x
x


2
2
è
è
m
m
e
e


a
a
n
n
n
n
é
é
e
e




R
R
é
é
a
a
l
l
i
i
s
s
é
é


a
a
u
u


s
s
e
e
i
i
n
n


D
D


I
I
n
n
f
f
o
o
r
r
m
m
a
a
t
t
i
i
q
q
u
u
e
e


C
C
D
D
C
C


A
A


A
A
n
n
g
g
e
e
r
r
s
s






















Tuteur Ingé
nieur

:

Tuteur Enseignant

:

Yann
ick BOURGEOIS

Jean Gabriel LUQUE
«
«


C
C
i
i
c
c
a
a
s
s


L
L
o
o
t
t


3
3


»
»


«
«


A
A
t
t
t
t
e
e
s
s
t
t
a
a
t
t
i
i
o
o
n
n


d
d
e
e


C
C
e
e
s
s
s
s
a
a
t
t
i
i
o
o
n
n


d
d
e
e


C
C
o
o
t
t
i
i
s
s
a
a
t
t
i
i
o
o
n
n
s
s


»
»













R
R
e
e
m
m
e
e
r
r
c
c
i
i
e
e
m
m
e
e
n
n
t
t
s
s




Tout d’abord, je tiens à remercier
Monsieur
Philippe GIRET
, responsable du
service de la Direction des Etudes
Informatique
s

(DEI
)
-

B Retraites A qui m’a
permis
de continuer ma séquence
professionnelle à Informatique CDC.


Je remercie Monsieur
Yannick
BOURGEOIS

et
Jean Gabriel LUQUE
, mes
deux tuteurs
pour l’encadrement et la
formation apportée durant ma période
professionnelle

et académique
.


J’exprime ma gratitu
de à Monsieur
François
-
Xavier Bouquet

et Monsieur
Guilbaud Hervé

respectivement chef de
projet, des projets «

Cicas

Lot 3

» et
«

Attestation de Cessation de Cotisations

»
pour leur entière confiance sur ces projets.


Je
tiens à remercier tous les expert
s

techniques dans les bureaux de DEI B


Retraite A pour leur

soutien

et les
connaissances que j’ai pu acquérir grâce à
eux.


Enfin, je remercie toute l’équipe
d’Informatique CDC DEI

B


Retraite A qui
m’a chale
ureusement accueilli dans ses
locaux à Angers et tous les professeurs
d’Ingénieurs 2000 pour la qualité de leurs
cours qui m’ont été très utiles durant ces
derniers mois.







I
I
n
n
t
t
r
r
o
o
d
d
u
u
c
c
t
t
i
i
o
o
n
n


Pour rappeler le contexte de mon entreprise

: Informatique CDC (ICDC
) est le
partenaire et prestataire interne en technologies et services informatiques de la
Caisse des dépôts, de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne et de CNP
Assurances.


Comme en première année, j’ai effectué ma séquence professionnel
le au sein
d’ICDC, à la
Direction des Etudes Informatiques (DEI) B
-

Retraites A basé
e

à
Angers.

Ayant passé six mois l’an dernier, mon intégration au sein de l’équipe de DEI
B


Retraite A s’est déroulé rapidement et aisément. Mon plan de charge durant le
s 6
mois de ma séquence s
’est aussi rapidement planifié.

En effet, ayant prouvé ma productivité et mes compétences dans le domaine des
nouvelles technologies

l’an dernier
, mon tuteur

ingénieur

m’a directe
ment affecté au
développement d
u projet

: «

CICAS lo
t 3

»
.
Après avoir fin
i le développement du
Batch

de «

CICAS lot 3

», il m’a chargé du développement de l’IHM (Interface
Homme
/
Machine) du projet «

Attestation de Cessation de Cotisations

«


(ACC
).
Ces
deux projets sont les deux p
rincipales activités de ma séquence professionnelle.



Les CICAS
(Centre d'Information
s
, C
onseil et Accueil des Salariés) sont des
centres d’informations qui
informe
nt

sur les droits à la retraite des institutions
ARRCO
1
, AGIRC
2

et IRCANTEC
3
. Le but de mo
n intervention sur ce projet a été de
développer l’extraction

d
’un
annuaire des actifs Ircantec

avec un résumé de leurs

carrières
et d’envoyer cet annuaire à l’
Arrco
.



Le projet
«

ACC

»

est un projet de
dématéria
lisation
. En effet, l’Attestation de
Cessation de Cotisations permet d’enregistrer

les cotisations

d
es trois dernières
années civiles (année en cours et années précédentes)

des affiliés I
rcantec
.
Ce
projet a pour but de
dématérialiser

ces
demandes.
Mon implication dans ce projet a
été de concevoir et

de

développer l’IHM de ce projet.


Ce rapport a pour but de décrire plus précisément la conception et le
développement d
u

projet
«

Cicas

Lot

3

»
puis de décrire les différentes d
ifficultés
rencontrées. Les solutions prises et apportées pour résoudre ces problèmes seront
détaillées

pour comprendre

la logistique de mon travail
.
Concernant la conception et
la réalisation du projet ACC
,
mon rapport de première année expliq
ue en détails la


réalisation d’un tel projet.

Néanmoins
, je discuterai de l’évolution entre la première et
la deuxième année sur le même type de projet.








1

Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés non cadres

2

Association Générale d
es Institutions de Retraite des salariés Cadres

3

Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l'Etat et des Collectivités des
non cadres et cadres




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

5
/
33



S
S
o
o
m
m
m
m
a
a
i
i
r
r
e
e


Remerciements

................................
................................
................................
.........

3

Introduction

................................
................................
................................
...............

4


Informatique CDC et ses clients

................................
................................
..............

6

1 Introduction

................................
................................
................................
..........

6

2 Les clients de DEI B


Retraite A

................................
................................
.........

7

2.1 L’Ircantec

................................
................................
................................
.......

7

2.2 L’Agirc

................................
................................
................................
...........

7

2.3 L’Arrco

................................
................................
................................
...........

8

2.4 Les CICAS

................................
................................
................................
.....

8

3 M
on poste

................................
................................
................................
............

9


Le p
rojet «

Cicas Lot 3

»

................................
................................
........................

10

1 Introduction

................................
................................
................................
........

10

2 Des
cription générale :

................................
................................
........................

12

2.1 Chantier 1

: extraction de l’annuaire des actifs Ircantec

..............................

13

2.2 Chantier 2

: consultation du compte
de droits Ircantec par les CICAS

........

13

3 Le chantier 1

................................
................................
................................
......

15

3.1 Introduction

................................
................................
................................
..

15

3.2 Format du fichier

................................
................................
..........................

15

3.3 Règles métiers
................................
................................
.............................

17

3.4 Risques

................................
................................
................................
.......

18

3.5 Réalisation

................................
................................
................................
...

18

3.6 Technologie

................................
................................
................................
.

20

3.7 Conclusion

................................
................................
................................
...

21

4 Le chantier 2

................................
................................
................................
......

22

4.1 L’Arrco

................................
................................
................................
.........

23

4.2 Le MOM

................................
................................
................................
.......

23

4.3 La DDR

................................
................................
................................
........

24

4.4 Conclusion

................................
................................
................................
...

25


Le projet ACC

................................
................................
................................
..........

26

1 Introduction d’ACC

................................
................................
.............................

26

2 Analyse des compétences

................................
................................
.................

26

3 Evolution des compétences

................................
................................
...............

27

4 Conclus
ion

................................
................................
................................
.........

28


Conclusions

................................
................................
................................
............

29

1 Rapport d’activité

................................
................................
...............................

29

2 Conclusion pers
onnelle

................................
................................
......................

29

3 Perspectives

................................
................................
................................
......

30


Lexique

................................
................................
................................
....................

31

Index

................................
................................
................................
........................

