La migration vers le Cloud pour les PME

deliriousattackInternet και Εφαρμογές Web

4 Δεκ 2013 (πριν από 3 χρόνια και 11 μήνες)

64 εμφανίσεις

1


© SMB
Group, Inc.




La migration

vers le Cloud

pour les PME











Parrainé par
EMC

Laurie McCabe, Partner

Sanjeev Aggarwal, Partner

O
ctobre

201
2



La migration vers le Cloud pour les PME




2

© SMB Group, Inc.



octobre

2012





L
A

MIGRATION VERS LE
C
LOUD POUR LES
PME


Dans le monde hyper
-
connecté d

aujourd

hui, qui nécessite une disponibilité permanente, la
technologie est devenue un enjeu critique pour le succès des entreprises.
Pour les entreprises
de toutes tailles, la technologie constitue un avantage économique indiscutable

: elle permet
de

stimuler l

engagement client, d

augmenter la productivité, d

innover et de se différencier
des

concurrents.
Au sein des PME, les budgets a
lloués aux solutions informatiques sont
habituellement restreints. Ainsi, ces structures ont souvent du mal à suivre le rythme des
évolutions technologiques nécessaires au maintien des performances de leurs activités.

Les solutions de Cloud computing sont

conçues pour aider les PME à réaliser des économies
et à simplifier leur structure informatique, tout en leur offrant la flexibilité et l

agilité dont elles ont
besoin pour prospérer. Malgré ces promesses, la migration vers le Cloud n

est pas toujours si
simple. Pour comprendre et analyser les avantages et les inconvénients des différents modèles
de Cloud computing, il est nécessaire de dépasser la rhétorique proposée par le matraquage
publicitaire. Il faut en outre choisir la solution de Cloud la mieux ad
aptée à la stratégie métier,
aux besoins en matière de charge de travail, de performances et de sécurité, aux informaticiens
en interne, et aux velléités d

indépendance de l

entreprise d

aujourd

hui et de demain.


Dans ce document, nous vous aidons à effec
tuer votre migration vers le Cloud. Nous
examinons différents modèles de Cloud computing et les types de besoins auxquelles ils
répondent, et présentons les facteurs que les PME doivent examiner au moment de choisir
un fournisseur de solutions de Cloud.

R
UBRIQUE
1

:

Q
U

EST
-
CE QUE LE
C
LOUD COMPUTING

?

Avec le Cloud computing, vous accédez à des logiciels, à des serveurs, à des systèmes de
stockage et à d

autres ressources informatiques via Internet ou un réseau privé. L

utilisation
de ces ressources ne
dépend pas de leur lieu de stockage. Ainsi, l

utilisateur n

a pas à les
gérer, ni à connaître leur emplacement physique.

Les utilisateurs achètent et utilisent des
ressources informatiques suivant leurs besoins, et qui sont facturées à la consommation.


Le

Cloud computing est basé sur les technologies de virtualisation qui fournissent l

accès
à

des services informatiques à partir d

un pool de ressources flexible.
La virtualisation
partitionne une machine physique en plusieurs machines virtuelles, qui intera
gissent de
manière indépendante avec d

autres périphériques, applications, données et utilisateurs
comme le feraient des ressources physiques séparées.


Des machines virtuelles distinctes peuvent exécuter des systèmes d

exploitation différents
et

des
applications multiples, tout en se partageant les ressources d

un seul ordinateur
physique. La panne d

une machine virtuelle n

a donc aucune répercussion globale, car
elles

sont isolées les unes des autres. En plus de vous aider à partitionner une machine
en
plusieurs machines virtuelles, les technologies de virtualisation vous permettent de regrouper
plusieurs ressources physiques en une ressource virtuelle unique. La virtualisation du
stockage est un bon exemple

: les ressources de stockage en réseau sont

rassemblées de
manière à ne former en apparence qu

un seul périphérique de stockage. Ainsi, l

utilisation
et

la gestion du stockage sont simplifiées et plus efficaces.


La migration vers le Cloud pour les PME




3

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




Les logiciels d

Hypervisor rendent la virtualisation possible. Ces logiciels, que l

on

appelle
également gestionnaires de virtualisation, sont positionnés entre les ressources matérielles
et

le système d

exploitation, et découplent le système d

exploitation et les applications des
ressources matérielles. L

Hypervisor attribue le niveau d

ac
cès requis par les systèmes
d

exploitation et les applications pour le processeur et les autres ressources matérielles,
comme la mémoire et les systèmes de stockage.
Les fournisseurs de Cloud gèrent et
optimisent les ressources grâce à des fonctions de sui
vi d

utilisation spécifiques de chaque
type de service (stockage, traitement des données, bande passante, comptes utilisateurs
actifs, etc.) qu

ils proposent.

