Projet De Conception

haltingbarberInternet και Εφαρμογές Web

15 Αυγ 2012 (πριν από 5 χρόνια και 2 μήνες)

297 εμφανίσεις



Projet De
Conception

Choix d’une architecture
informatique

Elaboration des
scénarios

Ba
p
tiste GERARD

Houcem BOULBIT (
CdP
)

Maricel NUNEZ

Vlad LAPADATESCU

Groupe PC4

23

Novembre 2008

Version
1
.0

Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

2



Sommaire


I.

Etude de l’existant

................................
................................
................................
.................

3

A.

Architecture fonctionnelle

................................
................................
................................
...

3

B.

L’organisation

................................
................................
................................
.......................

3

C.

Architecture applicative

................................
................................
................................
.......

3

D.

Architecture physique

................................
................................
................................
..........

3

II.

Etude de besoin

................................
................................
................................
.....................

3

A.

Fonctionnel

................................
................................
................................
...........................

3

B.

Non fonctionnel

................................
................................
................................
....................

3

III.

Scénario proposés

................................
................................
................................
..................

3

A.

Technologies retenus

................................
................................
................................
...........

3

1)

ERP

................................
................................
................................
................................
.......

3

2)

EAI

................................
................................
................................
................................
........

5

A.

Scénarios 1

................................
................................
................................
...........................

7

B.

Scénario 2

................................
................................
................................
.............................

8

Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

3



I.

Etude de l’existant

A.

Architecture fonctionnelle

B.

L’organisation

C.

Architecture applicative

D.

Architecture ph
ysique

II.

Etude de besoin

A.

Fonctionnel

B.

Non fonctionnel

III.

Scénario proposés

Nous allons détailler dans ce chapitre l’ensemble de
s

technologies que nous estimons
indispensable
s

pour l’élaboration d’un nouveau schéma directeur du système d’information de
l’entrepri
se. Ensuite nous allons introduire nos deux propositions de scénarios pour répondre au
x
besoins détaillés plus haut

dans ce document

toute en restant en adéquation avec l’existant du
système pour la réutilisation des techniques actuelles et

pour s’
assurer
d’
une transition facile vers la
nouvelle architecture fonctionnel, technique et physique.

A.

Technologies retenus


1)

ERP


ERP

(en français
Progiciel

de gestion intégré

PGI
) est un
«

logiciel

qui permet de gérer l'ensemble
des
processus

opérationnels d'une
entreprise
, en intégrant l'ensemble des fonctions de cette
dernière comme la
gestion des ressources humaines
, la
gestion comptable

et financière, mais aussi la
vente, la distribution,
l'approvisionnement
, le
commerce électronique
.

Le principe fondateur d'un ERP est de construire des

applications informatiques

(paie, comptabilité,
gestion de stocks…) de manière modulaire (modules indépendants entre eux) tout en partageant une
base de données

unique et commune. Cela crée une différence importante avec la situation
préexistante (les applications
sur mesure

existant avant les ERP) car les données sont désormais
supposées standardisées e
t partagées, ce qui élimine les saisies multiples et évite (en théorie)
l'ambiguïté des données multiples de même nature (ex

: société TRUC, TRUC SA et Sté TRUC…)

L'autre principe qui caractérise un ERP est l'usage systématique de ce qu'on appelle un moteu
r de
Workflow

(
qui n'est pas toujours visible de l'utilisateur
), et qui permet, lorsqu'une donnée est entrée
Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

4


dans le système d'information, de la propager dans tous les modules du système
qui en ont besoin,
selon une programmation prédéfinie.

Les ERP/PGI (opposés aux
applications

dédiées) présentent plusieurs avantages

:



optimisation des
processus

de gestion (flux économiques et financiers)

;



cohérence et homogénéité des informations (un seul fichier articles, un seul

fichier clients,
etc.)

;



intégrité et unicité d
u
Systèm
e d’
informatio
n
;



partage du même système d’information facilitant la communication interne et externe

;



minimisation des coûts

: pas d’interface entre les modules, synchronisation des traitements,
maintenance corrective simplifiée car assurée directement par l'éditeur et non plus par le
service informatique de l'entreprise (celui
-
ci garde néanmoins sous sa responsabilité la
maintenance évolutive

: amélioration des fonctionnalités, évolution des règl
es de gestion,
etc.)

;



globalisation de la
formation

(même logique, même ergonomie)

;



maîtrise des coûts et des délais de mise en œuvre et de déploiement.

Les logiciels principaux qui
existent actuellement sont : SAP Business One, Microsoft Dynamics NAV
(de Microsoft),
People Soft

(
d’Oracle
), Compiere (Java basé sur des systèmes ERP) et Openbravo
(Java basé sur des systèmes ERP).