32




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

6
/
33



I
I
n
n
f
f
o
o
r
r
m
m
a
a
t
t
i
i
q
q
u
u
e
e


C
C
D
D
C
C


e
e
t
t


s
s
e
e
s
s


c
c
l
l
i
i
e
e
n
n
t
t
s
s


1
1


I
I
n
n
t
t
r
r
o
o
d
d
u
u
c
c
t
t
i
i
o
o
n
n


Pour rappel
er

brièvement qui est Informatique CDC, ICDC

est un Groupement
d’Intérêt Economique (GIE)
dont les membres sont la
Caisse des Dépôts

(40%),
CNP

Assurances

(3
0%) et la
CNCE

(30%). Partenaire informatique de ses clients, il
est organisé en fonction des métiers de ces derniers et les accompagne dans leur
création de valeur ajoutée. Il les fait ainsi bénéficier de la mutualisation des moyens

:
infrast
ructures, réseaux, achats, compétences et emplois…

Il contribue également à leur compétitivité par la réduction des coûts, l’amélioration
des processus de production et l’utilisation de technologies sécurisées et adaptées à
leurs besoins. Il accompagne leu
rs projets de développement et offre des services
compétitifs.


Pour me situer dans l’organigramme d’ICDC,
j’appartiens à

:




La
Direction des Etudes Informatiques
(
DEI
)

qui est sous la responsabilité de
François Girard
.



Dans le domaine des «

Retraites

»

q
ui est sous la responsabilité de
Michel
Logvenoff
.



Au sein de l’établissement à
Angers qui est sous la responsabilité de
Phili
p
p
e

Giret
.






___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

7
/
33



2
2


L
L
e
e
s
s


c
c
l
l
i
i
e
e
n
n
t
t
s
s


d
d
e
e


D
D
E
E
I
I


B
B






R
R
e
e
t
t
r
r
a
a
i
i
t
t
e
e


A
A


Voici une description d’une partie des clients pour lesquels DEI B


Retraite A
tr
avail
le
. Ces descriptions permettent de faire le lien entre les clients et mon
département. Ils sont par la même occasion, les clients pour lesquels j’ai pu travailler.

2.1

L’Ircantec

En
1949 est créé l’Ipacte
4
, un régime de retraite

pour les

cadres non titulaires
du secteur public et en 1960 l’Igrante
5

pour les non cadres non titulaires du secteur
public. C’est en 1971 qu’est créé l’I
rcantec

par fusion de l’Ipacte et de l’Igrante.
L’I
rcantec

couvre les cadres et les non cadre
s et s’ouvre aux personnels à temps
partiel des administrations, des services et établissements publics de l’État, des
départements et des communes.


En 1973, l’adhésion
au régime
devient obligatoire pour les non titulaires des
établissements publics à car
actère industriel et commercial, des organismes d’intérêt
général à but non lucratif dont le financement est principalement assuré par des
fonds publics et pour les fonctionnaires titulaires à temps non complet (moins de 31 h
30) ca
r ne relevant pas de la
CNRACL
6
.


L’I
rcantec

forme une caisse unique et un régime unique pour les non titulaires.
Elle les couvre tous, quel que soit l’employeur public, y compris lorsqu’ils sont exclus
d’un des régimes spéciaux faute d’avoir cotisé au moins 15 a
ns.


L’Ircantec

est un régime réglementaire (décret 70
-
1277 du 23 décembre
1970). C’est un régime obligatoire, c’est

à

dire qu’il s’applique à titre obligatoire à une
catégorie d’employeurs juridiquement définie. Le régime regroupe les cad
res et les
non cadres. C’est un régime complémentaire par points, qui fonctionne selon le
principe de la répartition. La caisse I
rcantec

est gérée par la Caisse des dépôts et
consignations, comme d’autres régimes publics de retraite.

2.2

L’Agirc
7



Si tous les

salariés bénéficient du régime général,
seul

la partie du salaire
en
dessous

du plafond de la sécurité sociale sert à calculer le revenu de remplacement.
La convention collective interprofessionnelle pour les cadres de l’industrie et du
commerce du 14 mar
s 1947 crée l’Agirc. Signé par le patronat et les syndicats, cet
accord crée un régime de retraite complémentaire pour la partie du salaire dépassant
le plafond, par répartition, par points et par gestion paritaire.




4

Institution de Prévoyance des Agents Contractuels et Temporaires de l'État

5

Instit
ution Générale de Retraite des Agents Non Titulaires de l'État

6

Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales

7

Association Générale des Institutions de Retraite des salariés Cadres




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

8
/
33



2.3

L’Arrco
8

La retraite du ré
gime général apparaît vite limitée. Les syndicats agissent pour
créer des régimes complémentaires. Ils s’efforceront ensuite de les fédérer
.
Une loi
de 1972 étendra à tout le secteur privé l’obligation de cotiser à un rég
ime
complémentaire de retraite.

E
n

1973, un accord intègre dans l’Arrco

tous les salariés qui cotisent au
régime des cadres Agirc sur la tranche 2 du salaire (au
-
delà du plafond de la sécurité
sociale). Ils doivent aussi cotiser jusqu’au plafond sur la tranche 1 à un régime d
e
non cadres de l’Arrco.



Un organisme à la fois
régime

et
caisse

2.4

Les CICAS


Les centres d'information
s

et de coordination de l'action sociale des régimes de
retraite (C
ICAS
) peuvent vous aider à constituer votre dossier de demande de
retraite complément
aire.


Quatre mois avant votre départ en retraite, il vous suffit d'appeler le service
téléphonique du C
icas

de votre région. Leurs missions

:




Informer sur les droits à la retraite des institutions
Arrco
,
Agirc

et
Ircantec
,



Conseiller les futurs retraités et constituer les dossiers de retraites
Arrco
,
Agirc

et
Ircantec
,



Orienter vers les organismes qualifiés,



Renseigner sur l’action sociale des caisses de retraite,




8

Association pour le Régime de Retraite Complémentai
re des salariés non cadres




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

9
/
33





Représenter les
institutions membres de
Arrco

dans les diverses structures
départementales,

et participer aux manifestations organisées dans le
département pour informer le grand public sur ses droits avant l’âge de la
retraite.

3
3


M
M
o
o
n
n


p
p
o
o
s
s
t
t
e
e


L’an passé à ICDC,
j’ai été intégré à la structure de DEI. Il a fallu me former à
l’architecture, à la qualité, aux outils de développement… qu’utilisent DEI.
J’ai suivi
de nombreuse
s

formation
s

et j
’ai travaillé en collaboration avec Fabien Feret sur
différents projets.
L’a
nnée dernière

fut
donc
une année d’apprentissage des
méthodes de travail et de l’environnement de DEI. Elle fut très
enrichissant
e au

niveau des connaissances
techniques
.


Cette année, ayant les acquis de l’an dernier, j’ai été tout de suite opérationnel
pour travailler sur des projets sans avoir besoin de formation. C’est pourquoi, j’ai
découvert

d’autre
s

aspect
s

chez DEI.
G
râce aux projets auxquels j’ai participé, j’ai pu
me consacrer à
d’
au
tres

détails que l’environnement technique.



Par exemple, a
vec

le projet «

CICAS Lot 3

», j’ai travaill
é

avec le client ce qui
a été une nouvelle expérience. L
e projet «

CICAS Lot3

» fait intervenir les
organismes suivants

:



L’
A
rrco

: pour obtenir les informations sur les carrières des affiliés.



Les
C
i
cas

: qui gère l’information.



De plus, le projet «

ACC

» m’a permi
s

de rencontrer un autre client

: l’Ircantec
,
mais ce projet m’a surtout apporté une grand
e

responsabilité puisque j’étais
autonome sur le déve
loppement de l’IHM et responsable des attentes du client
concernant l’IHM et les règles métiers.


Cette année fût donc riche en expérience
surtout avec

la relation client qui s’est
fortement démarquée. Cette relation avec le client montre une réelle évolut
ion de
mon poste au sein de mon entreprise
puisque elle me donne de plus en plus de
responsabilité
s
.


Par la suite, je vais décrire mes interactions avec le client, l’avancement des projets,
les problèmes et solutions apporté
e
s aux projets et pour finir l
e bilan de ma
séquence professionnelle.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

10
/
33



L
L
e
e


p
p
r
r
o
o
j
j
e
e
t
t


«
«


C
C
i
i
c
c
a
a
s
s


L
L
o
o
t
t


3
3


»
»


1
1


I
I
n
n
t
t
r
r
o
o
d
d
u
u
c
c
t
t
i
i
o
o
n
n



Le projet CICAS Lot 3 intervient dans le cadre du processus de Liquidation
des droits des affiliés de l’Ircantec
. Ce proces
sus consiste à calculer, à partir des
éléments de carrière stockés dans le compte de droits, le montant de la pension que
percevra le futur retraité (pensionné).