R
UBRIQUE

2

:

S
ERVICES ET ENVIRONNE
MENTS DE
C
LOUD COMPUTING

Les entreprises ont la possibilité de

choisir parmi un large éventail de solutions de Cloud
computing, et de les déployer dans des environnements différents.

Voici les trois types d

offres d


«

informatique en tant que service

» les plus courantes,
qui

sont représentées dans la
Figure

1

:



Un

logiciel en tant que service

(SaaS) permet à l

utilisateur d

accéder à des
applications logicielles via Internet.
Plus besoin d

acheter, d

installer, de mettre à jour
ni

de gérer les ressources sur votre propre ordinateur ou périphérique. Désormais,
vous
y

accédez à partir d

un navigateur Web. Le fournisseur SaaS gère l
e logiciel,
la

puissance de traitement et le stockage à votre place, dans le Cloud. La majorité
des

solutions SaaS sont exécutées sur le Cloud public (voir description ci
-
dessous).
Elles son
t disponibles sur abonnement ou sont gratuites. Parmi les applications SaaS
populaires, on trouve les applications métiers à la demande, comme Salesforce.com,
Google Apps for Business et SAP SuccessFactors, ainsi que les solutions gratuites
de

réseaux sociaux, comme LinkedIn et Twitter.




Une plate
-
forme en tant que service

(PaaS) fournit

l

infrastructure et les ressources
informatiques nécessaires au
développement, au test, à l

exécution et à la gestion
des

applications

SaaS au sein d

un enviro
nnement intégré de type Cloud. Il suffit de
disposer d

une connexion Internet pour développer une solution basée sur le Cloud,
sans qu

il soit nécessaire de trouver, d

acheter et de gérer les
différentes ressources
matérielles, les systèmes d

exploitation,

les bases de données, les middlewares
et

les

autres logiciels. La majorité des fournisseurs PaaS fournissent des outils
comme

JavaScript, Adobe Flex ou Flash, plus simples d

utilisation que les outils de
programmation traditionnels. Les utilisateurs n

ont

aucun contrôle sur l

environnement
de développement, mais maîtrisent en revanche l

intégralité du développement et du
déploiement des applications au sein de celui
-
ci. Parmi les fournisseurs PaaS les plus
connus, on trouve Google App Engine, Windows Azure

et Force.com de Salesforce.




Une infrastructure en tant que service

(IaaS) est
une infrastructure informatique
hébergée fournissant la capacité de traitement, le stockage, les réseaux et d

autres
ressources informatiques essentielles. Le fournisseur IaaS

exécute et gère
l

infrastructure, vous permettant d

exécuter le système d

exploitation et le logiciel
applicatif de votre choix. Amazon Elastic Compute Cloud (EC2), Verizon Terremark
and

Google

Compute

Engine figurent parmi les fournisseurs IaaS les plus
répandus.



La migration vers le Cloud pour les PME




4

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




Figure

1

: offres de services de Cloud computing


Source

:

SMB Group, 2012


Ces services de Cloud peuvent être déployés dans les types d

environnement décrits dans
la

Figure

2

:



Les Clouds publics

sont probablement aujourd

hui la forme la plus connue et
répandue d

environnements de type Cloud. Les Clouds publics sont conçus, gérés et
entretenus par un fournisseur de Cloud tiers.
Les serveurs, le système de stockage,
l

infrastructure réseau et

les applications sont partagés entre les abonnés
. Comme
leur

nom l

indique, ces systèmes sont utilisables par toute personne souhaitant acheter
des services, généralement sous forme d

abonnement. Des offres gratuites de Cloud
computing, généralement finan
cées par les revenus publicitaires, sont également
disponibles. D

ordinaire, les Clouds publics sont en libre
-
service, ce qui signifie
que

les

utilisateurs fournissent eux
-
mêmes les ressources qu

ils veulent utiliser.




Les Clouds privés

sont des systèmes dédiés à une entreprise

; l

ensemble des
ressources de l

infrastructure
appartient à une entreprise spécifique.

Une infrastructure
de type Cloud privé peut être hébergée à l

intérieur du pare
-
feu de l

entreprise ou par le
site d

hébergem
ent d

un fournisseur tiers.
Il est possible de gérer soi
-
même un Cloud
privé ou de déléguer cette responsabilité à un fournisseur de services tiers. Quelle que
soit l

option choisie,
plusieurs éléments sont habituellement utilisés pour concevoir
et

gérer
un Cloud privé

: des ressources matérielles d

infrastructure disponibles à la
vente, des Hypervisors et des logiciels de gestion.



