fiches - Artwet

carriagespinInternet και Εφαρμογές Web

22 Οκτ 2013 (πριν από 4 χρόνια και 9 μήνες)

472 εμφανίσεις


2.2.A

-

Dossier unique de demande de reconnaissance

d'une unité de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

enseignants
-
chercheurs et chercheu
rs

(4 dernières années)



Établissement d’affectation ou d’exercice : Strasbourg I


Nom du responsable de l’unité : Michèle Kirch



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si
exceptionnellement ce n’est pas le cas, mentionner
l’autre unité et la quotité)



Nom :
Chavot


Prénom :
Philippe


Enseignant
-
chercheur



HDR



Chercheur




HDR



Date de naissance :
1
er

juillet 1964


Corps
-
grade :
Maître de Conférences, 2
ème

échelon


N° de téléphone

:
03 88 05 34 32


E
tablissement public d'affectation statutaire :
Strasbourg I


Unité (label et n°, intitulé, responsable, établissement
principal) :
EA 2310, Laboratoire des Sciences de
l'Education, Michèle Kirch, Strasbourg I

Section du CNU


71

et / ou du Comité National :



Département scientifique de la Mission Scientifique
Technique et Pédagogique

:
6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:



Appartenance à :


Commission de spécialistes
de l'établissement Oui


n°…… Non



Conseil scientifique

Oui



Non





1)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS

Entre 1999 et 2003, implication dans quatre axes de recherche, associés à des conventions de recherche :

(a)

Représentations sociales de l
'aliment et communication nutritionnelle

Convention

Ministère de l'Agriculture et de la Pêche / Strasbourg I (1997
-
2003) :
Science, information et choix
dans les comportements d'achats alimentaires

(Programme "Aliment demain")

(b)

Médiation scientifique et tec
hnique, comparaison européenne

Convention

Commission des Communautés Européennes / Strasbourg I (2000
-
2003) :
Optimising Public
Understanding of Science

(5th PCRD)

(c)

Construction sociale du risque alimentaire

Convention

Ministère du Travail et des Affaires S
ociales / CNRS (2000
-
2003) :
L'aliment entre "mise en sens" et
mise en scène : Construction et réappropriation du risque alimentaire (Viande bovine et plantes transgéniques)

(Programme "Risques et sécurité sanitaires").

(d)

Représentations sociales et médiatio
ns dans le domaine de la biomédecine (2 projets)



Convention (1)

Etablissement Français des Greffes / Strasbourg I (1998
-
2001) :
Entre savoirs et confiance :
médiation et crise de la transplantation en France
(Appel d'offres 1997)

Convention (2)

Commission
des Communautés Européennes / Nancy II (2004
-
2007) :
Challenges of Biomedicine

(6th PCRD)



2)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE

L'ensemble de ces recherches traite des relations Sciences
-
Technologies
-
Sociétés sous l'angle particulier de la
médiation

des savoirs. Il reprend un ensemble de questionnements ayant trait à la vulgarisation scientifique, à la
compréhension publique de la science, aux controverses publiques et à l'expertise.

Ces questions prennent un sens particulier si on considère les dév
eloppements récents des sciences biomédicales, de
la biotechnologie ou des domaines associés à l'agro
-
alimentaire. En effet, outre les nombreuses crises qu'ont
traversées ces domaines depuis plus de quinze ans, on assiste à une remise en cause de certains
développements
scientifiques et techniques, visible par la multiplication de controverses publiques. Dans certains cas, c'est la
pertinence des choix politiques en matière de développement scientifique et technique qui est contestée, comme le
montre la con
troverse récente autour des Organismes Génétiquement Modifiés. Mais l'existence de ces crises et de
ces controverses nous conduit à interroger les mutations actuelles des représentations publiques de la science et de la
technologie. Est
-
ce les liens entre
sciences, politiques et économies qui sont ainsi critiqués ? Ou bien assiste
-
t
-
on à
diverses formes de résistances face à l'intrusion de savoirs scientifiques et techniques dans des pratiques ou des
savoirs personnels (comme dans le cas de l'alimentation o
u des représentations personnelles du corps)

? Aussi, il
convient de saisir quels sont les facteurs qui ont amené à ce changement d'attitude vis
-
à
-
vis de la science et de la
technologie. Dans ce cadre, les médias ont souvent le mauvais rôle en ce qu'ils ré
percutent et amplifient certaines
informations qui peuvent ouvrir sur des situations de crise. Toutefois, il faut garder à l'esprit que les médias servent
également de tribunes à différents groupes sociaux (les associations, les groupements professionnels,

mais aussi les
politiques et les scientifiques…). De fait, le problème de la
médiation

ne peut se résumer ou se clore sur la question
de la
médiatisation
, car c'est toute la capacité du scientifique ou du politique à communiquer et surtout à
se
confronter

à d'autres savoirs

qui est ici en question.

L'intérêt principal de ces études est qu'elles traitent, chacune, de
situations très différentes

(situation de crise,
démarche marketing, controverse publique, mise en culture de la science) où l'institution sc
ientifique, le politique ou
différents groupes sociaux sont amenés à mettre en oeuvre une politique de communication. Les finalités de ces
opérations de communication sont
-

dans chaque cas et pour chaque groupe
-

également très différentes : il peut
s'agi
r de convaincre, de sensibiliser, d'éduquer, d'informer, de vulgariser mais aussi de dialoguer. La mise en forme et
la mise en scène des savoirs scientifiques et techniques obéira également à des logiques différentes.

Afin de comprendre le "succès" ou "l'
échec" de ces formes de médiation (visible par exemple dans la façon dont les
médias se font les relais de ces formes de communication), il nous fallait étudier le contexte de médiation mais aussi
évaluer la façon dont ces messages pouvaient être reçus. Au
ssi, différentes
méthodologies

sont mises en œuvre :
analyse des médias, interview des acteurs, organisation de
focus groups
, le tout permettant de mieux évaluer ces
différentes actions de médiation. A l'issue de chaque recherche, des rapports ont été remi
s aux institutions concernées
où un certain nombre de recommandations est proposé.



3)

LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des revues avec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au cours des
qu
atre dernières années

:

Chavot P. (avec Felt U. & Masseran A.) [à paraître], "(Re)positionner la science dans l'espace public : Le cas de la
crise de la vache folle", Actes du Colloque
Des sciences, des frontières
, Université de Nancy II.

Chavot P. (avec M
asseran A.) [ACL], "La controverse autour des OGM à la télévision : les frontières culturelles de la
science",
Questions de communication

n°3, 2003, p. 83
-
97

Chavot P. (avec M. Leclerc
-
Cassan) [OS], "Parc Zoologique de Paris", in BELL Catharine (ed.),
Ency
clopedia of the
World's Zoos
, Chicago, Fitzroy Dearborn, 2001, p. 960
-
964

Chavot P. [OS], "Lorenz, Konrad, 1903
-
1989.
Austrian naturalist and philosopher", in A. Hessenbruch (ed.),
Reader's
Guide to the History of Science
, London, Fitzroy Dearborn, 2001, p
. 422
-
423

Chavot P. (avec Felt U. & Masseran A.) [ACL], "Les technosciences face aux savoirs "populaires": mise en sens et
mise en scène de la transplantation d'organes",
Recherches en communication
, n° 15, 2001, p. 149
-
167

Chavot P. [ACT], "Les risques al
imentaires, entre science et société", in C. Giordan, J.
-
L. . Martinand & D. Raichvarg
(dirs.),
L'éducation aux risques
, Actes des XXIIe JIES, 2000, p. 79
-
86

Chavot P. (avec Felt U. & Masseran A.) [OS], "Une crise entre savoir et confiance", in J.
-
F. Colla
nge (dir.),
Ethique et
transplantation d'organes
, Paris, Editions Ellipses, 2000, p. 47
-
74

Chavot P. (avec Masseran A.) [SCL], "Entre savoirs et confiance : médiations et crise de la transplantation en France",
Psychiatrie
, septembre 1999, p. 220
-
222

Chavo
t P. [OS], "Du zoo de la coloniale au parc zoologique de Vincennes, 1926
-
1934", CTHS (ed.),
Jardins d’essais,
jardins laboratoires
, Paris, CTHS, 1999, p. 167
-
179




4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :

(a)

[septembre 2001


septembre 2004] Chef du département "Services et Réseaux de Communication", IUT Louis
Pasteur (Strasbourg I)

(b)

[2000
-
2002] Directeur des études, Master européen "Société, Science et Technologie en Europe" (ESST),
spécialisation strasbourge
oise :
Public understanding of science
(Strasbourg I). Encadrement de 6 mémoires de
recherche dans le cadre de cette formation.