SAP Business One

: est une ressource intégrée d'entrepri
se planifiant (ERP) le logiciel qui vise des
exigences de logiciel de gestion d'entreprises petites et moyennes de grandeur (SMEs) de SAP AG
basée à Walldorf, l'Allemagne.

Microsoft Dynamics NAV

: est une ressource d'entreprise planifiant (ERP) le produit
de logiciel de
Microsoft. Le produit fait partie de la famille de Dynamique de Microsoft et destiné pour aider avec
la finance, la fabrication, l'administration de rapport de client, les chaînes de réserves, l'analytique et
le commerce électronique pour le
s entreprises petites et de taille moyenne. VARs peut avoir
l'approche complète au code source logique d'affaires et il a une réputation comme étant facile de
fabriquer sur commande.

People Soft

: est un éditeur de
progiciels

de gestion intégrés

et de
gestion de la relation client

destinés aux entreprises.

Compiere

: est un ERP source ouvert et une solution CRM d'affaires pour l'Entreprise Petite et de
Taille moyenne (SME) dans la distribution, la vente au détail, l
e service et la fabrication. Compiere
est
distribué par Compiere
et par le Réseau de Partenaire de Compiere, une collection d'associés
entraînés et autorisés.

Openbravo

: est une solution d'affaires d'ERP source à base de web, ouverte pour les compagnies
p
etites et moyennes de grandeur qui est libérée conformément à la Licence Publique Openbravo,
basée sur la Licence Publique Mozilla. [1] le modèle pour le programme a été fondé à l'origine sur le
Compiere ERP le programme qui est la source aussi ouverte, li
béré sous la version 2 de Licence de
Grand public de GNOU. La compagnie est un membre de l'Alliance de

Solutions Ouverte, une
organisation à but non
-
lucratif travaillant pour la standardisation source
-
ouverte.

Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

5



2)

EAI


EAI

:
L'
Intégration d'applications d'en
treprise

ou
IAE

(en anglais
Enterprise Application
Integration
,
EAI
) est une architecture
intergicielle

permettant à des
applications

hétérogènes de
gérer leurs échanges. On la place dans la catégorie des technologies informatiques d'intégration
métier
(Business Integration)

et d'
urbanisation
. Sa particularité est d'échanger les
données

en
pseudo temps réel.

Par extension, l'acronyme EAI désigne un
système informatique

permettant de réaliser cette
architecture en implémentant les flux
inter applicatifs

du
système d'information
.

Les a
vantage
s

:

Flux centralisés

: Avant l'arrivée de l'IAE, les entreprises devaient développer des interfaces
spécifiques à chaque application et les connecter point à point. Il en résultait un

réseau complexe
(plat de spaghetti) de flux, difficile à maintenir et à faire évoluer. Maintenant, toutes les interfaces
IAE convergent vers un
serveur central
(concentrateur

; en anglais,
hub
) qui traite et redistribue les
flux vers les applications enre
gistrées.

Flux traités "au fil de l'eau"

: Les mises à jour des
données
sont effectuées au fil de l'eau, c'est
-
à
-
dire
au fur et à mesure des événements des applications sources. Cela réduit les flots de
donnée

lors des
transferts et propose une

donnée

"à jour" peu de temps après son éventuelle modification. Cela
réduit aussi la perte de performance des applications due à

l'extraction ou la mise à jour des
données

car on ne traite que des flots de petite taille et répartis dans le temps.

Flux réutilisable

: Si une nouvelle application veut accéder aux OM

déjà présents dans l'IAE, toute la
logique de récupération n'est plus à développer. En théorie elle n'a besoin d'ajouter au
concentrateur IAE que sa
collaboration

(si elle a besoin d'un traitement spécifique), ses
OMS
, ses
mappings

et son
connecteur
.

Coû
t de migration des interfaces

: Lors du changement d'une des applications interfacées
(migration, changement de produit), peu de modifications sont nécessaires. Seuls le connecteur, le
mappage ou la collaboration spécifique à l'application doivent être mod
ifiés.

Les solutions principales commerciales qui peuvent trouver un son

:
WebSphere
Message Broker,
iWay Software et Oracle BPEL Process Manager.

WebSphere Message Broker

:
(WMB) est le courtier d'information d'IBM de la famille de produit
WebSphere qui
permet aux renseignements d'affaires de couler entre les applications disparates à
travers le matériel multiple et les plates
-
formes de logiciel. Les règles d'affaires peuvent être
appliquées aux données coulant par le courtier de message au trajet et tran
sformer les
renseignements. On peut considérer que le produit est un Bus de Service D'entreprise fournissant la
cohérence entre les applications disparates.

iWay Software

:
une compagnie d'Entrepreneurs D'information, transforme 300 adaptateurs à base
de l
ogiciel que les données d'approche des applications comme SAP, PeopleSoft, JD Edwards et Baan
aussi bien que bases de données comme ADABAS, DB2, le Serveur de SQL et l'Oracle et livrent ces
données à d'autres systèmes et à applications via les normes unive
rselles comme XML et les Services
Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

6


Web.
IWay

offre aussi des solutions d'intégration d'application de faciliter une Architecture Orientée
de service (SOA).