La migration vers le Cloud pour les PME




5

© SMB Group, Inc.



octobre

2012






Les Clouds hybrides

sont composés de ressources de Cloud public et privé, prises
en

charge par le personnel informatique de l

entreprise et par des fournisseurs tiers.
Certains composants de l

infrastructure informatique résident dans le Cloud public,
d

autres sont stockés dans les locaux de l

entreprise. Par exemple, selon les exigences
du moment, vous pouvez stocker vos donnée
s sur site dans un Cloud privé, et traiter
votre analyse prédictive sur le Cloud public, ou l

inverse.


Figure

2

: environnements de Cloud computing


Source

:

SMB Group, 2012





La migration vers le Cloud pour les PME




6

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




R
UBRIQUE

3

:

P
OURQUOI LES
PME

DOIVENT
-
ELLES ADOPTER LE
C
LOUD

COMPUTING

?

Le Cloud computing permet de gagner en rapidité, en agilité et en flexibilité

: autant
d

arguments en faveur de l

adoption des solutions de Cloud au sein des entreprises. Les
PME, qui doivent se contenter de budgets informatiques restreints et

de ressources limitées,
sont de plus en plus intéressées par les avantages du Cloud computing.
Ce dernier marque
une rupture avec le modèle informatique traditionnel.
Voici ses avantages

:




Amélioration de l

agilité de l

entreprise.

Le Cloud computing acc
élère et simplifie le
provisionnement et la réallocation des ressources de l

infrastructure informatique. Selon
leurs besoins, les entreprises peuvent mettre en oeuvre de nouvelles applications ou
modifier la structure de l

infrastructure, ou encore augmen
ter ou réduire l

utilisation
des

ressources. Grâce à une plate
-
forme de développement PaaS intégrée avec
une

solution IaaS, les développeurs peuvent appliquer des outils et des modèles
réutilisables pour accélérer et simplifier les processus de développeme
nt et de test.
Enfin, les utilisateurs du Cloud computing profitent au maximum des avantages
proposés par ces solutions, en ayant accès aux applications et aux données à tout
moment, partout et depuis n

importe quel périphérique.




Efficacité renforcée.

La

puissance de traitement de certaines charges de travail,
comme l

e
-
Commerce, est plus élevée pendant les périodes de pointe. Les
infrastructures informatiques traditionnelles sont conçues pour répondre aux demandes
pendant les périodes d

utilisation inten
sive. Une grande proportion des ressources
matérielles est donc inactive la plupart du temps.
Par exemple, le taux estimé
d

utilisation moyen des serveurs se situe entre 5

% et 15

% de la capacité totale.
Une

infrastructure de type Cloud, au contraire,
adapte la capacité fournie aux besoins.
Dans les environnements de Cloud public, les utilisateurs paient uniquement selon
la

capacité dont ils se servent, au moment où ils l

utilisent. Dans un Cloud privé, une
utilisation plus efficace des ressources matér
ielles peut augmenter considérablement
le

taux d

utilisation et réduire ainsi l

équipement matériel requis ainsi que les coûts
associés en termes de gestion, d

énergie et de datacenter.




Des coûts plus prévisibles et mieux contrôlables.

Le Cloud computing

permet aux
entreprises de mesurer l

utilisation des ressources onéreuses comme l

infrastructure
informatique et les applications métiers en prenant en compte les besoins réels
en

capacité et en ressources. Les entreprises achètent des ressources de Cloud
computing sur un modèle de service à la demande. Au lieu de consacrer de gros
budgets à l

achat de ressources qui peuvent ne jamais être pleinement utilisées, les
entreprises effectuent des dépenses d

exploitation ponctuelles dans des solutions
de

Cloud co
mputing public. Parallèlement, les schémas de Cloud privé permettent
de

mieux contrôler les coûts, grâce à une allocation plus efficace des ressources
d

infrastructures physiques et du personnel informatique au sein de l

entreprise.




Accroissement de la
fiabilité.

Le Cloud et les plates
-
formes de virtualisation offrent
des fonctionnalités de migration dynamique, de migration du stockage, de tolérance
aux pannes et de haute disponibilité, et la planification des ressources distribuées.
Ces

fonctionnalités
améliorent le temps de disponibilité et accélèrent les

procédures
de

restauration après des arrêts non planifiés.