(c)

Direction scientifique de deux contrats de recherche :

-

Entre savoirs et confiance : médiation et crise de la transplantation
en France
, recherche soutenue par
l'Etablissement Français des Greffes (1998
-
2001)

-

L'aliment entre "mise en sens" et mise en scène : Construction et réappropriation du risque alimentaire (Viande
bovine et plantes transgéniques)
, projet retenu dans le cad
re de l'appel d'offres CNRS
-

INSERM
-

DREES MIRe
: "Risques et sécurité sanitaires" (2000
-
2003)

(d)

[2000] Membre du comité de pilotage pour l'étude
Etude sur le patrimoine scientifique : les enjeux culturels de la
mémoire scientifique
, Mission du patrimoine
ethnologique de la direction du patrimoine et de l'architecture et
Ministère de la Culture.


5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (contrats, dépôts de brevets, logiciels
) :

Implication concrète dans quatre contrats de recherche nationaux :

-

L'a
liment entre "mise en sens" et mise en scène : Construction et réappropriation du risque alimentaire (Viande
bovine et plantes transgéniques)

projet retenu dans le cadre de l'appel d'offres CNRS
-

INSERM
-

DREES MIRe :
"Risques et sécurité sanitaires" (200
0
-
2003)

-

Science, information et choix dans les comportements d'achats alimentaires
, recherche soutenue par le Ministère
de l’Agriculture et de la Pêche (1997
-
2003)

-

Action concertée en vue de la création d'un Observatoire de la Communication Nutritionne
lle
, projet retenu dans le
cadre de l'appel d'offres Aliment
-
Qualité
-
Sécurité (AQS), Ministère de l'Agriculture (2001
-
2002)

-

Entre savoirs et confiance : médiation et crise de la transplantation en France
, recherche soutenue par
l'Etablissement Français d
es Greffes (1998
-
2001)



6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :

(a)

Participation à plusieurs conférences ou tables
-
rondes dirigées vers le grand public :

-

(avec
M
ASSERAN

Anne) "Médias et évolution de la perception publique du sida en Franc
e", Stammtisch
Biovalley, Colmar, le 27 mai 2003.

-

"Entre savoirs et confiance : y a
-
t
-
il crise de la transplantation en France ?", intervention lors de la table
-
ronde
"Transmettre et transplanter : éthique et greffe d'organes", cycle "Traces", Université L
ouis Pasteur,
Strasbourg, le 25 novembre 2002

-

"La science en débats : significations des controverses publiques", conférence du Jardin des Sciences,
Strasbourg, le 18 avril 2002

(b)

Organisation et animation d'une conférence
-
debat sur les OGM, 28eme forum des
jeunes chercheurs de la Société
Française de Biochimie et de Biologie Moléculaire, le 5 septembre 2001, Strasbourg

(c)

Co
-
organisateur et animateur du
Café des sciences

de Strasbourg (22 séances organisées sur la période 1999
-
2001).



7)

ACTIVITÉS INTERNATIONA
LES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de 2 mois...) :


N.B. : Les séminaires et rapports ne seront pas mentionnés

(a)

Chercheur associé dans le cadre du contrat européen
Challenge of Biomedicine
(CoB), projet financé par la CE
dans
le cadre de l'axe "Science and Society" (6
ème

PCRD, 2004
-
2007)

-

Pays impliqués : Allemagne, Autriche, France, Chypre, Pays
-
Bas, Lettonie, Grande
-
Bretagne, Suède

-

Coordinateur : Christof Tannert (Max Delbrück Center, Berlin)

(b)

Participation au Réseau Thématique

Optimising Public Understanding of Science
(OPUS), projet retenu dans le
cadre du Fifth Framework Program de la CEE (2000
-
2003)

-

Pays impliqués : France, Autriche, Portugal, Belgique, Grande
-
Bretagne, Suède

-

Coordinatrice : Ulrike Felt (Univ. Vienne)

(c)

Confér
ences invitées :

-

(avec
MASSERAN

Anne), "Meeting/melting points: upheaval in the espaces of 'science for the public'",
Colloque
Envisioning scientific citizenship: science, governance and public participation in Europe,
Vienne 28
-
30 novembre 2002.

-

(avec
MA
SSERAN

Anne), "The culture scientifique et technique in France", Workshop
Science, Society and
Citizenship in the 21st Century,
Londres, 30 novembre 2001.





8)

ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT :


Période

Etablissement

Discipline

Nature

Volume

Niveau

2003
-
2004

IUT

Louis Pasteur, Strasbourg I


Théories de l'Information
-
Communication

CM

TD

54,25h

167,25h

1
er

cycle

Faculté de Sciences Economiques,
Strasbourg I

Science
-
Technologie
-
Société

CM

10h

3
ème

cycle

2002
-
2003

IUT Louis Pasteur, Strasbourg I


Théories de l'Inf
ormation
-
Communication

CM

TD

56h

145,25h

1
er

cycle

Faculté de Sciences Economiques,
Strasbourg I

Science
-
Technologie
-
Société

CM

10h

3
ème

cycle

2001
-
2002

IUT Louis Pasteur, Strasbourg I


Théories de l'Information
-
Communication

CM

TD

52,5h

135h

1
er

cycle

Faculté de Sciences Economiques,
Strasbourg I

Science
-
Technologie
-
Société

CM

20h

3
ème

cycle

2000
-
2001

IUT Louis Pasteur, Strasbourg I


Théories de l'Information
-
Communication

CM

TD

52,5h

135h

1
er

cycle

Faculté de Sciences Economiques,
Strasbourg I

Sci
ence
-
Technologie
-
Société

CM

TD

20h

5h

3
ème

cycle

1999
-
2000

IUT Louis Pasteur, Strasbourg I


Théories de l'Information
-
Communication

CM

TD

21

52

1
er

cycle

IUT Robert Schuman, Strasbourg III


Science
-
Technologie
-
Société /
Communication scientifique

CM

TD

16

16

1
er

cycle

Ecole Supérieure d'Electricité

(Supélec), Metz

Histoire des sciences

CM

18

2
ème

cycle

Faculté de Sciences Economiques,
Strasbourg I

Science
-
Technologie
-
Société

CM

16

3
ème

cycle



9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :


Veuillez indiquer

si vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également si vous
souhaitez une mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou organisme ; une prolongation
de mise à disposition ou de détachement ; un change
ment de section ; un changement d’affectation ; un rattachement
à une commission interdisciplinaire.



Le premier novembre 2003, j'ai quitté l'IRIST (EA 3424) pour rejoindre le Laboratoire des Sciences de l'Education (EA
2310).

Date:



Signature du respon
sable de l'unité de
recherche (ou du président/directeur de
l'établissement ou son représentant) :








Date:



Signature de la personne concernée par cette
fiche d'activité

:


2.2.A

-

Dossier unique de demande de reconnaissance

d'une unité de recherch
e par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

(enseignants
-
chercheurs et chercheurs) 1999
-
2002



Établissement d’affectation ou d’exercice : Université Loui
s Pasteur


STRASBOURG I


Nom du responsable de l’unité : Michèle Kirch……………………………



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si exceptionnellement ce
n’est pas le cas, mentionner l’autre unité et la quotité)



Nom :Crézé


Prén
om :Françoise


Enseignant
-
chercheur +


HDR



Chercheur




HDR



Date de naissance :18/10/43


Corps
-
grade :Professeur des Universités 1 ère CLasse


N° de téléphone

:03 90 24 05 75


Etablissement public d'affectation statutaire :ULP


Unité

(label et n°, intitulé, responsable, établissement
principal) :

Section du CNU


et / ou du Comité National :

70 ème


Département scientifique de la Mission Scientifique
Technique et Pédagogique

: 6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou
Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:




Appartenance à :


Commission de spécialistes de l'établissement Oui

+

n°70/71/72/22…… Non



Conseil scientifique

Oui



Non

+





4)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS


Mon
activité de recherche s'articule autour de quatre axes principaux :

les relations formation /emploi
tant dans leur dimension macro
-
économique, quand il s'est agi de
rapprocher les sorties de l' appareil de formation des besoins du marché du travail que mic
ro
-
économique
quand il s'est agi de créer des formations professionnelles continues adaptées;
la réinsertion
professionnelle des femmes,

qui donne lieu à des travaux spécifiques sur la formation à la réinsertion
professionnelle et sur la création d'activit
és en milieu rural pour des femmes;
la formation professionnelle
continue
, qui conduit plus particulièrement à des travaux sur la formation des formateurs et sur les
formations non
-
conventionnelles, plus récemment j’ai participé, dans le cadre du programm
e de recherche
européen Léonardo, à des travaux de recherche sur l’évaluation des compétences dans des métiers de
Niveau V; sur la
méthodologie de recherche
-
action
.