Oracle BPEL Process Manager :

est un moteur BPEL qui est un membre de la famille de Logiciel
médiateu
r de Fusion d'Oracle de produits. Il permet aux entreprises d'orchestrer des applications
disparates et des Services Web dans les processus d'affaires. La capacité de vite construire et
déployer ces processus dans une manière à base de normes livre la fonc
tionnalité critique pour
développer une Architecture Orientée de service (SOA).

Des autres types de technologies existent aussi, en plus d'ERP et EAI, tel comme lesquels verems
ensuite.

B2B

:

Dans le monde du
commerce électronique

et d'
Internet
,
Business to business

(
B2B

ou
BtoB
,
CEEE ou C3E ou commerce électronique entre entreprises) est le n
om donné à l'
ensemble

d'architectures techniques et
logicielles

informatiques

permettant de mettre en relation d
es
entreprises
, dans un cadre de relations clients/fournisseurs.

Ceci se fait notamment au travers du
site web

de l'
entreprise étendue
, ou
extranet
. L'
intranet

de
l'entreprise est connecté aux intranets des
fournisseurs
, des
sous
-
traitants
, des
clients
, des
distributeurs

et des
partenaires
.

L'objectif du BtoB est la collaboration entre entreprises

:



E
n branchant en direct l'entreprise sur son environnement économique

;



E
n traçant les produits et en supervisant les opérations sur la totalité de la chaîne

;



E
n accédant à des communautés glob
ales pour acheter ou vendre.

B2C

:
Dans le monde du
commerce électronique

et d'internet,
Business to Consumer

aussi appelé
Business to Customer

(
BtoC

ou
B2C
, est le nom donné à l'ensemble d'architectures techniques et
logiciels informatiques permettant de
mettre en relation des entreprises avec leurs clients
(consommateurs)

: en français, «

des entreprises aux particuliers

».

Il fait référence en général aux affaires commerciales dirigées d'une entreprise vers une cible de
particuliers via un site marchand.

La chaîne des services du BtoC est la suivante:



See
: besoin (création, identification), recherche produit (information, catalogue), recherche
marchand



Seduce
: négociation de la valeur, achat



Sell
: validation, paiement, gestion commande



Satisfy
: service

client, évaluation.

Workflow

:
est un flux d'informations au sein d'une organisation, comme par exemple la
transmission automatique de documents entre des personnes.

On appelle «

Workflow

» (traduisez littéralement «

flux de travail

») la modélisation et

la gestion
informatique de l'ensemble des tâches à accomplir et des différents acteurs impliqués dans la
réalisation d'un processus métier (aussi appelé processus opérationnel ou bien procédure
d'entreprise). Le terme de «

Workflow

» pourrait donc être tr
aduit en français par «

gestion
électronique des processus métier

». De façon plus pratique, le
Workflow

décrit le circuit de
validation, les tâches à accomplir entre les différents acteurs d'un processus, les délais, les modes de
validation, et fournit à
chacun des acteurs les informations nécessaires pour la réalisation de sa
Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

7


tâche. Pour un processus de publication en ligne par exemple, il s'agit de la modélisation des tâches
de l'ensemble de la chaîne éditoriale.

Il permet généralement un suivi et identi
fie les acteurs en précisant leur rôle et la manière de le
remplir au mieux.

Le moteur de
Workflow

est le dispositif logiciel permettant d'exécuter une ou plusieurs définitions de
Workflow
. Par abus de langage, on peut appeler ce dispositif logiciel tout s
implement "
Workflow
".

Des
exemples

de moteurs de
Workflow

sont

: JBOSS JBPM, Bonita, WorkflowGen et Staffware.


JBoss Application Server

:

est un serveur d'applications J2EE Libre entièrement écrit en Java, publié
sous licence GNU LGPL. Parce que le logici
el est écrit en Java, JBoss Application Server peut être
utilisé sur tout système d'exploitation fournissant une machine virtuelle Java (JVM).

Bonita

:

est un moteur de
Workflow

J2EE qui permet la gestion de processus comme les modules de
définition de
Wo
rkflow

XPDL, l'infrastructure JMS ou les services d'interopérabilité. Bonita est Open
Source et est téléchargeable sous licence LGLP.

WorkflowGen

:
très répandu depuis sa sortie en 2003, il se base sur la technologie .NET. Il offre
actuellement des fonctio
ns variées de base et est facilement
intégrable

avec SharePoint et SAP.