La migration vers le Cloud pour les PME




7

© SMB Group, Inc.



octobre

2012






Amélioration de la reprise après sinistre.

En consolidant les serveurs physiques en
production, le Cloud computing réduit les coûts liés à l
a création d

un site de réplication.
Il

n

est pas nécessaire de disposer de ressources matérielles identiques au niveau du
site

de réplication, vous pouvez donc y installer des ressources moins coûteuses. Enfin,
de

nombreuses plates
-
formes de Cloud et

solutions de virtualisation sont pourvues
de

logiciels qui permettent le basculement sur incident automatique en cas de sinistre.




Qualité et cohérence

renforcées.

Les environnements de Cloud computing rendent
possible la réduction des erreurs et des bugs

au cours des processus de développement
et de déploiement. La virtualisation

permet aux départements informatiques de définir un
environnement de test sans allouer de nouvelles ressources matérielles, et de créer des
configurations prétestées et normalisé
es pour garantir la cohérence des systèmes et
éviter les imprévus. Avec le Cloud public, les fournisseurs peuvent appliquer la solution
de dépannage en une seule fois pour toutes les instances, ce qui permet de résoudre
les

problèmes de manière proactive
et plus rapide.


Pour toutes ces raisons, la demande en solutions de Cloud computing est en plein essor
(
Figure

3
).
Certaines applications, comme la virtualisation des postes de travail et des
serveurs, la conception et l

hébergement Web, ou encore la coll
aboration et l

analyse
prédictive, sont migrées vers le Cloud dans de nombreuses entreprises, et le nombre
de

plans de migration ne cesse de croître dans tous les secteurs.


Figure

3

: les PME adoptent le Cloud


Source

:

Small and Medium Business Routes to Market Study, 2011, SMB Group





La migration vers le Cloud pour les PME




8

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




R
UBRIQUE

4

:

E
N RAISON DES PRÉOCCU
PATIONS LIÉES AU
C
LOUD PUBLIC
,

LES
DÉCIDEURS SE TOURNEN
T VERS LES SOLUTIONS

DE
C
LOUD

PRIVÉ ET HYBRIDE

Fait intéressant, les éléments considérés comme de
s avantages par les défenseurs du Cloud
sont autant d

inconvénients pour les sceptiques. Les facteurs ci
-
dessous ont convaincu
certaines entreprises de ne pas migrer leurs applications critiques et leurs données sensibles
vers le Cloud, de sorte qu

elles s

orientent vers les modèles de Cloud privé et hybride

:



Les risques liés à la sécurité

sont le principal sujet d

inquiétude lors de l

utilisation des
environnements de Cloud public. Les ressources informatiques sont partagées, ce

qui
augmente les risques d
e détournement et de vol. De plus, des utilisateurs

non

autorisés
peuvent s

infiltrer beaucoup plus facilement dans les applications. Les problèmes de
sécurité liés à l

utilisation du Cloud public ont orienté les décideurs à

envisager de
stocker

leurs applications et leurs données critiques sur des modèles de

Cloud privé.




La médiocrité des performances

obtenues
dans les environnements partagés est
une autre crainte exprimée au sujet du Cloud public. En effet, si plusieurs demandeurs
souhaitent ac
céder aux ressources et que le fournisseur ne dispose pas d

une
infrastructure suffisamment puissante, les performances peuvent en pâtir. Les contrats
de niveau de service (SLA) peuvent malgré tout vous aider à pallier ce problème.




La perte de contrôle

fa
it reculer certaines entreprises. Les départements
informatiques internes sont habitués à tout gérer et peuvent avoir des réticences
à

déléguer certains de leurs pouvoirs à un fournisseur de services. Cela peut être
causé par des doutes légitimes sur les c
apacités de ce dernier, ou tout simplement
parce qu

ils s

inquiètent pour la sécurité de leur emploi.


En réalité, la plupart des fournisseurs de Cloud public proposent une capacité quasi illimitée,
certainement supérieure à celle dont dispose la plupart d
es PME. Les infrastructures sont de plus
en plus sécurisées, et les fournisseurs proposent un meilleur accès aux informations en temps
réel et aux processus à des clients à la recherche de toujours plus de visibilité et de contrôle.

En résumé, chaque entreprise doit évaluer ses propres besoins et sélectionner l

option
la

mieux adaptée à ses activités, celle qui lui fournira la meilleure valeur ajoutée et la
tranquillité

d

esprit
nécessaire.