5)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE


-
PRINCIPALES PUBLICATIONS


-

sur l'action
-
formation
-
organisation


Recherche
-
action



Françoise Crézé, Michel Sonntag, Emmanuel Triby “

Le Tram à Strasbourg


Un nouveau public


un autre
rapport à la formation



-

AFPA/ULP Octobre 2001


Françoise Crézé, Viviane Claude, Carol Derobert, Valérie Klein

: “

Fêtes urbaines à Strasbourg


-

MENRT/ULP Septembre 2001


La qualité


Françoise Crézé : Former les acteurs de l' entreprise à la qualité, in Certifier la Qualité ?
-

Presses
Universitaires de Strasbourg, 1998, 283p


Le temps


Françoise Crézé : La rédu
ction du temps de travail aura
-
t
-
elle les mêmes conséquences pour les hommes
et pour les femmes, in Temps de travail et temps de vie
-
Presses Universitaires de Strasbourg, 2000


Sciences humaines et métiers de l'ingénieur


Françoise Crézé, Dominique Faton,

Michel Sonntag : "Contribution à la réflexion sur la formation des
ingénieurs à la fonction d'encadrement", Lettre de l'Ateleir Permanent Sciences Humaines et Métiers de
l'Ingénieur, n°1, 1996


Evaluation des compétences


"Projet Mécam", programme Léonard
o, Rapport et Outils d'Evaluation , Janvier 1999



-

sur la réinsertion professionnelle des femmes
-

formation et travail des femmes


Publications


Co rédactrice du rapport “

la Mixité professionnelle, condition d’un autre partage du travail

” BETA
-

CER
EQ, ULP, Juin 1997, 153 p ( rapport rédigé dans le cadre d’un contrat d’étude et de recherche
avec le Ministère du Travail sur la misxité et le partage du travail)


Communications


au Colloque de TOYO University à Tokyo en Novembre 1999




6)

LISTE (AUTEURS,
TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des revues avec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au cours
des quatre dernières années

:


-


Le Tram à Strasbourg
-

Un nouveau public
-

un autre rapport à la formation


-

Octobre 2001




-


Fêtes urbaines à Strasbourg

-

le passage à l’an 2000


-

Ministère de la recherche, Université
Louis Pasteur
-

Septembre 2001



Projet Mecam" ou "L'évaluation des compétences des ouvriers de montage"
-

recherche réalisée
dans le cadre d
u programme Léonardo en collaboration avec des organismes de formation
professionnelle, CIPES France, le CRPG Protugal, CISL Italie, et des entreprises Automobiles
Peugeot, Ducati, Salvotore Caetano.

Rapport et outils d'évaluation
-

Janvier 1999


-

ouvr
age collectif "Temps de travail, temps de vie", ouvrage paru en Septembre 1999 aux
Presses Universitaires de Strasbourg.


Rédaction du chapitre : "La réduction du temps de travail aura
-
t
-
elle les mêmes conséquences
pour les hommes et pour les femmes ?"
-



4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de
thèses) :

-

Membre du Conseil d’Administration de l'ULP de Décembre 1998 à Novembre 2002



. Membre de la Commision des finances de l’ULP


-

Directrice du Département Sci
ences de l’Education depuis 20 Janvier 2002



-

Responsable du DEA "Sciences du Travail "
-

Université Louis Pasteur, Université Marc
Bloch, Université Robert Schumann



. Responsabilité du DEA Sciences du Travail multi
-
sceaux depuis l’année universitair
e
1999/2000. La pluridisciplinarité de ce DEA implique une coordination pédagogique et
administrative importante. Animation de l’équipe pédagogique composée d’enseignants des
différentes universités strasbourgeoises, d’enseignants extérieurs, d’intervena
nts extérieurs.
Réalisation de dossiers d’habilitation pour ce DEA, contacts avec le Ministère, les différents
conseils des Universités strasbourgeoises.

Ce DEA est réhabilité pour 4 ans à compter de la rentrée universitaire 2001.


Afin de mieux implanter
ce DEA dans la communauté scientifique, j’ai participé de manière
active à la mise en place de l’École Doctorale de Sciences Humaines à l’ULP, depuis le mois de
Mars 2000. Cette École Doctorale “

Sujet, Formation, Travail

” fonctionne désormais, développe
des activités de séminaires communs, met en place des journées spécifiques pour les
doctorants, auxquelles je participe activement en tant que responsable d’un des DEA de l’Ecole
Doctorale. Cette Ecole Doctorale a été habilitée en Juin 2001.



-

Membre des

Commissions de Spécialistes
-

70 ème section



à Lille




Nancy




Strasbourg


De 1994 à 1999


-

Directrice de l'UFR Institut Professionnel des Sciences et Technologie
-

Université Louis
Pasteur


-

Présidente du Conseil de l'UFR IPST entre Juil
let 1994 et Juillet 1999





Ma responsabilité de Directrice d'UFR m’a conduit, pendant 5 ans, à exercer des fonctions de
management, gestion pédagogique, gestion financière, gestion des ressources humaines de
l'UFR.


Au début de mon mandat j'ai été amené à

réorganiser l'UFR, à prendre la Présidence du Conseil
d'UFR.


J’ai assuré entre 1997/98 et 1999 la direction de l'IUP Génie des Systèmes industriels.


Durant 2 années l'UFR n'ayant plus de responsable administratif, il m'est revenu d'assurer un
suivi trè
s quotidien du personnel IATOS.


La Fachhochschule d'Offenburg m'a désigné comme membre du Kuaratorium de la
Fachhochschule depuis 1997.


Au cours de ces 5 années
,
outre le travail quotidien de management et de gestion de l'UFR,

dans le cadre de ces foncti
ons de direction :


-

animation de réflexions sur l'enseignement universitaire professionnalisé avec la communauté
enseignante de l'UFR


Ces réflexions ont conduit :

à la

mise en place d'une halle de technologie
destinée à une meilleure formation des
étudi
ants et à la réalisation de projets de transferts technologiques,
de stages en entreprises

de longue durée,
de projets industriels,

de missions industrielles

à
l'étranger,

à la
constitution d'enseignements de sciences humaines,

de communication et de gesti
on
adaptés aux besoins des étudiants des sciences technologiques



-

participation à la mise en place d'un réseau national de réflexion sur "les Sciences Humaines et
les métiers de l'ingénieur"
en collaboration avec l'ENSAM, l'École des Mines de Nancy,
l
'ENSAIS, la CUST de Clermont Ferrand


Ce réseau s'est constitué en
"Atelier Permanent Sciences Humaines et Métiers de
l'Ingénieur",

il publie une revue, organise des colloques.


Publication d'un article en collaboration avec Dominique Faton et Michel Sonn
tag:
"Contribution à la réflexion sur la formation des ingénieurs à la fonction d'encadrement"

Lettre n° 1
-

1996


Organisation d'un colloque à Strasbourg ayant pour thème :
"Sujet et logiques d'entreprise ",
les 3 et 4 Avril 1997


Rédaction du châpitre “

Décision et Management “

d’un ouvrage sur le Management destiné aux
étudiants et enseignants des étudiants ingénieurs, à paraître en 2002.



-

L’exercice de la fonction de Directrice de l’IPST me conduit aussi
en 1999/2000

à
participer
,
en liaison avec d
es collègues du LRPS, équipe de recherche de

l’ENSAIS, à la
création d’un groupe de recherche en Génie Industriel
. Ce groupe de
recherche rassemble de enseignants chercheurs de l’ENSAIS, de l’IPST, de Sciences de
l’Education et du BETA (Laboratoire de rec
herche en Sciences Economiques).