Chaque année, l’Ircantec

reçoit donc des demandes de liquidation de la part

d’affiliés
pouvant prétendre à pensions.

Plus de la moitié de ces dossiers de demandes de
liquidation
transitent

pa
r un organisme appelé C
icas

-

Centre

d’
I
nformation
s

et de
C
oordination de l’
A
ction
S
ociale. Cette
institution
c
réée par l’A
r
rco
, présente dans
chaque département, doit aider le client
(l’affilié
) à constituer son dossier de retraite
complémentaire. Dans le cas de la direction des retraites, le fonds concerné est celui
de l’Ircantec.

Une convention signée entre l’A
rrco

et l’I
rcantec

définit les règles de
fonctionnement entre les 2 partenaires.


En 2004,

48 000 dossiers ont été transmis par les Cicas

soit 46 % du nombre total
des dossiers Ircantec

:




14 % des dossiers sont

verts. Le com
pte de droit (CDD
) est à jour. Le dossier
est traité automatiquement,



77 % des dossiers sont oranges. Le CDD

n’est pas à jour. Le dossier est traité
par un gestionnaire Ircantec
,



9 % des dossiers sont rouges. Le do
ssier est complexe. Il est traité par un
gestionnaire Ircantec
.


Pour finaliser le dossier, le centre C
icas

s’assure que l’affilié est bien connu de
l’Ircantec

et qu’il dispose d’une carrière complète.

Jusqu
’à présent le centre Cicas

ne
disposait que d’une extraction
biannuelle

de l’image des carrières.

En autorisant les C
icas

à consulter le compte de droits de l’Ircantec

à jour, l’I
rcantec

permet aux C
icas

d’enrichir l’analyse

de leurs dossiers et d’augmenter ainsi le taux
de dossiers traités de façon automatique par la chaîne de liquidation.


L’enjeu pour l’Ircantec

est donc

:




d’augmenter le nombre de dossiers verts en améliorant ainsi sa productivité
(ab
sorbant

ainsi le «

papy boom

»).



d’améliorer sa r
elation client en offrant aux Cicas

(via

le S
ystème
I
nformations

: SI

de
L’Arrco
)

la possibilité de consulter un co
mpte de droits à
jour.



d’offrir à l’A
rrco

le même

niveau de service que les autres régimes
, au même
niveau de technologie.



de supprimer les enquêtes inutiles et les envois de dossiers en doublon
.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

11
/
33



La mise en oeuvre de ce projet doit
donc
améliorer la qualité des traitements vis
-
à
-
vis des retraitables Irca
ntec

et simplifier les traitements pour les gestionnaires.


Pour fac
iliter les relations avec les Cicas
,
le projet

sera organisé en deux groupes:


Un groupe S
ystème
I
nformation
s

(SI)

:



Lot 2
-

Infrastructure technique (flux f
ichiers)



Lot 3
-

Mise à disposition de l'annuaire et du CDD

à jour



Lot 6
-

Dématérialisation
des échanges avec le CICAS



Lot 7
-

Traitement des fichiers CICAS au nouveau format


Un groupe Métiers:



Lot 1
-

Préalable



Lot 4
-

Homogénéisation du pr
ocessus



Lot 5
-

Relevé de carrière



Lot 8
-

Le démarrage de l'opération



Lot 10
-

Conduite du changement



Lot 11
-

Accompagnement du changement pour les C
icas



Lot 9
-

Mise à disposition de l'Attestation de Cessation de Cotisation a été
prévu
e

à
l'origine
dans le cadre du dossier Cicas
.


Le lot 3 du projet C
icas

à pour objectif de fournir 1 à 2 fois par an

un annuaire des
actifs Ircantec

âgés de 54 à 66 ans avec un résumé de leur carrière (extraite du
c
ompte de droit). De plus, le lot 3 doit offrir à l’A
rrco

(C
icas
) des services de
consultation
s

détaillé
es

du compte de droit I
rcantec

d’un agent présent dans
l’annuaire transmis afin de permettre aux C
icas

de préparer le dossier de liquidatio
n
de cet agent


Le projet consultation du compte de droit par les C
icas

est découpé en 2 chantiers
distincts :




Chantier 1 : Envoi d’un extrait du fichier des actifs
Ircantec

pour consolidation
par les
Cicas
. Ce

fichier sera utilisé par les
Cicas
pour les demandes de
consultation des carrières des agents référencés.



Estimation du volume

:

Année

Nombre de ligne

2004

4

millions

2007

1
3

millions





Chantier 2 :

Service de récupération de la carrière d’un agent
sur une
demande ponctuelle
Arrco

(demande ponctuelle émise par l’A
rrco

pour
récupérer la carrière
Ircantec

d’un agent en vue de sa liquidation dans les
Cicas
). Le délai de réponse maximum à cette demande est de
24 heures mais
une réponse « rapide » est préférée.



Estimation du volume pour des années pleines

:




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

12
/
33



Année

Nombre d’agent
⡤E獳楥爩

乯kb牥⁤É楧nÉ⁣a牲槨牥
瑯瑡l

OMMT

4

m楬汩çns

J

OMNM

R楬汩çns

NM m楬汩çns


D’un point de vue gestionnaire

de la Direct
ion Des Retraites

(
DDR
)
, la mise en place
de la consultation du compte de droits par l’A
rrco

n’a pas d’impact direct sur leur
processus interne de liquidation si ce n’est l’augmentation du
taux de dossiers verts
liquidés automatiq
uement.

L’impact organisationnel est plutôt côté Arrco (Cicas
).


D’un point de vue
du SI de
production, nous exposons les données du système
d’information
s

de la DD
R

à des demandes extérieures. (S
ystème d’information de
l’A
rrco
). Cette ouverture entraîne des contraintes de disponibilité du système prises
en charge par l’architecture proposée.

2
2


D
D
e
e
s
s
c
c
r
r
i
i
p
p
t
t
i
i
o
o
n
n


g
g
é
é
n
n
é
é
r
r
a
a
l
l
e
e


:
:


Fonctionnellement, le projet couvre

:




La mise à disposition annuelle de la base des identifiants des
affiliés connus
de l’Ircantec

(base extraite du compte de droits après la campagne de
traitement des déclarations individuelles de l’Ircantec)

avec une synthèse de

leurs lignes carrières

:
chantier 1 du projet




La consultation de la carriè
re à jour d’un affilié de l’Ircantec

:
Chantier 2 du
projet





Affilié

Base
de
donnée
s

Métier


Accès
donnée
s

Bus de message

Métier

DMZ Bordeaux

CICAS 1

CICAS 2

CICAS N

Arrco

Ligne
spécialisée

(VPN)

Service

Émetteur

Web
Servic
e

Récepteur

Web
Service

Récepteur

Service

Émetteur

Front
DDR

Liste agent
Ircantec

Chantier 1

: transmission


-

L’Ircantec fournit un fichier annuel des
affiliés référencés après le traitement des
DI. Ce fichier permet aux CICAS de savoir
si un agent e
st connu et possède des
lignes carrières Ircantec.

Chantier 2

: demande de relever de carrière unitaire

A
-

L’affilié consulte le gestionnaire CICAS

B
-

La CICAS interroge la base des clients connus de l’Ircantec

C
-

Si le client existe, la Cicas envoie une

demande (par web service)
de relevé de carrière de l’agent

D
-

L’Ircantec transmet par web service la carrière de l’agent

Chantier

1

Base de
données Arrco
-

Agirc

Plate forme
relation
Client

(PRC)

DDR

Chantier

2




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

13
/
33



2.1

Chantier 1

: extraction de l’annuaire des actifs Ircantec

A compter du 1er juillet 2007, les points d’accueil (
P
late
F
orme
Téléphoni
que
(PFT)

de

l’Arrco

(puis Cicas
)
) pourront à partir d’un identifiant, interroger en temps
réel, un fichier Ircantec

localisé
chez

l’
Arrco (annuaire des actifs Ircantec). Ce fichier
recense les affiliés connus à

l’Ircantec et leurs périodes d’emploi.

Le
s

Cicas

sont

informé
s

en temps réel de la présence du client dans le fichier
Ircantec

et de ses périodes d’emploi connues. Puis, automatiquement, l
’Arrco

interroge l’Irc
antec par web services pour obtenir
le détail de
la carrière à jour de
l’agent
(chantier 2 du projet).