R
UBRIQUE

5

:

L
A SÉLECTION DES ENVI
RONNEMENT
S DE SOLUTION DE

C
LOUD

Les PME disposent de nombreuses options lorsqu

elles décident de choisir le type
d

environnement Cloud

(
public, privé ou hybride
)

à déployer. Comme pour le choix de toute
autre solution, il est primordial de s

assurer que l

option
choisie correspond aux exigences
de

l

entreprise

: celles d

aujourd

hui et celles de demain.

Certains besoins métiers, charges de travail et contraintes liées aux ressources seront mieux
servis par un modèle de Cloud public, tandis que d

autres nécessiten
t plutôt un Cloud privé
ou hybride. Bien qu

il n

existe pas de règle absolue,
les éléments clés à prendre en compte
pour choisir l

environnement Cloud le mieux adapté à votre entreprise sont les suivants

:


La migration vers le Cloud pour les PME




9

© SMB Group, Inc.



octobre

2012






Nouvelle solution ou mise à niveau d

une solution
existante

?

Au sein d

une
entreprise, les processus d

acquisition et de déploiement d

une nouvelle solution
(liée

par exemple à l

analyse des rapports sociaux ou à la gestion des performances
de

l

entreprise), demandent beaucoup de ressources, de savoir
-
fa
ire et de temps.
Si

ces derniers sont limités, le modèle de Cloud public est probablement la solution la
mieux adaptée. En revanche, si l

entreprise dispose de fonds suffisants, votre choix est
moins tributaire des ressources et des fonctionnalités disponi
bles, et il est donc plus
judicieux de déployer un Cloud privé, plus efficace.




Incidence de la solution sur les activités.

Lorsqu

une charge de travail est critique et
différenciée, les entreprises ont tendance à opter pour un modèle de Cloud hybride ou
p
rivé, de manière à pouvoir exercer un meilleur contrôle sur la solution, notamment la
personnalisation, la configuration, les mises à niveau et la gestion. Par exemple, votre
entreprise peut parvenir à se démarquer de la concurrence grâce à des systèmes de

logistique ou d

approvisionnement très personnalisés. D

un autre côté, il est possible
d

utiliser certaines applications critiques n

octroyant aucun avantage concurrentiel sur
un système de Cloud public

: c

est le cas par exemple des applications de messa
gerie.




Délai de mise en oeuvre de la solution.

Si vous devez déployer une solution dans un
délai très serré, il est bien plus judicieux d

opter pour un système de Cloud public, car
vous avez alors accès aux ressources dont vous avez besoin en quelques
minutes.




Sensibilité des données.

Les entreprises qui souhaitent protéger des données
confidentielles ou sensibles tendent à choisir un système de Cloud privé, qui permet
de

déployer un dispositif de sécurité supplémentaire. En fonction du contexte, il es
t
également possible d

utiliser un système hybride et d

exécuter les applications dans
un

Cloud public, tout en stockant les données sensibles dans un Cloud privé.




Volume et volatilité des transactions.

Les solutions
de Cloud public permettent
aux

entreprises de gérer les applications traitant de gros volumes de transactions,
notamment lors des périodes ponctuelles d

utilisation intensive. Les transactions

d

e
-
Commerce, par exemple, sont en forte augmentation pendant la période estivale.
Les soluti
ons de Cloud public rendent possibles l

extension ou la réduction des
capacités, pour pouvoir les adapter aux conditions réelles de vos activités, en
particulier pendant ces périodes d

utilisation intensive.

R
UBRIQUE
6

:

L
E CHOIX D

UN FOURNISSEUR DE SE
RVIC
ES
C
LOUD

L

adoption d

un
fournisseur de Cloud

dépend du processus de prise de décision décrit

ci
-
dessus, et du type de service que vous souhaitez utiliser

:

public, privé ou hybride. Par
exemple, si vous souhaitez migrer votre solution de planification des ressources d

entreprise
vers un Cloud privé, il est préférable d

opter pour un fournisseur qui dispose d

une grande
expérience dans le déploiement et la co
nfiguration de cette application spécifique sur ce
type

de système.


Il existe différents «

types

» de fournisseurs de services (spécialisés dans les
télécommunications, dans les services d

hébergement ou dans les domaines plus
traditionnels), mais les ent
reprises doivent mener une réflexion plus approfondie

: il est
nécessaire de choisir un fournisseur qui soit en mesure de répondre à leurs besoins.
Certains

fournisseurs de services collaborent davantage avec les grandes entreprises,
d

autres concentrent l
eur activité sur les entités plus modestes.




La migration vers le Cloud pour les PME



10

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




Cependant, certains éléments communs entrent en ligne de compte, comme l

illustre
la

Figure

4
.