Staffware

:
est un système de gestion de Workflow très répandu. Son architecture respecte le
modèle du WFMC est il ne possède aucune fonction d’analyse.


A.

Scénario

1

Notre première solu
tion
consiste à la
mise en
place

d’un ERP de type SAP. Cette orientation
consiste à faire un changement profond du system d’information de l’entreprise.

Cela va commencer par faire une étude approfondie sur l’existant et le besoin des services
fonctionnel
s de l’entreprise. Après l’établissement des spécification
s

détaillé
es

du projet, des
conseillers spécialistes vont procéder à la configuration des modules de l’ERP pour le compte des
domaine opérationnels selon un plan de déploiement qui
prends en compte
la criticité et la nécessité
et la priorité
du changement

et la facilité

de
l’intégrations des nouveaux méthodes de travaille

aux
utilisateurs
.

La solution de l’ERP

est basé
e

sur la mise en place
de différentes

briques fonctionnelles qui partagent
une bas
e de données
unique et com
mune. Ce qui va assurer une meilleur homogénéité entres les
applications et surtout une meilleur interaction pour l’exécution des différents processus métiers en
temps réel. Le partage des tâches, les agendas de travail et le part
age de fichier
s

est aussi optimisé
grâce à cette solution.

Donc la fonction d’un moteur de Workflow et de Groupware est intrinsèque

à
cette solution globale comme détaillé plus haut dans ce document.

Néanmoins, cette solution présente un certain

nombre d’i
nconvénients. Déjà la mise en place de
cette solution est très couteuse, non pas en termes de licences mais en termes de JH de consultation
nécessaire à la configuration de la solution.


Choix d’une architecture informatique


GERARD, BOULBIT, NUNEZ, LAPADATESCU

Elaboration des scénarios

8



Le déploiement d’un ERP nécessite une longue durée, vue la complex
ité des fonctions qui font
interagir plusieurs processus métiers entre plusieurs entités fonctionnelle de l’entreprise, basé sur
une architecture distribuée.

La dépendance à une seule technologie est un risque
permanant dans ce genre de solution
.

L
’évolut
ion future du système d’information
sera liée à
l’évolution de l’ERP que nous aurions pris
comme solution.

Cependant, cette solution reste toujours très intéressante vue le nombre d’avantage
s

qu’elle nous
offre. Une étude détaillé
e

de
cette orientation ser
a présentée

dans un document séparé.

B.

Scénario 2

Notre deuxième scénario est concentré autour d’une solution
d’EAI

(Entreprise Application
Integration).
On aura un système de Middleware au centre de notre système
d’information
pour
permettre à des applicati
ons hétérogènes d’échanger entre elles en temps réel.

Cette solution va nous éviter des flux très complexes pour lier les différentes applications
nécessitants une grande

interaction entre elles, en centralisant

les échanges dans un seul serveur.


Cette so
lution est très évolutive. Pour l’intégration d’une nouvelle composition logicielle, il suffit de
créer un point d’accès adapté pour la liaison avec le système central.

Le choix de mise en place d’une telle solution doit être compléter par un grand panel d
’autres
application
s

pour répondre aux besoins fonctionnels et non fonctionnels de l’entreprise.

Vu la nature du métier de PEM, elle est amené à travailler avec un grand nombre de fournisseurs de
matière première. Donc PEM a tout l’intérêt d’organiser sa r
elation avec ses collaborateurs en
termes de contact, marchés conclus, marché en cours, tarifs proposés et échange de documents.
Cela nous amène à la mise en place d’une solution B2B, ce qui est en adéquation total avec
ce
deuxième scénario
, car le système

centralisé d’une solution EAI favorise et facilite la mise en place de
ce genre d’application.

De la même façon, le system EAI va permettre à PEM d’optimiser ses relation avec ses clients en
mettant en place une solution de type B2C

pour augmenter ses ser
vices auprès de ses clients.

Donc
u
ne solution de type CRM pour être envisagé, vu que l’interaction avec les données de PEM est
garantie par le system centralisé offert par EAI.

Cette solution présente un grand nombre d’avantages, centralisation des flux d
’échanges en temps
réel, facilité de l’intégration des nouvelles solutions et facilité du remplacement des solutions qui ne
nécessite pas une grande mise à jour de l’EAI. Cependant, elle a quelques inconvénients à signaler

: la
complexité des flux d’inform
ation et l’enregistrement de plusieurs
données

simultané peut
défavoriser le niveau de qualité offert par l’EAI.

Le coût de la mise en place d’une telle solution est
très élevé aussi, même s’il s’amortie au fur et à mesure que de nouvelles applications ren
tre dans la
sphère du system.

Une étude détaillée de cette orientation sera présentée dans un document séparé.