Encadrement de Thèses

:


-

Les emplois Jeunes (
Université Paris
-
Dauphine
)


Lise Grémont


Fonctionnaire
territoriale



Date de la 1
ère

inscription

: 1999/2000

Date de la soutenance

: 2003/2004


-

Le Travail Indépendant

: de la

création d’activité et des processus organisationnels
(
Université Louis Pasteur
)


Valérie Binder de Andrade


profession libérale

Date de la 1
ère

inscription

:2000/2001

Date de la soutenance

: 2004/2005




5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (co
ntrats, dépôts de brevets, logiciels
) :




6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :

7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de
2 mois...) :


N.B. : Les séminaires et rapports ne seront pa
s mentionnés


-

en Novembre 1999, représentante de l’Université Louis Pasteur au colloque organisé par TOYO
University à Tokyo



8)

ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT :


Etablissement : Université Louis Pasteur, Université Dauphine


Discipline : Sciences de l’Educat
ion


Formation des Professionnelle
-

Formation des Adultes


Nature (CM, TD, TP) et volume (nombre d'heures effectives) : 192 H équivalent TD


Niveau (1er, 2e, 3e cycle, à l'exception de la direction des thèses) : DEA Sciences du Travail ( Inter
-
universitai
re Strasbourg) DEA Sociologie des Organisations ( Université Dauphine)

DESS Technologie et Stratégies Industrielles ( ULP Strasbourg)

Licence et Maitrise Sciences de l’Education ( ULPStrasbourg)



9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :


Veuillez indiquer si

vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également
si vous souhaitez une mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou
organisme ; une prolongation de mise à disposition ou de détachement ; un changemen
t de section ; un
changement d’affectation ; un rattachement à une commission interdisciplinaire.




Date:



Signature du responsable de l'unité
de recherche (ou du
président/directeur de
l'établissement ou son représentant)
:








Date:



Signature de

la personne concernée
par cette fiche d'activité

:











2.2.A

-

Dossier unique de demande de reconnaissance

d'une unité de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fich
e individuelle d’activité

(enseignants
-
chercheurs et chercheurs) 1999
-
2002



Établissement d’affectation ou d’exercice : Université Louis Pasteur


STRASBOURG I


Nom du responsable de l’unité : Michèle Kirch……………………………



(Une personne ne figure que sur la

liste d’une seule unité soutenue

; si
exceptionnellement ce n’est pas le cas, mentionner l’autre unité et la quotité)



Nom :ENEAU


Prénom : Jérôme


Titre : ENSEIGNANT CONTRACTUEL


Chercheur




HDR



Date de naissance : 07 juillet 1964



Co
rps
-
grade :


N° de téléphone

: 03.90.24.05.77


Etablissement public d'affectation statutaire :ULP


Unité (label et n°, intitulé, responsable, établissement
principal) :

Section du CNU


et / ou du Comité National :




Dép Département scientifique de la Mis
sion
Scientifique Technique et Pédagogique

: 6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:




Appartenance à :


Commission de spécialistes de l'établissement Oui

+

n°70/71/7
2/22…… Non x

Conseil scientifique

Oui



Non x





7)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS


Formation des adultes

; andragogie, autoformation et réciprocité

; apprentissage et monde du travail.


8)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE


Recherche
doctorale menée à Montréal et Strasbourg (voir infra)

; bonne connaissance de la recherche nord
-
américaine en formation des adultes


PRINCIPALES PUBLICATIONS

LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES
PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des revues a
vec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au
cours des quatre dernières années

:




Eneau J.,
La parti d’autrui dans la formation de soi
-

Autonomie et autoformation au travail

: les apports de la
réciprocité éducative
, L’Harmattan, Paris (pub
lication en cours)


Eneau J.,
Le paradoxe de l’autonomie en autoformation
, revue "Dire", volume 13, n°3, Montréal, 2004


Labelle J.M.

et al.
,
Une recherche collégiale en équipe sur les manières d’apprendre des adultes
, Perspectives
Documentaires n°52 pp. 2
3
-
32, INRP, Paris 2001


4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :

Responsable de la Licence Professionnelle «

Activités et Techniques de Communication

» à distance

Membre de l’équipe de pilotage du DESS «

Responsable en Formation d’Adultes

»



5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (contrats, dépôts de brevets, logiciels
) :


6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :


7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjo
urs à l’étranger de plus de 2 mois...) :

Thèse réalisée en cotutelle entre l’ULP de Strasbourg et l’Université de Montréal (1998
-
2003)

; Ph.D. soutenu en
octobre 2003 à l’Université de Montréal (Prix d’Excellence et Liste d’Honneur).


8)

ACTIVITÉS D'ENSEIG
NEMENT :

Licence et Maîtrise de Sciences de l’Education

DESS Responsables en Formation d’Adultes



9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :


Veuillez indiquer si vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également si vous
souhaitez u
ne mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou organisme ; une prolongation
de mise à disposition ou de détachement ; un changement de section ; un changement d’affectation ; un rattachement
à une commission interdisciplinaire.



Date:


Signature du responsable de l'unité de recherche (ou du président/directeur de l'établissement ou son représentant) :


Date:



Signature de la personne concernée par cette fiche d'activité

:





2.2.A

-

Dossier unique de demande de reconnaissance

d'une unité de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

enseignants
-
chercheurs et chercheurs

(4 dernières années)



Établissement d’affectation

ou d’exercice : Strasbourg I


Nom du responsable de l’unité : Michèle Kirch



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si exceptionnellement ce
n’est pas le cas, mentionner l’autre unité et la quotité)



Nom :
FAERBER


Prénom
:
Richard


Enseignant
-
chercheur



HDR



Chercheur




HDR



Date de naissance :

Corps
-
grade :
Maître de Conférences


N° de téléphone

:
03 90 24 05 78


Etablissement public d'affectation statutaire :
Strasbourg I


Unité (label et n°, int
itulé, responsable, établissement
principal) :
EA 2310, Laboratoire des Sciences de
l'Education, Michèle Kirch, Strasbourg I

Section du CNU


71

et / ou du Comité National :



Département scientifique de la Mission Scientifique
Technique et Pédagogique

:
6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:



Appartenance à :


Commission de spécialistes de l'établissement Oui


n°…… Non



Conseil scientifique

Oui



Non






9)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS


Formation à distance.

Apprentissage coopératif assisté par ordinateur.

Situations d'apprentissage en groupe : Caractérisation, ontologie, méta données

Conception des environnements virtuels d'apprentissage et ergonomie

cognitive

Collecticiels appliqués à la formation.

10)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE


Direction du contrat de recherche OURAL (Ontologies pour l’Utilisation de Ressources de Formation et
d’Annotations sémantiques en Ligne)

Durée Sept 2003


Sept
2005. Budget : 75 kEuros

Responsable scientifique Monique Grandbastien, professeur. Equipes partenaires :

Grenoble (Informatique et Psychologie sociale) équipe ARCADE, CLIPS
-
IMAG, SHS
-
LPS, équipe projet MTAH du
RTP 39,



Amiens (Sciences de l’Education et I
nformatique) : équipe SaSo (Savoirs et Socialisation en formation et en
éducation), UPJV

ULP Strasbourg1 (Sciences de l’Education) Equipe SESAM, Laboratoire des Sciences de l'Education EA 2310

Responsable pour l'équipe ULP : Richard Faerber. Collaborateur
s P. Marquet, E. Niessen

L’objectif du projet est de proposer des modèles et outils à base d’ontologies pour la gestion (indexation, recherche,
réutilisation, annotation) de ressources pédagogiques en ligne dans quelques situations ayant fait l’objet d’une

analyse
préalable des besoins. Il s’agit de construire ces ontologies, de définir et de prototyper des services pour l’enseignant
basés sur les rapports entre les documents pédagogiques et les représentations ontologiques de leurs contenu et
usages. Ces s
ervices peuvent être vus comme des spécialisations des fonctions générales d’extraction, de génération,
d’indexation et d’annotation mise en évidence pour le Web sémantique.


Organisation de la conférence EIAH (Environnements Informatiques pour l'Apprentis
sage Humain) 2003

: 15
-
17/4/03 , (Président du comité d’organisation

: P. Marquet, en collaboration avec M. Arnaud, H. Daguet, R. Faerber, A.
Jaillet, T. Lefort, E. Nissen, 50 K€

; 200 participants)

Conception du site internet de la conférence

Comité de le
cture

Les dernières années ont vu un rapprochement progressif des problématiques et des approches des communautés
scientifiques participant aux conférences
Hypermédias et Apprentissages
et
Journées Environnements Interactifs pour
l’Apprentissage par Ordina
teur
. Dans le cadre de l’ATIEF (Association des Technologies de l'Information pour
l’Education et la Formation), ces communautés ont décidé de concrétiser ce rapprochement en fusionnant ces deux
conférences en une seule intitulée
Environnements Informatiqu
es pour l’Apprentissage Humain
. La première édition de
cette nouvelle formule a été accueillie par le Laboratoire des Sciences de l'éducation de l'ULP.