Figure

4

:
p
oints à prendre en compte dans le choix d

un fournisseur
de

services Cloud

Critères d

évaluation

Points à étudier

Temps de disponibilité



Contrat de niveau de service avec une disponibilité garantie d’au

moins
99,9

%



Contrat de niveau de service prévu pour les temps de réparation
des

pannes



Sanctions financières pour les fournisseurs ne
satisfaisant pas
les

contrats de niveau de service

Infrastructure



Technologies de virtualisation et fournisseurs pris en charge



Prise en charge de la migration vers un Cloud privé (généralement
avec

VMware)



Prise en charge des applications métiers, en
particulier celles qui
requièrent une prise en charge spécifique due à la quantité des
transactions effectuées, ou au niveau d

exigence en termes
de

performances



Évolutivité, performances et intégration des solutions de stockage

virtuel

Gestion des changements



Processus de contrôle des changements défini et documenté
pour

la

maintenance, les mises à niveau et les correctifs de
sécurité

programmés

Sécurité et surveillance



Sécurité physique (datacenter) et virtuelle définie et documentée
et
pratiques de surveillance et de sécurité virtuelle



Protection contre les accès physiques et numériques non autorisés



Protection contre la contamination par les autres utilisateurs



Protection contre les interruptions de service et la perte de données

Sauvegarde et archivage



Paramètres et emplacement des données sauvegardées et archivées



Possibilité pour le propriétaire des données de contrôler les méthodes
d

archivage ainsi que les solutions de sauvegarde utilisées

; vérification
de la conformité de
ces éléments avec les exigences de l

application de
sauvegarde de l

entreprise, dans le cas où un accès direct aux données
est nécessaire



Calendrier de sauvegarde et plan de reprise après sinistre pour
vos

données



Identification des personnes en charge de
procédures de sauvegarde
et

d

archivage spécifiques

Interopérabilité



Prise en charge et services pour les systèmes d

exploitation
hétérogènes, le déploiement des correctifs de sécurité et la
surveillance/gestion du système



Prise en charge de l

interopér
abilité entre les Clouds privé et public des
fournisseurs, les autres Clouds publics et, le cas échéant, le Cloud privé
de votre propre datacenter

Migration



Services permettant la migration des charges de travail vers le Cloud



Services permettant la
migration des machines virtuelles sur site vers
le

Cloud


La migration vers le Cloud pour les PME



11

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




Critères d

évaluation

Points à étudier

Évolutivité



Exigences, prise en charge et facilité d

évolution des ressources de
CPU, de la mémoire, du stockage, de la bande passante, du nombre
d

utilisateurs, etc.

Continuité d

activité



Datacenters redondants permettant la prise en charge des

interruptions



Services de reprise après sinistre

Visibilité



Accessibilité, visibilité en temps réel sur l

état des performances, temps
de disponibilité, sécurité, etc.

Normes ouvertes



Prise en
charge des normes ouvertes pour protéger les investissements
dans le Cloud et réduire les risques de dépendance

vis
-
à
-
vis d

un
fournisseur particulier

Service et support



Éléments inclus dans le contrat de service standard (forum
communautaire, chat en dir
ect, support téléphonique, etc.)



Disponibilité des ressources (par exemple, 24x7x365)



Services Premium disponibles et tarifs



Contrats de niveau de service pour les interventions et la résolution

des

problèmes



Le fournisseur propose
-
t
-
il des services
professionnels destinés à

fournir

les conseils nécessaires à la planification, la mise en oeuvre
et

l

utilisation correctes du service Cloud

?



Le fournisseur possède
-
t
-
il des compétences à la fois techniques
et

métiers afin d

être en mesure de bien vous co
nseiller

?


Source

:

SMB Group, 2012


Bien sûr, vous avez la responsabilité de vérifier les compétences du fournisseur que
vous

avez choisi.
Au cours du processus d

évaluation, vous devez lui demander de vous
remettre des contrats de niveau de service conformes, des rapports, des certifications
et

les

informations d

audit.

N

oubliez pas qu

il est normalement possible de négocier les contrats de niveau de service
stan
dard. Par exemple, si le temps de disponibilité défini dans le contrat ne vous convient pas
ou si vous souhaitez obtenir un degré plus élevé de
support technique, il vous suffit de l

indiquer
par écrit dans le contrat,

puis de payer le tarif correspondant
à ces services supplémentaires.