Ce fichier sera envoyé une fois par an en septembre (après le traitement des
déclarations individuelles). Si besoin la fréquence d’extraction et d’envoi

pourra être
augmenté
e

pour répo
ndre à des besoins spécifiques.


Le travail de DEI dans ce chantier se limitera à extraire l’annuaire des actifs Ircantec

et de l’envoyer à l’Arrco

:


A.

La chaîne d’extraction crée le fichier «

a
nnuaire des actifs

» à partir des
données du back office
de la
D
irection
D
es
R
etraites (DDR
)

B.

Puis le fichier est transmis à l’Arrco
.




2.2

Chantier

2

: consultation du compte de droits Ircante
c

par les
CICAS

Le but de ce chantier est de proposer des services accessibles par ceux de la
plate forme de relation client (PRC) de l’A
rrco
. Ces services doivent permettre la
consultation
détaillée

du compte de droit d’un a
gent affilié à l’Ircantec

et faisant parti
de l’annuaire extrait par le chantier 1 du projet.


La consultation du compte de droit Ircantec

s’articule autour de 4 services, chacun en
charge de responsabilités distinctes.



SI DDR

Batch
d’extraction

Compte de
droit

(carrière)

PRC
ARRCO

(Plate forme de
relation clientèle)

Envoi par
ligne dédiée

CLIENT

AE1

Base

Réserve

A

B




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

14
/
33






Service

Rôle

Service web DDR

récepteur de la
demande

Service ayant pour responsabilité la réception et la
transmission des demandes de consultation émises par
l’Arrco
⸠䍥猠dÉmandÉ猠獥牯ê琠瑲tn獭楳敳

au 獥牶楣攠dÉ
捯n獵汴a瑩tn du⁣çmétÉ⁤É⁤牯楴êéçu爠瑲t楴imÉn琮

䥮瑥êfacÉ⁁牲捯

J

䑄a

pÉ牶楣攠émÉt瑥u爠dÉ la
狩êçnsÉ⁄䑒

Service permettant de transmettre à l’Arrco

汥l f汵l dÉ
狩êçnsÉ
s

(ligne carrière d’
un⁡gÉn琩

䥮瑥êfacÉ⁁牲捯

J

䑄a

pÉ牶楣攠 mé瑩t爠 dÉ
捯n獵汴a瑩tn du⁃䑄

Service permettant l’extraction de la carrière d’un agent
䥲捡n瑥c

pÉ牶楣攠dÉ⁴牡捥

Permet d’enregistrer des traces (événement) e
n⁢asÉ⁤É
dçnnéÉ
s
. Ce service sera accompagné d’une
aéé汩捡瑩tn wÉb éÉ牭É瑴an琠污 捯n獵汴l瑩tn dÉ cÉ汬És
J
捩c
⡴Eb汥lu⁤É⁢ç牤⤮


L’
architecture distribuée

utilisée
nous permet de
proposer

des
accès métiers sous
forme de services
indépendants
.




Demande CICAS
(ARRCO)

Réponse DDR

Service de trace

Se
rvice
émetteur de la
réponse DDR

Service Web de
réception de la
demande

Service
métier de
consultation
du CDD

Tableau de
bord

DMZ

DDR

Back
office

DDR




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

15
/
33



3
3


L
L
e
e


c
c
h
h
a
a
n
n
t
t
i
i
e
e
r
r


1
1



Le chantier 1

fournit à l’Arrco

un fichier à plat comprenant tous les affiliés à
l’Ircantec
. Ce fichier est une synthèse des carrières des affiliés. Il permet à l’Arrco
d’avoir un annuaire des actifs Ircantec à jour puisqu
e ce fichier sera envoyé un
e

à
deux fois par an (ce chiffre est variable selon les besoins de l’Arrco).
Les données à
extraire pour constituer l’annuaire des actifs se situent dans le compte de droits
Ircantec, dans le référentiel CLIENT et AE1 (quartier
actif employeur
).

Ce fichier permet donc de connaître l’existence d’un actif affilié à l’Ircantec

avec une
synthèse de ses carrières. Puis grâce au chantier 2, l’Arrco

possèdera le détail des
carrières de cet affilié.

3.1

Introd
uction


Dans le cadre du développement des nouvelles technologies, DEI préconise
de plus en plus le développement des Batchs J
ava
. En effet
, le patrimoine applicatif
de DEI B Retraite est essentiellement composé de Batch Cobol
.

Sachant que le
C
obol

est amené à disparaître car le support de développement de C
obol

: P
ac
B
ase

ne sera plus maintenu à jour par ses développeurs à partir de 2010, DEI développe
de plus en plus ses Batchs en J
ava
. Cependant, P
ac
B
ase

ne disparaîtra pas de si
tôt.

Ceci est

donc une prévention pour l’avenir d
u patrimoine applicatif de DEI B
.

C’est dans ce contexte que la décision a été prise de développer le Batch
d’extraction de l’annuaire des actifs en Java.

Grâce à mes compétences techniques des nouvelles technologies, mo
n tuteur
ingénieur à confier ce chantier.


3.2

Format du fichier


Comme décrit ci
-
dessus, il faut fournir à l’Arrco

un fichier à plat, autrement dit
un fichier texte, comprenant une synthèse des lignes carrières des actifs de
l’Ircantec
. Ce fichier à plat a la forme suivante

:




Entête de fichier

:


Items

Rubriques

Obligatoire

Format

Détails

Type
d’enregistrement

Type d’enregistrement

Oui

AN(3)

‘010’

Détail fichier

Nom du fichier

Oui

AN(20)


Date de génération

Oui

AN(8)

Format

: SSAAMMJJ

Nombre de ligne total du fichier

Oui

AN(9)

Nb agent + nb période

Nombre de ligne agent

Oui

AN(9)

Cumul Total

Nombre de ligne période

Oui

AN(9)

Cumul Total

Filler

Zone libre

Oui

AN(292)

Zone libre







___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

16
/
33





L
igne agent

:


Items

Rubriques

Obliga
toire

Format

Détails

Type
d’enregistrement

Type d’enregistrement

Oui

AN(3)

‘1
0
0’

Identifiant Agent

BCR

Oui

AN(8
)


Contrat affiliation

: Fonds

Oui

AN(3
)


Contrat affiliation

: Produit

Oui

AN(3
)


Contrat affiliation

: Contrat

Oui

AN(20
)


Détails Age
nt

Année

Oui

AN(4
)

Format

: SSAA

Mois

Oui

AN(2)


Département

Oui

AN(2)

DD

Commune

Non

AN(3)

CCC

N° ordre

Non

AN(3)

OOO

Sexe

Oui

AN(1)

S

Indicateur NIR certifié

Oui

AN(1)


Nom patronymique

Oui

AN(40)


Nom marital

Non

AN(40)


Nom usuel

Oui

AN(40)


Prénom usuel

Oui

AN(40)


Motif de non distribution de la carrière

Oui

AN(2)

Règle métier

Réponse Arrco

Code Motif d’anomalie

Non

AN(6)

Code anomalie

Libellé anomalie

Non

AN(80)

Libellé anomalie

Zone libre

Zone libre

Non

AN(49)

Zone libre




L
igne
carrière

(associé à l’agent)


Items

Rubriques

Obligatoire

Format

Détails

Type
d’enregistrement

Type d’enregistrement

Oui

AN(3)


20
0’

Identifiant Agent

BCR

Oui

AN(8
)


Contrat affiliation

: Fonds

Oui

AN(3
)


Contrat affiliation

: Pro
duit

Oui

AN(3
)


Contrat affiliation

: Contrat

Oui

AN(20
)


Détails Carrière
(n par agent)

Type de ligne

Oui

AN(2
)


Période début minimum d’emploi

Oui

AN(8)

Format

: SSAAMMJJ

Période fin maximum d’emploi

Oui

AN(8)

Format

: SSAAMMJJ

Réponse Arrco

Code Motif d’anomalie

Non

AN(6)

Code anomalie

Libellé anomalie

Non

AN(80)

Libellé anomalie

Zone libre

Zone libre

Non

AN(20
9)

Zone libre







___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

17
/
33





L
igne de fin de fichier

:


Items

Rubriques

Obligatoire

Format

Détails

Type
d’enregistrement

Type d’enr
egistrement

Oui

AN(3)


999


Détail fichier

Nom du fichier

Oui

AN(20)


Date de génération

Oui

AN(8)

Format

: SSAAMMJJ

Nombre de ligne total du fichier

Oui

AN(9)

Nb agent + nb période

Nombre de ligne agent

Oui

AN(9)

Cumul Total

Nombre de ligne pério
de

Oui

AN(9)

Cumul Total

Filler

Zone libre

Oui

AN(292)

Zone libre


Toutes lignes dans ce fichier doivent forcement avoir une longueur de 350 caractères
précisément. Cette contrainte vient du fait que ce fichier doit être envoyé à l’Arrco

et

est traité par celui
-
ci.
De ce fait, si un champ n’est pas renseigné et non obligatoire, il
doit impérativement être renseigné par des blancs (espace).
Dans le cas contraire, le
fichier sera en anomalie du coté de l’Arrco.


