Le guide enterprise Applicationse, CRM & ECM

parpfryingpanInternet and Web Development

Jun 28, 2012 (2 years and 2 months ago)

792 views




















2009
au Luxembourg
Le guide
enteRpRise
ApplicAtions
eRp, cRM & ecM
guide réalisé par le service commercial d’
-
• Le dossier AppLicAtions
d’entreprise
• Les entreprises spéciALisées
• L'AnnuAire des prestAtAires
sommaire
Interested to learn more about the CPM solution?
Sick of this Chaos?
Contact us:
Agile Partner S.A.
L-8070 Bertrange
Phone: +352 / 263 700 30
Fax: +352 / 263 700 31
www.agilepartner.net
contact@agilepartner.net
CUSTOMER PROFILING
MANAGEMENT
Solution to have a single point to manage your Clients
You will benefit from:
Panoramic Customers Overview from
one single point
Customer Profiling
Improved Risk Management
Extensive KYC capabilities
Reports and Decision Tools
and much more…
Integration
with
Olympic
sommaire
est un service
MAKANA S.A. 83 rue de Hollerich • L-1741 Luxembourg • Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : +352 26 10 86 26 • Fax : +352 26 10 86 27 • E-mail : info@itnation.eu • internet : www.itnation.eu
Contact : Arnaud Waller - Chef de projet - e-mail : arnaud.waller@itnation.eu - Tél. : +352 26 10 86 26 - M. : +352 691 99 78 61
Contenu rédactionnel : Raphaël Henry
Photography Raoul Somers - www.raoulsomers.lu • Layout - Piranha et Petits Poissons Rouges - itnation@piranha.lu
Remerciements au Sofitel Le Grand Ducal Luxembourg
actualité
Fiches entreprise
SAP en toute transparence
L’éditeur adresse particulièrement les PME 04
EoZen : SAP et PME
Structurant ! 06
Expertum : ERP, viser l’approche incrémentale
S’intégrer à la réalité de l’entreprise 07
Siemens IT Solutions & Services :
L’Application Maintenance
En Progressive Value Generation 08
Agile Partner : Customer Profiling Management
Le CRM idéal pour la banque privée 10
IKe : Un arc-en-ciel dans les nuages
Le Cloud Computing n’est pas du vent 11
Cassis : Le choix d’un ERP pour PME
La méthodologie a bon goût 12
Orgavision : L’ERP marche au 7 S
L’efficacité tient dans l’exigence 13
EMC
2
:

Documents et informations
à la tête de l’entreprise
Grâce à la xCelerated Composition Platform 14
Artemis : Les lettres de noblesse du WCMS
Unis dans la diversité 16
euroscript : L’intelligence des documents
De vous à moi 17
Imprimerie Centrale : Publier sans contrainte
Les institutions financières sous la plume 18
DCL : Le SaaS, la voie des applications d’entreprise
Le datacenter au cœur du SaaS 19
Sword : Google gadget pour ECM
Les gadgets qui connectent 20
Agile Partner 22
Artemis Information Management 24
Cassis
®
26
Datacenter Luxembourg 28
Deloitte 30
EMC Luxembourg PSF 32
EoZen 34
euroscript Luxembourg 36
Expertum 38
Faber Digital Solutions 40
Fujitsu Services 42
IKe 44
Imprimerie Centrale 46
Intensum Luxembourg 48
Ordina Luxembourg 50
Orgavision 52
SAP Luxembourg 54
Siemens IT Solutions
and Services 56
Sword Technologies 58
e-Kenz 60
Annuaire des entreprises 61
SAP joue la
transparence pour
séduire les PME
L’éditeur leader à Luxembourg des solutions de gestion
des entreprises, SAP, a mis en place une stratégie
de développement de son offre taillée SMB. Avec un
enthousiasme et une transparence accrus, l’offre pour les
«modestes et ambitieuses» entreprises luxembourgeoises est
à un clic de souris.
SAP sans complexe et sans complexité : SAP Business All-in-One se
veut être l’ERP de choix pour les petites et moyennes entreprises. Et
pour le paysage des compagnies à Luxembourg, cela sied parfaitement
avec le contexte national de «modestes et ambitieuses» compagnies,
comme l’aime à le dire Vincent Thomas, Territory Sales Executive de
SAP Luxembourg en charge du segment SMB et de l’écosystème
de partenaires. Il faut dire que ce segment englobe les entreprises
de quelques millions de CA, ce qui couvre la plupart des businesses
luxembourgeois. Sur la quarantaine de clients actifs, une trentaine sont
de ce segment…
CAlCulEr lE TCO dE
SAP En quElquES CliCS
Pour aider (et séduire) les entreprises
à comprendre quel est le coût total
de propriété (TCO) d’une solution
SAP, l’éditeur allemand a mis en ligne
un configurateur d’une précision et
d’une transparence absolues. Si le
site a pour but de démontrer ô com-
bien la solution logicielle peut être
abordable pour les plus petites des
organisations (à partir de cinq utili-
sateurs), il permet aussi d’indiquer
le prix le plus juste pour le client
final ; prix sur lequel les partenaires
officiels du channel se baseront
pour délivrer la solution mais aussi
pour l’adapter ou l’améliorer sur des
processus spécifiques par industrie
ou contexte national.
«Vous vous rendez sur le site du confi-
gurateur sap.com/belux/configurator
et choisissez d’abord le secteur
d’acti vi té de votre entrepri se,
démontre volontiers Vincent Thomas.
Ensuite, vous entrez le nombre
d’utilisateurs que vous souhaiteriez
équiper avec la solution eRP SAP
Business All-in-One - ou le nombre
d’employés dans votre organisa-
tion – le site calculera pour vous
le nombre d’utilisateurs probables
selon votre métier.» Et à partir de
là, bienvenue dans le catalogue des
processus couverts par la solution.
en cochant ou décochant les pro-
cessus qui intéressent l’entreprise, le
prix de la solution SAP s’adapte à la
volée. en toute transparence.
L’originalité tient que le prix est
calculé à l’instant, processus par
processus, et ce tout compris
(licences, services et serveurs).
All-in-One réellement tout inclus.
De base et par expérience de milliers
d’utilisateurs de par le globe, SAP va
proposer une palette de processus à
couvrir. Ensuite, ce canevas généré
est complètement adaptable en
fonction des besoins. Par exemple
si l’Order-to-Cash process / Return-
ables n’est pas utile, il suffit de le
décocher et le prix TCO de la solution
s’adaptera directement.
Mieux, chaque processus est com-
pl ètement documenté par une
factsheet qui déplie le process flow
et qui donne une vaste littérature
business et technique sur le pro-
cessus. Ce que SAP met là dans
le domaine public est une véritable
mine d’or et une piste de réflexion
énorme pour toute entrepri se
intéressée à moderniser son organi-
sation business.
/// SAP à luxEMbOurg,
C’EST TOuTE unE
COMMunAuTé ////
À luxembourg, la communauté
sAp se retrouvera le 7 octobre
2009 à l’info Day annuel qui fera
certainement la part belle aux
échanges.
Entre les grands comptes WW
gérés depuis Luxembourg
dont la Namsa et Arcelor, ceux
qui ont une implémentation
locale et qui reposent sur une
organisation internationale