R
UBRIQUE
7

:

P
OINTS À PRENDRE EN C
OMPTE LORS DU DÉPLOI
EMENT ET DE
L

EXÉCUTION DE VOTRE P
ROPRE
C
LOUD PRIVÉ

Les systèmes de Cloud privé suscitent un intérêt croissant, en particulier dans les secteurs qui
ont des exigences de

sécurité et de conformité plus strictes.
Toutefois, un Cloud privé ne se
gère pas comme un datacenter traditionnel.
Le déploiement, l

exécution et la gestion de ce type
de système sont associés à des procédures spécifiques. Bien qu

il ne soit pas ici ques
tion
d

analyser en détail le processus d

évaluation, voici les points importants à prendre en compte

:


La migration vers le Cloud pour les PME



12

© SMB Group, Inc.



octobre

2012






Mise en adéquation des exigences du Cloud privé et des compétences et ressources
actuelles du département informatique.

Augmenter sa

dépendance à la virtualisation,
c

est effectuer la migration de ses applications et de ses charges de travail critiques vers
l

environnement virtualisé. La virtualisation permet de réduire le nombre de serveurs
physiques, mais provoque en contrepartie l

a
ugmentation du nombre d

instances de
serveurs virtuels. Si votre entreprise dispose d

une expérience limitée dans le domaine
de

la virtualisation, il vous faudra effectuer des investissements dans des programmes de
formation et d

information, pour adapter
vos processus de gestion à l

environnement de
Cloud privé. Plus spécifiquement, le département informatique devra coordonner et aligner
les procédures de sécurité, les applications, les serveurs, les systèmes de stockage, les
réseaux et les opérations sur
un modèle de service et sur des contrats de niveau de
service. Il s

agira d

évaluer et d

identifier les compétences supplémentaires nécessaires au
déploiement de la solution, puis d

adapter le processus de recrutement et les programmes
de formation, de man
ière à pallier tout manque de personnel qualifié.



Intégration des parties prenantes de l

entreprise très tôt dans le processus
.

Il est
impératif de bien comprendre les niveaux de service requis par les utilisateurs et d

intégrer
ces considérations dans le processus de planification. Il faut également tenir compte des
exigences réglementaires pour le stockage des données et la gestion requises par les
activités de l

entreprise, et développer un plan approprié. Par ailleurs
, vous devez identifier
les composants d

applications et les données critiques afin d

optimiser les performances
et

les procédures de sauvegarde et de reprise après sinistre les concernant. Enfin, veillez
à

prendre connaissance des exigences d

évolutivité
requises par les parties prenantes
vis
-
à
-
vis des applications et du traitement dans le Cloud privé.



Identification des solutions technologiques les mieux adaptées à vos exigences.

Tout d

abord, il convient d

analyser en détail les différentes technologi
es de
virtualisation, afin d

identifier celle qui correspond le mieux à vos besoins en termes
de

disponibilité, d

évolutivité, de sauvegarde et d

optimisation des performances.

Pour

pouvoir prendre en charge l

accroissement des performances des serveurs et

des
besoins de sauvegarde, il est primordial de disposer d

une infrastructure de stockage
efficace et ultraperformante.

Il est également nécessaire de prendre en compte les
conséquences de la migration des applications et des charges de travail vers des
m
achines virtuelles, et de vérifier la prise en charge des environnements de Cloud privé
en miroir. Ensuite, étudiez en détail la procédure de configuration du Cloud privé et ses
implications, ainsi que la procédure de migration des données et des applicati
ons vers
celui
-
ci. Il peut être également intéressant de connaître les conditions de prise en
charge de ces opérations par le fournisseur. Étudiez ensuite la convivialité des
nouveaux outils de gestion et évaluez la courbe d

apprentissage requise pour que
votre

personnel s

adapte aux nouvelles conditions de travail. Pour la plupart des PME,
il semble beaucoup plus logique de mettre en oeuvre une solution de Cloud privée
intégrée complète, plutôt que de rassembler, d

apprendre à connaître et d

intégrer
diffé
rentes solutions ponctuelles. Ce système permet également de bénéficier
d

une

meilleure visibilité et d

un meilleur reporting pour l

environnement tout entier.
Recherchez une interface utilisateur intuitive et des fonctions d

intégration avec les
autres sy
stèmes que vous utilisez déjà. Les solutions doivent inclure des fonctions
de

découverte et de reporting, la planification de la capacité, des options de libre
-
service, la gestion du cycle de vie, la gestion de la configuration et des changements,
l

optimi
sation des ressources et l

automatisation des règles.




Calcul du coût total de possession.