Remarque

: AN

=

Alpha Numérique

autrement dit une chaîne de caractère en table.

3.3

Règles métiers


Tous les projets, au sein de DEI B


Retraite A, demandent énormément de
connaissance métier. En effet, ce qui fait la force de DEI B


Retraite A est sa
connaissance de l’architecture de la
DDR

et des règles métiers.

Avant de commencer la réalisation du projet, j’ai donc du avoir une vision globale de
l’architecture des bases de données CLIENT et AE01 pour récupérer les données.
Ensuite, il a fallu assimiler les règles métiers du

projet. Ces règles métiers ont
déterminé la conception du projet. Il faut savoir intégrer ces traitements pour qu’ils
soient traités le plus rapidement et efficacement possible.
Voici une liste exhaustive
des règles métiers du projet Cicas

Lot 3

:




Seul les agents âgés de 54 à 66 ans seront inclus dans l’annuaire



Seul les agents ayant un contrat chez l’Ircantec

et un régime général seront
inclus dans l’annuaire



Seul les agents ayant un contrat «

Actif

» o
u «

Suspendu pour
transfert

partiel

» seront inclus dans l’annuaire



L’annuaire doit être une synthèse des lignes carrières d’un agent, il faut donc
pouvoir regrouper toutes les lignes carrières qui se chevauche.



Certains agents n’ont pas besoin de transme
ttre une synthèse de leurs lignes
carrières, ce sont les agents avec «

un motif de non transmission

». Je dois
simplement mettre ces agents dans l’annuaire afin de prouver leur affiliation à
l’Ircantec
. Leurs lignes carrières seront consul
tées grâce au chantier 2.



Etc.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

18
/
33



3.4

Risques


L’utilisation d’un batch java pour générer un fichier de taille importante peut
engendrer des problèmes de performance. Cependant la faible fréquence
d’utilisation de ce batch réduit beaucoup ce facteur de risque. M
ais le souhait de la
DPI est que ce Batch

ne dépasse pas le délai de 24h pour des questions de
disponibilité des ressources. En effet, il y a énormément de Batch
s

de toute
s sortes
qui tournent chaque soir au sein de la DPI. C’est pourquoi i
l faut optimiser le délai
de traitement de ce Batch qui doit en environnement de Validation d’Aptitude (VA
)
écrire environ
14

millions de lignes.


L’optimisation d’un Batch

peut se faire à différent
s

niveau
x

:



Requête SQL



Ecriture
du fichier



Optimisation du traitement des données


Par la suite, je vais décrire les choix et solutions prises pour améliorer le traitement
du Batch

Java
. Ces solutions ont été prises
en
collaboration
avec
mon chef de
projet
s

:

F
rançois
-
Xavier Bouquet.

3.5

Réalisation


La réalisation de ce chantier n’a pas été clairement définie
, en effet, le projet
devait simplement être développé à l’aide d’un Batch Java. J
’avais donc une ma
rge

de manœuvre lors de ma réalisation.
De ce fait
, avec m
on chef de projet, nous avons
longuement discuté des performances des requêtes SQL et des traitements Java

afin
de discuter des éventuelles possibilités de développement.

Après plusieurs réunions,
nous avons décidé de faire le traitement des d
onnées de la manière suivante

:




Un script pour la création d’une table temporaire pour stocker des agents



Un script SQL pour ramener les agents de la table CLIENT dans la base de
donnée
s

temporaire
s
.



Mise à jour de la table temporaire pour détecter les a
gents sans motif de non
distribution des carrières (règle métier)



Mise à jour de la table temporaire pour détecter les agents «

Médecin

» (règle
métier)



Démarrage du Batch

Java


Ces choix d’implémentations se justifient par le fa
it que les requêtes SQL sont de
plus en plus performante
s

lorsqu’il s’agit de mise à jour

de données

(UPDATE) alors
qu’en insertion (INSERT) elles demandent plus de ressource
s

et donc de temps.

C’est pourquoi, deux règles métiers sont traitées par requête

SQL car elles sont
traitables avec les informations rapatriées de la base CLIENT.
Les autres règles
métiers ne seront traitées uniquement lors du traitement du Batch
.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

19
/
33



Le fonctionnement du Batch

Java

est le suivan
t

:




Les agents seront traités par lot de 10.000. En effet, nous avons constaté que
la mémoire de la Machine Virtuel
le

de Java

(JVM) sature au dessus de ce
chiffre. De plus, si les agents sont traités au cas par cas, le nombre de
contrôles mé
tier
s

effectué
s

sur les agents
ralentit

le fonctionnement du Batch
.
De plus cela augment
e

le nombre de requête
s

SQL.
Des tests personnels ont
été effectués

:

o

Traitement par lot de 100 pour 10.000 agents

:

27
sec

o

Traitement par lot de 10.000 po
ur 10.000 agents

:
18
sec

(Ces chiffre
s

sont

donnés

à titre indicatif et ne sont en aucun
cas
significatif
s

de la réalité. Ils proviennent de test personnel et sur une machine normale. Le
vrai environnement possèdera environ
14

Millions de ligne
s

et sera ef
fectué
sur un serveur
. Les vrais résultats remonteront de la production
)




Pour chaque lot d’agent
s

avec un motif de non distribution des carrières dans
la base de données temporaire
s
, il suffit de les ajouter dans le fichier à plat
directement.




Pour chaqu
e
lot d’a
gent
s

sans motif de non distribution des carrières
dans la
base de données temporaire
s
, un accès à la base de données AE01

(où se
situent les lignes carrières) sera effectué pour récupérer les carrières de
l’agent.
Cet accès à la base de données à

AE01 est limité par le nombre
d’agent
s

a traité par cycle qui est de 10.000

autrement dit un accès sera fait
pour 10.000 agents
. Malheureusement, ce nombre d’accès est impossible à
réduire du à la contrainte de la JVM. Cependant, le nombre d’accès reste
c
onvenable par lot de 10.000 agents.




Après avoir récupéré les lignes carrières des agents, un

traitement des
données sera effectué (règle métier)
. Les traitements effectués en Java

sont
les traitements qui demandent des informations sur les li
gnes carrières
et
donc
qu’on
ne peut traiter qu’après avoir récupéré les lignes carrières.



Remarque

: Les lignes carrières auraient pu être rapatrié
es

comme les agents dans
une table temporaire par un script SQL mais celui
-
ci sera
it

devenu moins performa
nt
que la solution sélectionné
e

car il aurait
fallu

faire une jointure entre 3 bases de
données ce qui n’est pas du tout performant.
En définitif
, le traitement final aurait
duré plus longtemps.




Enfin, il reste l
’écriture des
données dans le fichier à p
lat. L’écriture se fait
simple, autrement dit, on écrit octet par octet dans le fichier. Un nouve
au
module

appelé «

FlatFile

»

a été développé par DEI LAB pour faciliter l’écriture
de données dans un fichier à plat, ce
module

a été testé p
our l’écriture des
agents et lignes carrières. L’utilisation de ce

module

est très simple grâce à la
documentation fournie par DEI LAB. Cependant,
j’ai

testé les performances de
ce

module

e
t le résultat est que le temps de traitement est supérieur à
l’écri
ture classique (octet par octet) de 20% environ.
J’ai

donc
décidé

de retirer
ce

module

du projet.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

20
/
33



La conception de ce chantier s’est donc faite avec la collaboration de mon chef de
projet mais le développement était

de
ma responsabilité.