Conception ACOLAD
: 1998
-
2002
http://acolad.u
-
strasbg.fr


A
COLAD est un environnement numérique d'apprentissage et un collecticiel adapté

aux enseignements. La
conception d’une plate
-
forme de FAD ne peut pas faire l’économie d’une prise en compte des répercussions de la
distance
-

quelle que soit la dimension de
cette distance
-

sur les hommes, les méthodes et les outils. Pour combattre
le sentiment d'isolement, pour faire naître le

conflit socio
-
cognitif
nous avons jugé utile de créer une organisation des
apprentissages où les apprenants ont à échanger, interagir
, à s’aider mutuellement. Le développement cognitif naît
d'une part de la résolution de problèmes, de processus de décentration, de déséquilibres cognitifs suivis de
restructuration (apport de Piaget) et de l'interaction sociale (apport de Vygostky) et en
particulier de la collaboration
entre pairs (apport de Cousinet). Les courants pédagogiques qui sous
-
tendent notre réflexion sont, clairement socio
-
constructivistes.


11)

LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des

revues avec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au cours des
quatre dernières années

:

FAERBER, R., (2004)
Caractérisation des situations d'apprentissage en groupe

à paraître dans STICEF numéro
spécial "Que signifie l’ontologie pour les E
IAH ?"

FAERBER, R., (2003)
Groupements, processus pédagogiques et quelques contraintes liés à un environnement virtuel
d'apprentissage

In : DESMOULINS, C, MARQUET, P. & BOUHINEAU, D. (Eds). Environnements informatiques pour
l’apprentissage humain, Avril 20
03,. Strasbourg, France.

FAERBER, R. (2002)
Le groupe d'apprentissage en formation à distance : ses caractéristiques dans un environnement
virtuel
, in : KARSENTY, LAROSE, La place des TIC en formation initiale et continue : Bilan et perspectives. Chapitre
4
, Edition de CRP, Université de Sherbrooke

FAERBER, R. (2001)
Une métaphore spatiale et des outils intégrés pour des apprentissages coopératifs à distance :
ACOLAD
actes du colloque JRES 2001 Lyon, 10
-

15 décembre 2001 p. 197
-
204

FAERBER, R. (2003)
Acco
mpagner les apprentissages à distance et collaborer en petits groupes,

Actes du Quatrième
congrès AECSE 2001, Villeneuve d'Ascq, 5, 6, 7 et 8 septembre 2001



4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :


Re
sponsable Licence Professionnelle ATC





5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (contrats, dépôts de brevets, logiciels
) :




6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :

FAERBER, R., (2004) Situations d'apprentissage en groupe et à d
istance, Animation d'atelier, Journée Echange
HEMES, 7 Octobre, Liège

FAERBER, R., (2002) "Instituer les apprentissages coopératifs à distance", Séminaire : Hypermédias, éducation et
formation TECNE INRP, Décembre, Paris

FAERBER, R., (2002) "Un environnem
ent virtuel d’apprentissage pour la formation à distance ?", Séminaire : IUFM,
Novembre Strasbourg

FAERBER, R., (2002) "Le dispositif de formation à distance à l'Université Numérique de Strasbourg", Spiral, Université
Marc Bloch, Juin 2002, Strasbourg

FA
ERBER, R., (2002) "L'organisation de la collaboration sur une plate
-
forme de formation à distance", Séminaire
IUFM Nord Pas de Calais Mai 2002

FAERBER, R., (2001) La plate
-
forme de formation à distance ACOLAD, présentation Salon de l'Education, Educatec,
Porte de Vesailles, 23 Novembre, Paris



7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de 2 mois...) :


8)

ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT :


Etablissement : ULP, département des Sciences de l’éducation


Discipline :
Sciences de l’éducation


Nature (CM, TD, TP) et volume (nombre d'heures effectives) : 240 h eqTD en moyenne par an réparties pour moitié en
CM et pour moitié en TD


Période

Etablissement

Discipline

Nature

Volume

Niveau

-

I



CM

TD


h




CM






CM

TD





CM






T

CM

TD






CM







CM

TD






CM

TD

20h



1



CM

TD





CM

TD





CM





CM





9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :




Veuillez indiquer si vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également si vous
souhaitez une mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou organisme ; une prolongation
de mise à disposition ou de détachement ; un changement de section ; un changement d’affectation ; un rattachement
à une commission interdisc
iplinaire.



Signature du responsable de l'unité de recherche (ou du président/directeur de l'établissement ou son représentant) :




Date:



Signature de la personne concernée par cette




2.2.A

-


Dossier unique de demande de reconnaissance


d'une unité
de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

(enseignants
-
chercheurs et chercheurs) 2000
-
2004



Établissement d’affectation ou d’exercice : Univ
ersité Louis Pasteur


STRASBOURG I


Nom du responsable de l’unité : …Michèle KIRCH …………………………



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si exceptionnellement ce n’est pas
le cas, mentionner l’autre unité et la quotité)



Nom
: HEDJERASSI


Prénom : Nassira




Enseignant
-
chercheur



Date de naissance : 10/01/1967


Corps
-
grade : Maître de conférences


N° de téléphone

: 03 90 24 06 17


Etablissement public d'affectation statutaire : ULP


Unité (label et n°, intitulé, responsable,
établissement
principal) : EA 2310, laboratoire des Sciences de l’éducation
et de la Communication, M. Kirch, ULP

Section du CNU


et / ou du Comité National :

70e


Département scientifique de la Mission Scientifique
Technique et Pédagogique

: 6


Départemen
t scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:




Appartenance à :


Commission de spécialistes de l'établissement Non

Conseil scientifique

Non




12)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS

Ra
pport au savoir, à l’écrit des enfants de milieu populaire

Usages scolaires et non
-
scolaires des TIC

Philosophie de l’éducation

Genre et Education



13)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE


Philosophie de l’éducation : la question du sens de l’éducatio
n à travers un parcours raisonné de penseurs oubliés ou
absents du corpus canonique.

Question du sens des savoirs, de l’école pour les nouveaux publics. Question des appropriations et des
apprentissages.



Le genre en éducation


LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉR
ENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des revues avec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au cours des
quatre dernières années

:


1. Ouvrages scientifiques (ou chapitres) (OS)

:

(OS) HEDJERASSI, N.,

"La fréquentation pa
r la bande"
,

in BURGOS, M.,
HEDJERASSI, N
., et al.,
Des
jeunes et des bibliothèque. Trois études sur la fréquentation juvéniles
, Paris, BPI/ Centre Georges
Pompidou, coll. Etudes et Recherches, 2003, pp. 21
-
78.

(OS) HEDJERASSI
, N., “

Actualité de la pensé
e de Hannah Arendt en des temps toujours incertains

”, in
Drouin
-
Hans, A.
-
M., dir.,
La philosophie saisie par l’éducation. Identité d’un champ de recherches
, Dijon,
CRDP/CNDP, coll.“

Document, actes et rapports pour l’éducation

” (sous presse).

(OS) HEDJER
ASSI, N.,



Pluralité

” et “

monde commun



: quelle place dans les échanges pour une
altérité fondatrice du sujet ?, in REGNAULT, E., et al., ed.,
La construction de l'identité européenne.
Altérité, Education, Echanges
, Strasbourg, Editions du Conseil de
l'Europe, (sous presse).


2. Communications à audience internationale avec actes

:

(ACT) HEDJERASSI,
N., “Hannah Arendt et la crise de l’autorité

, in Kurçuradi, I., ed.,
Proceedings of the
21st World Congress of Philosophy, vol
.
Philosophy of education
,
Evans, J.D., ed. (à paraître).

(ACT)
HEDJERASSI, N
., «

Analyse de pratiques de tutorat dans un environnement de travail collaboratif
à distance

»,
Colloque International TICE Méditerranée, «

L’humain dans l’enseignement en ligne

», Nice,
26 et 27 novembre
2004.

(ACT) HEDJERASSI, N., «

Analyse d’une expérience de formation à distance d’enseignants
universitaires de pays francophones du Sud

: bilan et perspectives

», Actes du Colloque International
«

Développement durable

: leçons et perspectives

»
,

Ouagadoug
ou, Burkina Faso, 1
-
4 juin 2004
,
pp. 543
-
551.

(ACT)
YURUMEZOGLU, K.,
HEDJERASSI, N
., “

Former aux concepts scientifiques

: approches
philosophiques, approches didactiques

”,
Actes de la Septième Biennale de l’Education et de la
Formation
, Lyon, Aprief, 200
4.

(ACT) HEDJERASSI, N
., “

Entre la rue et l’école

: les bibliothèques comme espace de nouvelles
appropriations de l’écrit par les jeunes


, Actes de la Cinquième Biennale de l’Education et de la
Formation
, Paris, Aprief, 2000.