Identifiez les spécificités des ressources
matérielles et

logicielles, et évaluez les coûts liés aux services nécessaires à la
création de votre Cloud privé. Les coûts initiaux liés au déploiement d

un Cloud

La migration vers le Cloud pour les PME



13

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




privé

sont nécessairement plus élevés que le budget consacré aux services d

un
fournisseur de services ti
ers. En effet, il faut prendre en compte les sommes allouées
à

la création de l

infrastructure, au personnel de consulting et à l

éventuel recrutement
de personnel supplémentaire dans le département informatique.
Le coût total de
possession d

un Cloud priv
é peut s

amortir sur la durée, mais cela dépend de
nombreux facteurs qui n

entrent pas dans le cadre de ce document.



Utilisation de solutions de gestion automatisées pour faciliter l

administration.

La

plupart des PME n

ont pas les moyens de recruter en
permanence du personnel
informatique supplémentaire. Ces entreprises sont donc dans l

obligation d

intégrer des
fonctionnalités automatisées de gestion et de reporting afin d

accompagner de manière
proactive et efficace le département informatique dans la
gestion du Cloud privé. Les
tâches administratives automatisées, comme le provisionnement, le décommisionnement,
la planification de capacité et les services d

alertes permettent de gérer un Cloud privé avec
un personnel informatique réduit et améliorent e
n outre la qualité du service.

Les PME doivent adopter une approche planifiée et pragmatique dans ce domaine. À terme, le
temps consacré à l

évaluation initiale des exigences et des alternatives est valorisé, car il permet
d

identifier les solutions appro
priées, et donc d

obtenir les meilleurs résultats sur la durée.



La migration vers le Cloud pour les PME



14

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




B
ILAN ET PERSPECTIVE
DE
SMB

G
ROUP


Dans un avenir proche, le Cloud computing permettra aux PME d

adopter une nouvelle
approche pour relever leurs défis métiers et technologiques majeurs (
Figure

5
), et modifiera
notre conception actuelle de l

utilisation de l

informatique au sein de nos entreprises.


Figure

5

: principaux défis métiers et technologiques des PME


Source

:

Small and Medium Business Routes to Market Study, 2011, SMB Group


Les avantages offerts par le modèle de Cloud computing en termes de rapidité, d

agilité et
d

évolutivité contrastent fortement avec les limites imposées par les systèmes de datacenter
et d

infrastructure informatique traditionnels. Le Cloud computing perme
t par conséquent
aux

PME de saisir de nouvelles opportunités métiers, de diversifier leurs activités et de
s

introduire dans des marchés auxquels elles n

avaient jusqu

alors pas accès.

En revanche, le Cloud n

est pas homogène, et

les besoins et stratégies sont propres à
chaque entreprise.
En résumé,
la migration vers le Cloud est un processus spécifique de
chaque entreprise. Tandis que

la migration vers le Cloud est bien souvent amorcée par les
décideurs métiers, le département in
formatique joue, par ses conseils et son implication,
un

rôle fondamental dans la mise en oeuvre du Cloud et des stratégies de virtualisation.
Les

dirigeants d

entreprise et les responsables informatiques doivent travailler main dans la
main pour
permettre

la mise en place d

équipes interdisciplinaires, afin de garantir rapidité
et

flexibilité des opérations sans compromettre la sécurité, la fiabilité et les performances.


La migration vers le Cloud pour les PME



15

© SMB Group, Inc.



octobre

2012




Dans le même temps, les systèmes de Cloud restent très marginaux au sein des PME.
Ind
épendamment de la charge de travail et du type d

environnement Cloud, rappelons le
rôle

essentiel du fournisseur. Il est primordial que ce dernier puisse non seulement déployer,
gérer et prendre en charge vos solutions de Cloud et de virtualisation actuell
es, mais aussi
vous aider à établir votre plan d

évolution pour le futur.




La migration vers le Cloud pour les PME



16

© SMB Group, Inc.



octobre

2012

















SMB

G
ROUP
,

I
NC
.


SMB Group concentre de manière exclusive ses

activités sur le très fragmenté
«

marché des PME

», composé de nombreux marchés plus petits et plus distincts, en
menant des recherches et en effectuant des analyses approfondies. Sur le marché
des PME, les principaux axes stratégiques de SMB Group sont l
es suivants

: les
technologies émergentes, le Cloud computing, les services gérés, les applications
marketing et les applications métiers, les solutions de collaboration et de médias
sociaux, la gestion de l

infrastructure informatique et les services asso
ciés, et
l

informatique écologique. Consultez nos
dix principales prévisions pour les PME
en

2012

pour découvrir notre point de vue sur ces solutions novatrices et sur
d

autres

aspects du marché des PME.