3.6

Technologie


Le

développement du Batch

Java

s’appuie sur le Framework de DEI. En effet,
un Batch Java chez DEI est composé d’une classe qui hérite de classe abstraite
AbstractCommand
.

Cette classe doit implémenter 3 méthodes qui ont chacune leu
r
responsabilité

:



init()

: charge le fichier de configuration et recherche les variables
d’environnements



process()

: Traitement du batch



terminate()

: Permet de libérer l’emplacement mémoire, de fermer des
connections, etc.


Par la suite, il faut respec
ter l’architecture de développement de DEI autrement dit
l’architecture en 3 couches

:



Couche présentation

:
Cette couche permet de représenter l’interface
graphique d’une application. Elle n’est pas utile pour un Batch
.



Couche métier

: Cett
e couche permet de traiter les règles métiers



Couche persistance

: Cette couche permet d’accéder aux données.


Pour résumer, la partie technique n’est pas l
a

plus importante puisqu’en deuxième
année de séquence académique, nous avons vu le langage Java

en intégralité
pratiquement. Cette connaissance approfondie du langage m’a grandement aidé lors
de mon développement. En effet, grâce à mes connaissances en Java, le
développement de l’application n’a pas posé de problème majeur.



Une autre tec
hnologie a été utilisée dans cette application, c’est le module
«

Flat File

» du Framework développé par DEI LAB. Le module « Flat File » e
s
t un
outil qui permet de faire le mapping entre un objet et une ligne dans un fichier de
données. Une ligne est comp
osée de colonnes, chaque colonne correspond à une
propriété de l’objet.


Le module « Flat File » permet d’écrire et de lire dans des fichiers plats sans que le
programmeur ne se préoccupe de la manière dont les données sont extraites ou
écrites, car ces op
érations sont faites de manière déclarative, elles sont décrites
dans un fichier de configuration
au format XML.


Une documentation de ce module a été fourni
e

par DEI LAB ce qui permet de
comprendre son fonctionnement assez simplement. Je ne vais donc pas
décrire
comment faire fonctionner ce modu
le, néanmoins, il faut distinguer

que l’utilisation de
certains module
s facilite

la vie d’un développeur mais que les performances des
modules ne sont pas toujours optimisé
es
. Il faut donc utiliser les modules avec
prudence. Dans le cas du projet Cicas

Lot 3



Chantier 2, les résultats de ce module
n’ont pas été concluants, c’est pourquoi, je ne l’ai pas intégré au projet.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

21
/
33



3.7

Conclusion


Actuellement, le Batch

Java

du projet «

Cicas

Lot 3

»
n’a toujours pas été
testé

en
Bench

et ni en VA
9
. Un
Bench

permet de tester l’application en essayant de
voir les limites de l’application au niveau des performance
s autrement dit,
l’application est poussé
e

jusqu’au bout de ses limites. La VA permet de tester
l’application dans de réelle
s

condition
s
.

Ces deux test
s doivent normalement s’effectuer

vers la mi
-
août. J’espère donc avoir
les retours de mon Batch

Java

lors de ma soutenance.




9

Validation d’Aptitude




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

22
/
33



4
4


L
L
e
e


c
c
h
h
a
a
n
n
t
t
i
i
e
e
r
r


2
2



Le chantier 2 n’est pas le cœur de mon projet, en effet, je n’ai pas eu
l’occasion de travailler sur cette partie. Mon rôle dans le projet Cicas

lot 3 a été de
mener à bien le dév
eloppement du chantier 1. Je vais donc décrire brièvement le
fonctionnement du chantier 2.


Le schéma d’architecture général du chantier 2 est le suivant

:




On peut distingué 3 entités dans ce schéma

:



L’Arrco




L
e MOM



La DDR

Chacune de ces entités ont leurs parts de responsabilité. C’est ce que nous allons
décrire par la suite.

Réponse DDR

Demande ARRCO

Réseau

ARRCO
-

DDR

Service émetteur
ARRCO

Service récepteur
ARRCO

ARRCO

PRC

: plate forme relation client

CICAS

CICAS x

DMZ
DDR

J2EE


WS
récepteur

<<MDB>>

XML

XML

Queue 1

(Message
entrant)


Queue 2

(Message
sortant)


MOM

J2EE

Trace CICAS

Oracle

SI

DDR

HTTP

DPI


DEI
-

DDR

Queue 3

Traces


JDBC

Oracle

CDD / CLIENT /
AE1

Oracle

JDBC

Serveur
d’a
pplication
web

Intranet

JDBC

XML

Console
d’administration

(Production)

DPI

<<MDB métier>>

<<MDB trace>>

<<EJB métier>>

<<EJB trace>>

Back office

SI DDR




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

23
/
33



4.1

L’Arrco

Pour répondre à la demande de l’Arrco
, deux services

web sont mis en place :



1

web service récepteur de la demande de l’Arrco



1 service émetteur de la réponse de la DdR




A.

Un agent consulte les CICAS afin de demander sa liquidation

B.

Les CICAS transmettent la demande de rapatriement des droit
s de l’agent
à la PRC ARRCO (plate forme de relation client)

C.

La PRC enregistre la demande des CICAS en file d’attente (file d’envoi)

D.

Le Web Service PRC transmet les demandes provenant de la file d’envoi
et également d’une file de rebus. La file de rebus es
t alimentée par les
messages n’ayant pas reçu de réponse de la part des institutions.

E.

Un service PRC réceptionne les réponses (extraction des carrières) des
institutions sollicitées.

F.

La PRC capitalise les réponses des institutions au sein du dossier de
l’
agent afin de les transmettre au CICAS.

4.2

Le MOM


Le projet Cicas

lot 3, s’appuiera sur un Middleware Orienté Message (MOM
)
permettant

:



Le traitement asynchrone des données entre l’interface Arrco

et de la

DDR
.



L’indépendance des services sollicités

ARRC
O

CICAS 1

CICAS

2

CICAS

n

CICAS 3

WS
demandeur

WS
récepteur

Gestion dossier

MQ


List
e des
demandes

En cours

Rebus/

reje
u

Websphere

PRC

(
Plateforme
Relation
Client)

Demande

Réponse

Ligne spécialisée /
réseau VPN

Extranet

Service

Récepte
ur

Service

Émetteur

Front

Websphere /
AXIS /

JMS

DMZ

DDR

A

B

C

D

E

F







___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

24
/
33




Les échanges de données seront asynchrones pour pallier aux heures d’ouvertures
des différents services. De plus, le chantier 2 est composé de 4 groupes fonctionnels
indépendants ce qui permet à l’a
pplication de continuer son fonctionnement même si
un établissement est fermé ou en maintenance. Les MOM

permettent donc de
stocker des messages prêts à être envoyés dès qu’un service est à nouveau
disponible. Le schéma suivant illustre les dis
ponibilités des différents établissements:


Le projet «

Cicas

Lot 3

» est un projet pilote car c’est la première intégration de la
technologie MOM

dans un projet de la DEI. Cette tec
hnologie est amenée à être
réutilisée si les conditions d’utilisations sont performantes.

4.3

La DDR

Responsabilité du web s
ervices

récepteur:

ARRCO

DDR

File
a
ttente
01

File
attente
02

Service
demand
eur

Service
récepte
ur

Web
Service
entrée

Client
web
Service
sortie

<<MDB
façade>>

<<Métier
CICAS>>

<<EJB métier
façade>>

<<Métier
CDD>>

<<Persistance
CDD>>

Compte de
droit (CDD)

<<MDB
façade>>

<<ACK>
>

<<A
CK>
>

<<ACK>
>

<<ACK>
>

<<ACK>
>

<<ACK>
>

MOM

4

1

2

3

7

J2EE SI

Oracle

8

5

6

Ouverture de
fonction de la
disponibilité des
bases de
données


Ouverture des
bases selon la
convention DPI


Horaire
PRC

05H00
-
19H00


Horaire
DDR
08H00
-
18H00


Horaire
compatible
PRC e
t
MOM


Horaire DPI de
disponibilité du
MOM





___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

25
/
33






Vé物fie爠re format⁤e demande



Vé物f楣a瑩tn mé瑩t爠rea⁤emande



Pa獳sge⁡u 景牭a琠p楶o琠楮ie牮r⁄䑒




A汩men瑡瑩tn⁤e猠s牡re猠s琠de猠
獴s瑩獴楱ues



Po獴s爠ra⁤emande⁡u 景牭a琠䑄R

慵a
ge獴楯nna楲e de me獳age



Gestion de l’acquittement de réception
à destination de l’Arrco
.