3. Revues à comité de lectu
re

:

(ACL) HEDJERASSI, N.,

"Esclavage, colonisation, migrations

: devoir et travail de MémoireS comme
exigence et formes de Réparations", in
Cultures et Sociétés
, Cahier n°15, 2002, pp.97
-
105.

(ACL) HEDJERASS
I, N., «

Une approche nouvelle pour lire les éc
rits d’élèves en philosophie

: diversifier
les points de vue pour saisir la complexité à l’œuvre dans le travail du texte

», in
CALAP
, n°19, 1999,
pp.55
-
73.



4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :

Res
ponsable pédagogique de la préprofessionnalisation

sensibilisation aux métiers d’enseignant

Responsable pédagogique du tutorat pour les sciences de l’éducation

Responsable scientifique du DESS UTICEF (Utilisation des Technologies de l’Information et de la

Communication en
Education et en Formation), enseignement dispensé dans le cadre d’un consortium pédagogique européen (Belgique
et Suisse) et financé par l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie)




5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (con
trats, dépôts de brevets, logiciels
) :


Contrats de recherche


HEDJERASSI, N.,

Usages collectifs des bibliothèques publiques et sociabilités juvéniles
. Recherche
commandée et financée par la Direction du Livre et de la Lecture, réalisée dans le cadre de l’
équipe Escol,
Paris
-
8, et du laboratoire des Sciences de l’Education, ULP. (juin 1999
-
2003), sous la responsabilité scientifique
de Hedjerassi, N..



6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :


COMTE
-
SPONVILLE, A.,

HEDJERASSI
, N., A quoi se
rt la philosophie

?, in LURET, L.,
Parenthèse
, Paris,
France Inter, 16 septembre 2000.

HEDJERASSI
, N., «

Représentations sociosexuées et productions cinématographiques

», Table
-
Ronde,
Festival International de Films de Femmes de Créteil
, 2001.

HEDJERASSI
,
N., Participation à la Table
-
ronde "Transmission des connaissances ou transmission des
valeurs, quel est le rôle de l’enseignant

?" dans le cadre de la manifestation "Savoir(s) en commun"
organisée par les trois universités de Strasbourg, novembre 2002.

HE
DJERASSI
, N., Migrantes : Maghrébines en France
-

Femmes Turques en Allemagne, conférence invitée,
Frauenperspektiven
, Karlsruhe, mars 2003.

HEDJERASSI
, N., KIRCH, M., Organisation scientifique et Animation de la Table
-
ronde "Transformations
de l’école" da
ns le cadre de la manifestation "Savoir(s) en commun" organisée par les trois universités de
Strasbourg, novembre 2003.



7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de 2 mois...) :


N.B. : Les séminaires et r
apports ne seront pas mentionnés



8)

ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT :


Etablissement : ULP


Discipline : Sciences de l’Education


Nature (CM, TD, TP) et volume (nombre d'heures effectives) :

CM et TD, 192 h + enseignement à distance sur la plate
-
forme acolad de

Strasbourg

Niveau (1er, 2e, 3e cycle, à l'exception de la direction des thèses) :

2
e

et 3
e

cycle


9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :


Veuillez indiquer si vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également si vous
souhaitez u
ne mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou organisme ; une prolongation
de mise à disposition ou de détachement ; un changement de section ; un changement d’affectation ; un rattachement
à une commission interdisciplinaire.



Date:


Signature du responsable de l'unité de recherche (ou du président/directeur de l'établissement ou son représentant) :


Date: 25/10/03



Signature de la personne concernée par cette fiche d'activité

:






2.2.A

-

Dossier unique de demande de recon
naissance

d'une unité de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

(enseignants
-
chercheurs et chercheurs) 1999
-
2002



Établissement d’affectatio
n ou d’exercice : Université Louis Pasteur


STRASBOURG I


Nom du responsable de l’unité : Michèle KIRCH



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si exceptionnellement ce
n’est pas le cas, mentionner l’autre unité et la quoti
té)



Nom : HEILMANN


Prénom : ERIC


Enseignant
-
chercheur



HDR

x


Chercheur




HDR



Date de naissance : 29/11/1961


Corps
-
grade : maître de conférences


N° de téléphone

: 03 90 24 06 63


Etablissement public d'affectation statutaire :

ULP


Unité (label et n°, intitulé, responsable, établissement
principal) : Laboratoire des sciences de l'éducation et de la
communication (EA 2310)
-

dir.
Michèle Kirch
-

ULP

Section du CNU


et / ou du Comité National :

71
e

section


Département scientifiq
ue de la Mission Scientifique
Technique et Pédagogique

: 6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:




Appartenance à :

Commission de spécialistes de l'établissement Oui

x

(n°70,71,72) Non



Conseil scientifique

Oui



Non

x





14)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS



1.

Les usages sécuritaires des TIC

2.

Histoire et enjeux de la vulgarisation des sciences et des techniques


15)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE


1.

Méthodologie de la recherche en sciences sociales

2.

Transdisciplinarité (droit, sociologie et sciences de l'information)





16)

LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum) dans des revues avec comité de lecture, ainsi que des

ouvrages ou livres, au cours des
quatre dernières années

:


Artciles dans des revues avec comité de lecture

-

Le désordre policier assisté par ordinateur

: l’informatisation des fichiers de police en France,
Les Cahiers de la
Sécurité Intérieure. Revue de s
ciences sociales
, Paris, 2004, n° 56, à paraître.

-

La vidéosurveillance, une réponse à la criminalité

?
Revue Criminologie
, Montréal, 2003, vol. 36, n°1, p. 89
-
102.

-

L’impact de la vidéosurveillance sur les désordres urbains, le cas de la Grande
-
Bretagne (en

collaboration avec
Mornet M.
-
N.)
Les Cahiers de la Sécurité Intérieure. Revue de sciences sociales
, Paris, 2001, n° 46, p. 197
-
211.

Articles dans des ouvrages collectifs

-

La vidéosurveillance à l’école : du maintien de l’ordre à l’autodiscipline, in M.

Ans
idéi (ed.),
Les risques urbains.
Acteurs et systèmes de prévention
. Paris : Anthropos (coll. Villes), 1999, p 231
-
240.

Ouvrage

-

Heilmann, E., Mornet M.
-
N.
Vidéosurveillance et prévention de la criminalité
. Paris : IHESI, avril 2003. (coll. Etudes
et recherc
hes).



4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :


-

Responsable du DESS Communication Scientifique et Technique ;

-

Rédacteur en chef du magazine "ulp.sciences" (parution trimestrielle, 24 pages, diffusion 1
0

000 exemplaires, n°
de la commission mixte paritaire

: 0605 E 05543) ;

-

Co
-
directeur de l’URFIST (Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique) de Strasbourg.

-

Membre du Comité éditorial en charge de la publication annuelle (60 pa
ges) des comptes
-
rendus de la
manifestation "Savoir(s) en commun. Rencontres université
-
société", organisée par les trois universités de
Strasbourg ;


Une direction de thèse en cours ("Pour une pédagogie des risques sismo
-
volcaniques en Guadeloupe", G. Tan
cons,
soutenance programmée au printemps 2005. Et codirection de 3 mémoires pour l'obtention du DEA
Droit de l’Union et
des Communautés Européennes

(Université Robert Schuman).




5)

COOPÉRATIONS INDUSTRIELLES ET VALORISATION (contrats, dépôts de brevets,
logiciels
) :


Contrat de recherche : "La vidéosurveillance en Grande
-
Bretagne. Synthèse et évaluation des études criminologiques
consacrés à l’efficacité de la vidéosurveillance dans les espaces urbains."

Convention n° 00/851 ULP / ministère de l'Intérieu
r
-

durée 12 mois (nov. 2000
-

nov. 2001)

Responsable de la recherche : Eric Heilmann

Collaborateur : Marie
-
Noëlle Mornet (ATER Université R. Schuman) et Martin Gill (directeur du
Scarman Center

à
l'université de Leicester, GB)



6)

INFORMATION SCIENTIFIQU
E & TECHNIQUE ET VULGARISATION :


-

Rédaction d’articles dans chaque numéro du magazine "ulp.sciences" depuis sa création en juin 2000.

-

Animation de la Table
-
ronde "L'intimité au grand jour" dans le cadre de la manifestation "Savoir(s) en commun"
organisée p
ar les trois universités de Strasbourg (octobre 2004).

-

Animation de la Table
-
ronde "La réalité à l‘épreuve des médias" dans le cadre de la manifestation "Savoir(s) en
commun" organisée par les trois universités de Strasbourg (octobre 2003).