剥獰çnsab楬楴i du

wÉb

獥牶楣i

émÉt瑥u爠dÉ ⁲ éçnsÉW




勩捵pé牡瑩tn ⁤u s獡ge⃠⁥nvoye爠r
l’Arrco

⡐剃F



䍯C瑲t汥lmé瑩er




T牡rs景牭a瑩tn forma琠p楶o琠䍉䍁C



A汩men瑡瑩tn⁤e猠s牡re猠s琠de猠
獴s瑩獴楱ues



Envo椠iu me獳sge
do獳楥爠sgen琩⃠
l’Arrco

E
wÉb⁳ 牶楣攠狩捥é瑥u爩⸠
䥮楴楡汩獡i楯i⁴unnÉ氠ppi
 呔mp⤮



4.4

Conclusion


Cette présentation du chantier 2 du projet Cicas

Lot 3

permet juste de
connaître le fonctionnement de l’application en g
énéral. Je n’ai pas participé à son
étude et développement, je
connais
juste

le fonctionnement et l’objectif. Je
ne
pourrais donc pas vous communiquer les résultats finaux de cette partie de
l’application.
Cependant
, le chantier 2 a passé la recette avec s
uccès.


<< MDB >>

Client web
service

Traces / stats

Format pivot


DDR
-

ARRCO

Réception
message

Réponse
DDR

Récupération
message

SI

SI

Demande ARRCO
(XML)

Acquittement

ARRCO

<<Web Service >>

Récepteur

Contrôles
demande

Traces
statistiques

Gestion
acquittement

Envoi Message

(SENDER)

Format pivot
ARRCO
-

DDR

Envoi
message au
form
at DDR





___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

26
/
33



L
L
e
e


p
p
r
r
o
o
j
j
e
e
t
t


A
A
C
C
C
C


1
1


I
I
n
n
t
t
r
r
o
o
d
d
u
u
c
c
t
t
i
i
o
o
n
n


d
d


A
A
C
C
C
C



Actuellement, à la demande de retraite, les employeurs complètent la carrière
de l’affilié via un formulaire papier ACC

(Attestation

de Cessation de Cotisation
s
).
Les périodes N

et N
-
1 sont saisies

(N fait référence à l’année en cour
s
)
. Le
formulaire est adressé à l’Ircantec

si l’affilié relève de ce fonds à son départ. Les
gestionnaires complètent au vu du document la carrière de l’affilié par l’IHM.


A travers
le projet ACC
, le métier souhaite procéder à une automatis
ation complète
de ce traitement v
ia le portail
E
-
S
ervices
, les employeurs saisissent les périodes.
Elles sont ensuite automatiquement traitées et ins
érées dans le CDD

de l’af
filié.


La volumétrie est estimée à :



2
005 : 15

900

ACC



2006 : 18

000

ACC



2007 : 22

600

ACC


Les objectifs de cette automatisation sont :



Gain en productivité par une mise à jour du CDD

« en amont » permettan
t une
augmentation du nombre de dossiers « verts ».



Limiter le nombre de pièces scannées lors de la constitution du dossier de
retraite.

2
2


A
A
n
n
a
a
l
l
y
y
s
s
e
e


d
d
e
e
s
s


c
c
o
o
m
m
p
p
é
é
t
t
e
e
n
n
c
c
e
e
s
s



En première année, j’ai travaillé sur le projet DEMAT DC (Dématérialisation
des Déclarations d
e Cotisations) qui permet de saisir sur le portail E
-
Services, des
déclarations de cotisations.


Le projet ACC

repose sur le même principe que le projet DEMAT DC. En effet, ces
deux projets sont accessibles par le portail E
-
Services. De plus, i
ls doivent respecter
la même architecture de développement à savoir une architecture à 3 couches

:



Couche présentation



Couche métier



Couche persistance


Autrement dit, le développement du projet ACC

n’a pas posé réellement de
problème. J’avais
déjà les connaissances requises pour le développer.

Dans un
premier temps, i
l m’a fallu apprendre l’application DIE
(Déclaration Individuelle)
car le
projet ACC s’intègre d
edans
. Le projet DIE permet de saisir des déclarations
individuelles sur le portail
E
-
Services

pour tous les fonds, c’est un service multi
fonds
. Le projet ACC permet de saisir une déclaration individuelle de fin de carrière



___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

27
/
33



uniquement pour les affiliés à l’Ircantec
.

Le projet ACC est donc une
«

option

»

du
projet DIE.


V
oici l’écran d’accueil de DIE avec le projet ACC

inclus
:





Le but de cette partie n’est pas
de
décrire le développement du projet ACC

mais de
décrire l’évolution de mon poste au sein de DEI B


Retraite A

de la première année
à
la seconde année
.


En effet, l’an dernier sur le projet DEMAT DC, j’ai travaillé en collaboration avec
Fabien Feret, un développeur des applications web de DEI B


Retraite A. Cette
collaboration m’
a beaucoup

aidé

à apprendre et à intégrer l’architecture
technique

des web services
. Cette année, j’ai donc naturellement pu dév
elopper cette
application avec l
es connaissances acquises.

3
3


E
E
v
v
o
o
l
l
u
u
t
t
i
i
o
o
n
n


d
d
e
e
s
s


c
c
o
o
m
m
p
p
é
é
t
t
e
e
n
n
c
c
e
e
s
s



La réelle différence entre ces deux projets est la responsabilité que m’a
accordée mon tuteur ingé
nieur sur le projet ACC
. Il m’a chargé de la conception et du
développement de cette application. J’étais donc en totale autonomie sur ce projet
contrairement en première année.


La responsabilité et la charge de travail n’est donc pas la même
. En effet,
j’ai du
rencontrer le client, l’Ircantec
, pour connaître ses exig
ences sur l’IHM qu’il souhaitai

avoir. Après avoir récolté ses besoins

lors de différentes réunions
, j’ai donc écrit les
Spécifications Fonctionnelles

Détaillées
(SFD) du projet ACC

puis j’ai développé



___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

28
/
33



l’application.

Les SFD décrivent exactement tous les détails sur l’IHM. Ils permettront
donc à un collègue de poursuivre la recette après mon départ. En effet, je quitte
l’entreprise en septembre lors de
la mise en recette. Ce document permettra donc à
mon collègue de poursuivre mon travail.
De plus, durant toute la conception et le
développement du projet, j’ai dû suivre un processus de qualité permettant un suivi
total du projet.


Concernant, le dévelop
pement, comme je l’ai dit, je n’ai pas vraiment renc
ontré de
problème technique mis

à part le fait d’assimiler le projet DIE qui est un projet de
grand
e

envergure. Il m’a fallu du temps pour comprendre exactement son mode de
fonctionnement car le projet AC
C

étant une
«

option

»

du projet DIE, devait avoir la
même architecture pour une maintenance plus facile.



Les réelles difficultés sur ce projet étaient
donc

la partie métier. En effet, il
fallait avoir une vision globale du projet et de l’arc
hitecture technique pour savoir ce
qui était réalisable avec des coûts rentables. Ces difficultés n’étaient pas présentes
l’an passé car je n’étais pas responsable de la conception du projet DEMAT DC. Je
me rends compte que la conception et les connaissanc
es de l’architecture sont des
informations indispensables pour préparer et développer un projet.
Grâce à cette
expérience, j’ai pu apprendre en profondeur l’architecture technique des déclarations
individuelles. Autrement dit, je connais les contraintes qu
’apporte
nt

E
-
Services, les
bases de données de la DdR,
etc.

T
outes
c
es

inf
ormations représentent la force

des cadres de DEI auprès de leurs
clients

car ils connaissent l’
architecture de leur
s

client
s

et leurs contraintes.

4
4


C
C
o
o
n
n
c
c
l
l
u
u
s
s
i
i
o
o
n
n



Avec tous ces projets

(DEMAT DC, DIE et ACC
), mes connaissances du
Socle Technique de DEI autrement dit le Framework sont consolidées. D’ailleurs, je
constate une évolution de mon poste

grâce à mes connaissances
, en effet, l’année
dernière j’ai été affecté uniqueme
nt au développement en assistant à la création du
projet

DEMAT DC
. P
uis, cette année, j’ai eu la responsabilité de travailler sur la
conception et le développement du projet ACC. Il y a donc bien un
e

évolution de
mon poste au sein d’ICDC

avec un gain en re
sponsabilité
s
.







___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

29
/
33



C
C
o
o
n
n
c
c
l
l
u
u
s
s
i
i
o
o
n
n
s
s


1
1


R
R
a
a
p
p
p
p
o
o
r
r
t
t


d
d


a
a
c
c
t
t
i
i
v
v
i
i
t
t
é
é



Cette deuxième année fût
plus
riche en terme de charge de travail

que la
première année
. En effet, en première année,
ma
productivité n’était pas énorme
puisque dans un premier temps, j
e devais être formé

à l’architecture de DEI
puis
prendre connaissance du Socle Technique
. L
a première année était
donc

une année
de découverte de l’architecture et de
s
technologie
s

de DEI.


C
ette année

d
ès mon arrivé
e
, j
’ai été

intégré à un projet de grande taille

: Le proj
et
Cicas
.
Ce projet a demandé une grande implication tant au niveau de la conception
qu’au niveau du
développement. En effet, la conception de ce projet a demandé
beaucoup de communication pour connaître l’environnement de travail et aussi le
s
contraintes à résoudre. Le développement de ce projet s’est réalisé dans de bonne
s

condition
s

grâce à

une bonne

conception.


Après avoir fini le projet Cicas

Lot 3
, j’ai travaillé sur le projet Attestation de
Cessation d
e Cotisations. Mon rôle dans ce projet était de développer la partie IHM
du projet. Ce projet m’a donné beaucoup de responsabilité
s

car

j’ai travaillé en
autonomie. J’étais le seul con
tact du client pour la partie IHM du projet
. J’ai donc
dans un premier t
emps,
appris à identifier l
es besoins
du client
pour l’application puis
lui proposer une maquette de ses attentes. Une fois la maquette validée par le client,
j’ai donc
commencé le développement de
l’application.


Ces deux projets ont quasiment occupé to
ute ma séquence professionnelle. J’ai eu
quelques
demandes d’évolution de projet
entre les deux.

2
2


C
C
o
o
n
n
c
c
l
l
u
u
s
s
i
i
o
o
n
n


p
p
e
e
r
r
s
s
o
o
n
n
n
n
e
e
l
l
l
l
e
e



Ce que je retiendrai de ces projets, c’est qu’ils
m’ont apporté beaucoup
d’expérience au niveau relationnel et conception
.
De plus, le

Batch

du projet «

Cicas

lot 3

» a été validé en recette et pour le projet ACC
, il devrait passer en recette vers
la fin du mois d’août.
J’ai donc atteint mes objectifs envers mon entreprise.
L
a
participation
à

un gr
and projet
(Cicas Lot 3
)
et l’autonomie
sur le
projet
AC
C

sont

pour moi une preuve que mon tuteur me fait entièrement confiance sur mon travail.



De plus, cette séquence professionnelle a développé mon sens de la
communication grâce au
x nombreuses réunions avec les collègues et les clients. En
effet, l’an passé, je n’avais pas de contact avec le client puisque je travaillais en
collaboration avec Fabien Feret

(développeur interne)
. Cette année, j’avais une
autonomie sur les projets, c’e
st pourquoi j’ai

pu communiquer avec le client et
j’étais
entouré d’expert
s

technique
s

pour récolter des informations
.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

30
/
33



Pour finir, je termine cette séquence professionnelle par une impression d’avoir
progressé en tout point

! De plus je ressors avec le sen
timent
d’avoir apporté mon
savoir faire sur les nouvelles technologies
.

3
3


P
P
e
e
r
r
s
s
p
p
e
e
c
c
t
t
i
i
v
v
e
e
s
s



Pour résumer mes deux premières année
s
, la première année a été une
année d’apprentissage du fonctionnement de DEI B


Retraite A, la deuxième année
a été une année d’app
lication des connaissances acquises en première année en
travaillant en autonomie sur des p
rojets plus ou moins important
s
.


Le plan de
charge de
ma troisième année n’est pas encore défini. Les occasions se
présenteront en mars. Cependant, j’ai le projet a
vec l’accord de mon tu
t
eur et de
mon directeur de département, si l’occasion se présente de changer totalement de
secteur. En effet, il se pourrait que je retourne sur le site d’Arcueil dans le domaine
des Banques


Finances. Ce projet pourrait être une no
uvelle expérience en
intégrant une nouvelle structure en ayant les connaissances de son fonctionnement
puisque je resterai au sein de DEI. Je changerai simplement de domaine d’acti
vité.




___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

31
/
33



L
L
e
e
x
x
i
i
q
q
u
u
e
e


ACC

: Attestation de Cessation de Cotisations

ARRCO

:
Associa
tion pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés
non cadres


CDD

: Compte De Droit

CICAS


: Centres d'Information
s

et de Coordination de l'Action Sociale


DDR

:
Direction Des Retraites

DEI

:
Direction des Etudes Informatique
s

DPI

:
Direction de
la Production Informatique


HTTPS


:

Hypertext Transfer Protocol Secured


ICDC

: Informatique CDC

IHM

: Interface Homme/Machine

IRCANTEC

:
Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de
l'Etat et des Collectivités des non cadres et cad
res


J2EE


: Java 2 Enterprise Edition

JVM

: Java Virtual
Machine


MOM

:
Middleware Orienté Message


PFT

:
PlateForme Téléphonique

PRC

: Plateforme de Relation Clientèle


SFD

: Spécifications Fonctionnelles Détaillées

SI

: Système d’Informations

SQL

: Stru
ctured Query Language

SSL

: Secure Sockets Layers


VA

: Validation d’Aptitude





___________________________________________________________________



MA Victorien
-

Séquence profe
ssionnelle 2007

32
/
33



I
I
n
n
d
d
e
e
x
x


ACC

................................
................................
................................
.

4, 9, 26, 27, 28, 29

Arrco

................................
............

4, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 22, 23, 24, 25

Batch

................................
................................
.............................

4, 18, 19, 20, 21, 29

Bench

................................
................................
................................
.......................

21

CDD

................................
................................
................................
.........

10, 11,
14, 26

Cicas
..............................

1, 3, 4, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 17, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 29, 33

Cicas Lot 3

................................
...............................

1, 3, 10, 17, 20, 21, 24, 25, 29, 33

CNCE

................................
................................
................................
.........................

6

DDR

................................
................................
.......................

12, 13, 14, 17, 22, 23, 24

DEI

................................
................................
................................
.............................

3

FlatFile

................................
................................
................................
......................

19

GIE

................................
................................
................................
.............................

6

ICDC

................................
................................
................................
.......................

4, 6

Ircantec

................................
......................

4, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 17, 26, 27

Java

................................
................................
................................
...

15, 18, 19, 20, 21

MOM

................................
................................
................................
..............

22, 23, 24

VA

................................
................................
................................
........................
18, 21





















R
R
é
é
s
s
u
u
m
m
é
é


Informatique CDC

est le prestataire interne des Groupes Caisse des Dépôts, CNP
Assurances et de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne.


jçn⁰çs瑥 au⁳É楮idÉ 䑅a⁂


剥o牡楴ê⁁

a⁢Éaucçué éîç汵l

捥瑴É annéÉ⸠

J’ai pu participer à un projet pilote

W₫

䍩捡s

iç琠P

»

où j’ai développé le Batch Java
de l’extraction de l’annuaire des actifs affiliés à l’Ircantec
.

Puis j’ai eu la totale responsabilité

de la conception et de la réalisation de l’Interface
䡯浭É⽍Lch楮i du é牯橥t

㨠…

A瑴É獴a瑩tn⁤É 䍥獳C瑩tn⁤É⁃ç瑩獡瑩tns




䍥猠dÉux⁰牯橥瑳tçn琠éa獳s ⁲ cÉ瑴É⸠

䥬猠fçn琠瑲t猠牡éidÉmÉn琠êt
re mis en Validation d’Aptitude

au瑲tmÉn琠d楴⁥n⁣ nd楴楯i⁲ Él
汥l


Mon évolution au sein d’ICDC n’est pas terminée puisque l’année prochaine,
j’intégrerai une nouvelle équipe et un nouveau domaine de service.