-

Animation de la

Table
-
ronde "L’individu à la trace" dans le cadre de la manifestation "Savoir(s) en commun"
organisée par les trois universités de Strasbourg (novembre 2001).

-

Participation à des émissions radiophoniques (ou TV) sur le thème des technologies de surveillan
ce

: Radio Bleu
(mai 2004), RFI (avril 2004), Europe1 (octobre 2004, juin 2003), Radio Bleue (novembre 2002), FR3 Alsace
(septembre 2001), Canal +, France Culture et France Inter.

-

Animation d'un magazine TV mensuel d’actualité scientifique (
Ni vu, ni connu
) produit par ULP Multimédia et
diffusé sur UTV (depuis avril 2004).





7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de 2 mois...) :


-

"Wissenschaft in der Öffentlichkeit in Frankreich und Deutschland"
.
2002. Co
nférence invitée aux Débats Franco
-
Allemands "
Kennen wir uns

?

" Deutsches Museum et Institut Français de Münich, Münich (Allemagne) avril 2002.

-

" Professionnalisierung des Wissenschaftsjournalismus in Frankreich".

2002. Conférence invitée au Symposium "
Wissenschaft und
Ö
ffentlichkeit

" Ambassade de France et Université Technique de Berlin, Berlin (Allemagne)
janvier 2002.

-

"Gli effetti delle innovazioni tecnologiche nel lavoro di polizia, aldilà dei discorsi sul neo
-
panottismo"
. 2001.
Conférence invitée a
u "
Convegno Polizia Postmoderna
", Université de Gênes (Italie) juin 2001.



8)

ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT :


Etablissement : Faculté des sciences économiques et de gestion


Discipline : Sciences de l'information et de la communication (71
e

section CNU)


Na
ture (CM, TD, TP) et volume (nombre d'heures effectives) :

Niveau (1er, 2e, 3e cycle, à l'exception de la direction des thèses) :


-

"Introduction aux sciences sociales" dans le cadre du DEUG Ière année de sciences économiques (20h CM).

-

"Les technologies de
l’information et de la communication

: usages et enjeux" dans le cadre du DEUG IIème
année de sciences économiques (24h CM).

-

"Histoire et enjeux de la vulgarisation scientifique et technique" (20h CM) et Atelier d’écriture (20h TD) dans le
cadre du DESS Co
mmunication scientifique et technique.

-

"La recherche documentaire et les banques de données électroniques

: méthodes, techniques, outils" dans le
cadre de l’URFIST de Strasbourg (76 TD) dont une partie sous forme d’enseignement à distance sur le campus
num
érique de l’ULP (travail collaboratif avec des outils de communication synchrones et asynchrones).



9)

DEMANDE PARTICULIÈRE ET MOBILITÉ :


Veuillez indiquer si vous avez effectué une mobilité dans les 12 derniers mois. Précisez également si vous
souhaitez

une mise à disposition ou un détachement auprès d’un autre établissement ou organisme ; une prolongation
de mise à disposition ou de détachement ; un changement de section ; un changement d’affectation ; un rattachement
à une commission interdisciplinaire
.



Date:

Signature du responsable de l'unité de recherche (ou du président/directeur de l'établissement ou son représentant) :


Date: 25 octobre 2003



Signature de la personne concernée par cette fiche d'activité

:


Heilmann Eric





2.2.A

-

Dossier uniq
ue de demande de reconnaissance

d'une unité de recherche par le ministère

et éventuellement d’association à un EPST ou EPIC


Contractualisation 2005
-
2008


3
ème

partie

:
Fiche individuelle d’activité

enseignants
-
chercheurs et chercheurs

(4 dernières année
s)



Établissement d’affectation ou d’exercice : Université Louis Pasteur
-

Strasbourg I


Nom du responsable de l’unité : Michèle Kirch



(Une personne ne figure que sur la liste d’une seule unité soutenue

; si exceptionnellement ce n’est pas
le cas, ment
ionner l’autre unité et la quotité)



Nom :
JAILLET


Prénom : Alain


Enseignant
-
chercheur ×


HDR



Chercheur




HDR



Date de naissance : 13.12.1962


Corps
-
grade : Maître de Conférence


N° de téléphone

: 03 90 24 06 21


Etablissement publi
c d'affectation statutaire : Université Louis
Pasteur Strasbourg 1


Unité (label et n°, intitulé, responsable, établissement
principal) : Faculté de Psychologie et des sciences de
l’éducation

Section du CNU


et / ou du Comité National :


70


Département s
cientif
ique de la Mission Scientifique

Technique et Pédagogique

: 6


Département scientifique du CNRS

:


ou CSS INSERM

:


ou Département INRA

:


ou CSS IRD

:


ou autre

:


Délégation du CNRS

:




Appartenance à :


Commission de spécialistes de l'établissem
ent Oui


n°…… Non ×

Conseil scientifique

Oui



Non ×




17)

THEMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉ


Thèmes inscrits au Contrat de Plan Etat Région 2000
-
2006 Recherche

Ministère de l’Education Nationale, et de la Recherche

, 66
-
71 art 50 Centre de res
sources multimédia (dossier n°
1012)

Conseil Régional d’Alsace, Délibération 113
-
01 convention n°124, 961
-
5 Art.657

Conseil Général du Bas Rhin, Délibération du 19
-
11
-
01


* L’enseignement à distance. (Programme CPER VCAMPUS)

L’utilisation de la distance ph
ysique et temporelle comme variable, permet de poser des hypothèses différentes
concernant les pédagogies à l’université [Jaillet, 00, 03a,b]. Ainsi, à partir de la didactique des sciences de Develay,


c’est l’hypothèse posée lors de l’élaboration du progra
mme Université Virtuelle de Strasbourg dans le contrat de plan
État
-
Région.

* Les espaces pédagogiques Numériques. (Programme CPER, SATEL Itinérant, EEV)

L’introduction des nouvelles technologies dans le système éducatif par des espaces numériques adaptés
aux
pratiques pédagogiques est de nature à introduire une rupture épistémologique. Cet axe de recherche, tente de
caractériser les évolutions de pédagogies de l’école primaire (Prim Cart), le secondaire (Etablissement Scolaire Virtuel)
et l’université (UNI
V
-
R) en vérifiant si la réappropriation plus rapide par les élèves ou étudiants induit des changements
de comportements chez les enseignants sur le temps long de l’Education.

* Les micro
-
Mondes, Epidictic, (ERGONOMIE VIRTUELLE)


les micro
-
mondes pédagogiqu
es consiste à proposer des mondes numériques de simulations à des élèves ou
étudiants. L’hypothèse de ce programme est que le fait de faire émerger et construire le plus de représentations
pertinentes possibles de concepts et notions, dans un cadre non dir
ectement scolaire ou universitaire, permet aux
élèves d’améliorer leurs pratiques d’apprentissage mesurables dans un contexte scolaire.


Hors CPER


Portables dans l’éducation

Financement Conseil Général des Landes Conv de Rech n° 191718553 01/02


Recherch
e dans l’opération des Landes, et prévue en 2004 dans les Bouches du Rhône.


La distribution très largement d’ordinateurs portables dans le système éducatif est de nature à transformer les
pratiques pédagogiques. L’hypothèse est que les utilisateurs, élève
s, étudiants, font se modifier les pratiques des
enseignants par une réappropriation plus rapide et complète que ces derniers.


Non financé

Les médias éducatifs



La nature des médias éducatifs est celle de la rhétorique. Les transpositions didactiques son
t en phase avec
cette construction classique. L’hypothèse est que la tradition médiatique et pédagogique ne permet pas un usage
pertinent des médias dans les processus d’apprentissage.



18)

POINTS FORTS DE VOS ACTIVITÉS DE RECHERCHE

Lors du précédent exercice
, la participation au programme de recherche In
-
Tele a eu une importance très forte dans la
mise en place des thématiques de recherche suivantes. In
-
Tele se caractérisait surtout par la mise en évidence de
l’échec de recherches sur les effets possibles des

nouvelles technologies dans l’éducation lorsque l’on est dans
l’observation d’usages seulement, sans véritables hypothèses. Ce qui est caractéristique des recherches qui ont été
engagées par la suite, c’est la posture qui consiste à poser des hypothèses s
ur les modes d’usages des technologies
afin de servir des objectifs pédagogiques et pas l’inverse. Autrement dit, il ne s’agit pas de s’interroger sur l’impact des
technologies dans l’éducation, mais de poser des hypothèses selon lesquelles l’usage des tec
hnologies dans un
contexte précis et selon des usages particuliers, permet d’atteindre des transformations de pratiques pédagogiques
des enseignants et d’induire des modes de construction d’apprentissage différents pour les élèves et étudiants. A ces
fins,

une recherche
-
développement technique très importante consiste à réaliser des applications informatiques qui
obligent à des usages particuliers, ceux élaborés pour permettre des pédagogies différentes. Les applications
informatiques sont tout à la fois d
es environnements utilisés par les usagers du système éducatif et conçus dés le
début pour effectuer des recherches. Dans ce contexte, les recherches peuvent s’établir sur des volumes importants
d’utilisateurs en ayant l’ensemble des données à disposition
pour éprouver les hypothèses. Ce sont donc des
recherches qui s’appuient sur les traces que laissent les utilisateurs sur les systèmes et pas sur les représentations
qu’ils ont de leurs usages. En complément des approches plus classiques par questionnaire
viennent éclairer des
points particuliers.


Cette conduite de la recherche permet de réaliser en même temps des transferts de technologies qui se caractérisent
par la compréhension que l’on a de véritables usages et pas des représentations supposées. Cela
permet de donner
un cadre à la recherche technologique et au développement logiciel à partir d’hypothèses qui participent d’un autre
champ, celui des sciences de l’éducation.




19)

LISTE (AUTEURS, TITRE, RÉFÉRENCES) DES PRINCIPALES PUBLICATIONS

(10 au maximum
) dans des revues avec comité de lecture, ainsi que des ouvrages ou livres, au cours des
quatre dernières années

:


JAILLET, A. (2000). Internet, une pédagogie active
? Cahiers de la recherche en éducation
, Sherbrooke, pp 373
-
393


JAILLET A. et alii, (2001
),
Education et Sémiotique
, P.U.S, Strasbourg.


JAILLET A., (2001), Rousseau, réveille
-
toi, tu passes à la télé. , in JAILLET A. (2001)
Tardy, une école de sémiotique
,
P.U.S., Strasbourg, pp 187
-
200


JAILLET,

A. (2001). La République française et ses lang
ues. in P. STEIN (Ed.) (2000),
Hommage à Daniel Baggioni
,
Röhrer Verlag, Francfort, pp99
-
116


JAILLET, A. (2003). L’université Numérique,
Modern tendencies of information technologies
, al
-
Farabi Kazakh National
University, Almati, Septembre 2003. (article
en Russe)

??


JAILLET, A. (2003), De la coopération à la collaboration, l’enseignement à distance et les nouvelles technologies,
Actes du
20° congrès de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire,
Sherbrooke, 25
-
30 Mai 2003


JAILLET, A. (2003)
, Les nouvelles technologies entre parents, enseignants et élèves, Actes de
Kongress 2003
,
Colloque de la
Société suisse pour la recherche en éducation(SSRE)

;
Société suisse pour la formation des
enseignantes et des enseignants (SSFE)
,
Berne, 14
-
16 octobre 2003.


JAILLET, A. (2003), De la coopération à la collaboration, le renouvellement de l’enseignement à dis
tance par Internet,
Proceeding

ICOOL 2003
, Ile Maurice, 10
-
15 Décembre 2003


JAILLET, A. (2004). De la pédagogie à la technologie,
Distances et Savoirs,
Hermès, Cned.


JAILLET, A. (2004). What is happening with portable computers in schools

?,
The Journal o
f Science Education and
Technology
, Kluwer, 2/4, 2004.



4)

PRINCIPALES RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES ET ADMINISTRATIVES (dont direction de thèses) :


Depuis 1997


Chargé de mission nouvelles technologies auprès du vice
-
président enseignement de l’Univers
ité
Louis Pasteur Strasbourg.

Depuis 1998


Directeur d'ULP MULTIMEDIA. Le CPER Recherche sur l’université virtuelle est exécuté en appui sur
cette structure.

Depuis 1999

Responsable de la création de deux formations du département des sciences de l’éducat
ion. Le DESS
«

Utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’Enseignement et la
Formation

». La Licence Professionnelle «

Assistant Réalisateur Multimédia

» en collaboration avec le
département d’informatique de l’ULP.

Depuis
1999



Préparation de la partie Multimédia inter
-
universitaire strasbourgeoise du contrat de plan Etat
-
Région (80 MF).


Depuis 2000


Chef de projet interuniversitaire pour la TOUR MULTIMEDIA «

Centre de production
multimédia

», Universités de Strabourg.


D
epuis 2001


Chef de projet et responsable scientifique du «

CAMPUS NUMERIQUE DE L’UNIVERSITE
NUMERIQUE DE STRASBOURG» financement AUF et MENRT.

Depuis 2001

Responsable de la préparation puis de la réalisation du programme multimédia du Contrat
d’Etablisse
ment pour le volet ULP et le volet Interuniversitaire.

Depuis 2002


Représentant de l’Université Louis Pasteur dans l’Université Numérique de Strasbourg.




Depuis 1998
Membre des Commissions de Spécialistes 70
ème

section des Universités Nancy 2

et Nice Sop
hia
Antipolis.

Expert pour la Sous
-
Direction de la Technologie (MENRT)



Expert pour le Fonds Québéquois pour la Recherche

Expert pour le Réseau National des Technologies Logicielles


Expert pour le Réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimed
ia


Depuis 1998

Membre du comité de rédaction de la revue «

Cahiers Pédagogiques

»


Depuis 2003


Membre du comité scientifique de la revue «

Revue internationale des technologies en pédagogie
universitaire », Université de Montreal.



5)

COOPÉRATIONS INDUS
TRIELLES ET VALORISATION (contrats, dépôts de brevets, logiciels
) :


Contrat de valorisation industrielle avec la société Im’Expert Strasbourg en 2000, de l’application Etablissement
Scolaire Virtuel


Contrat de valorisation industrielle et financement de
recherches avec la société Activ Cébea pour l’extranet
pédagogique Prim Cart et Vidéo cours. Strasbourg, 2001 et 2003.


Directeur scientifique du programme «

Espaces Pédagogiques Pour l’Université Numérique

» (EPPUN) financé par le
Fonds pour la Recherche
Technologique, 2003 et 2004.


Directeur scientifique du projet E
-
Motion pour l’ULP. Projet INTERREG III 2003 et 2004, transferts de compétences
entre pays autour de
l’E
-
Learning

(formation à distance).


6)

INFORMATION SCIENTIFIQUE & TECHNIQUE ET VULGARISATION :


Tables rondes et conférences

:


JAILLET, A. (2000), Table ronde «

Education à l’Image

»,
CRDP
, 17 Mai 2000


JAILLET, A. (2000), Table ronde,
Conférence de la Cité des Sci
ences, Gros cubes et petites souris
, Strasbourg, 20
septembre 2000


JAILLET, A. (2001). Les réseaux, l’auto
-
apprentissage, l’enseignement simultané, l’enseignement mutuel,
Conférence
du GRIFE
,

, Université de Sherbrooke, 7 mars 2001


Octobre 2001, Octobre
2002 Participation à l’opération Savoirs pour Tous.


Article dans des revues de vulgarisation

:


JAILLET, A. (2001), Editorial

: Que nous apportent donc, les réseaux

? ,
Cahiers Pédagogiques,
n° 374.


JAILLET, A. (2001), La pédagogie est
-
elle soluble dans
les réseaux

? ,
Cahiers Pédagogiques,
n° 374.


JAILLET, A. (2000), Internet, une révolution pédagogique routinière,
AC
-
TICE
N° 10,


Productions d’émissions de télévision

:


1999
-
2002, Une image de la science, Production d’une série de 52 films de présenta
tion d’un scientifique à destination
du grand public.


2000
-
2002, Place des sciences, Production d’une série de 12 magazines de vulgarisation scientifique avec la chaîne
de télévision alsacienne ALSATIC.


2000
-
2003, Directeur de la chaîne Colloques et Con
férences, Depuis 2000, 110 Colloques filmés et retransmis et 1100
heures de programmes


2002
-
2003, Les essentiels, production d’une série de modules vidéo filmés et retransmis par Internet permettant aux
étudiants de 1° année de DEUG de consulter des répon
ses apportées à leur question les plus fréquentes.
Une cinquantaine de modules sont réalisés. (
http://lesessentiels.u
-
strasbg.fr
)




Organisation de Colloques


8/5/02 et 8/5/03, ESCHOLA 02 et ESCHOLA 03 Dire
cteur scientifique des colloques Eschola 2002 et Eschola 2003 au
parlement européen pour la Sous direction de la technologie.


7)

ACTIVITÉS INTERNATIONALES (conférences invitées, contrats, séjours à l’étranger de plus de 2 mois...) :