comme goodYear, RTL ou
Ceratizit (Plansee), les comptes
nationaux occupent aussi une
belle place : VDL, Etat, P&T
et son projet bancaire, CFL,
Cactus, SES… renforcés
par les Cargolux, Luxair, IEE,
Rotarex, SEO, Sudgaz, St Paul,
Cegedel, GCL… SAP dispose
aussi d’un vaste réseau de
partenaires d’implémentation
et de services dont les Ordina
(e-Chain), e-kenz et sa
solution SaaS en succès chez
Epuramat p.ex., Eozen, SOA
people, idS Scheer, Arinso en
RH, etc.
4
2009
Vincent Thomas, Territory Sales Executive
de SAP Luxembourg
ChOyEr lES PME
En attendant SAP Business ByDe-
sign, la solution Cloud de SAP,
maintes fois espérée, maintes fois
repoussée (vraisemblablement en
2010 ou même au-delà, même si
en pilote dans pays-clés actuelle-
ment), qui devrait séduire les plus
petites des entreprises, SAP permet
aujourd’hui l’adhésion au programme
SAP Business All-in-One dès 5 utili-
sateurs. Le configurateur annonce un
prix total sous les 50k€ ou financé
à partir d’une centaine d’euros par
utilisateur par mois. il est utile de rap-
peler qu’il s’agit ici d’identiquement le
même ERP que SAP Business Suite,
la solution-phare pour les grands
comptes et utilisée par exemple par
le géant de l’acier, Arcelor. SAP Busi-
ness All-in-One est un préconfiguré
alors que SAP Business Suite est le
socle customisable pour sociétés à
processus plus complexes.
Du côté des partenaires de SAP, cette
solution SAP Business All-in-One, est
aussi un point de départ pour éditer
des modules complémentaires. Ainsi,
e-Chain l’a complétée d’une solution
TVA luxembourgeoise, etc. «C’est
une solution idéale pour les sociétés
qui s’apprêtent à grandir», conclut
Vincent Thomas.
Du côté des autres pistes qui
s’adressent aux entreprises du Mid-
Market, SAP avait annoncé duet,
une offre combinée avec Microsoft
pour rendre l’ERP plus user-friendly
à travers la suite Office de l’éditeur
de Redmont. Si cette solution peine
à percer, elle reste néanmoins une
piste sérieuse à envisager pour les
PMe. Quant au CRM, il point dans
les premiers rangs des initiatives
nouvelles en raison d’un contexte
de crise qui pousse les entreprises
à mieux comprendre leurs cycles
de vente, gérer la rentabilité par
produit/client, et obtenir une visi-
bilité plus forte avec une certaine
prédictibilité… On arrive donc de fait
aux solutions BI et on ne peut pas
ne pas évoquer BusinessObjects.
L’acquisition permet de placer le
BPC (Business Planning and Con-
solidation et ex-Outlooksoft) dans
le pipe, tout comme le module de
gestion des fournisseurs SRM pour
un meilleur contrôle des coûts.
«Pour les Mid-sized entreprises, il
y a aussi une couche d’analytique
dans SAP Business All-in-One,
fruit des solutions acquises chez
BO, dit Vincent Thomas. Elle per-
mettra de générer des rapports
préconfigurés utiles au pilotage de
l’entreprise.» Enfin, SAP a revu la
structure de prix des solutions BO
et SAP combinées dans une offre
appelée EDGE, qui s’adapte mieux
au marché des PMe.
yOu’vE gOT
ThE big bOx
SAP vise à soutenir l’innovation des
entreprises en leur proposant un
système de pilotage des plus com-
plets et des plus modernes, taillé par
et pour les grandes entreprises. En
pré-monté puis en customisable, les
entreprises plus petites y trouvent la
même excellence. Avec la solution
SMB, elle est à la fois plug-and-play
tout en restant SOA compliant, ce qui
garantit une des meilleures adapta-
bilités aux conditions économiques à
venir. SAP se pose ici en socle pour
les sociétés qui veulent grandir. En
développant des enterprise Services
(les Web Services à la sauce SAP)
nombreux, l’éditeur dote les compag-
nies de multiples atouts.

2009 5
la vision SMb de SAP

La société EoZen a établi sa présence au Luxembourg avec
une approche calibrée pour PME, adaptée à l’évolution des
solutions SAP.
«Les PME sont différentes de celles d’il y a 10 ans, déclare Dominique Fastré,
Manager d’EoZen Luxembourg. Dans un monde de plus en plus global et
compétitif, l’ERP est devenu un must et la gestion des coûts est cruciale.»
Les entreprises sont donc à la recherche de logiciels suffisamment flexibles
pour avoir «une parfaite vision de l’ensemble de la chaîne logistique», ainsi
que la garantie d’une intégration complète avec la finance et leur trésorerie.
Un socle solide mais souple, afin de mieux anticiper le changement.
Et qui représentait jadis un investissement financier important…
Mais «SAP a compris ce message»,
explique Dominique Fastré. L’éditeur
allemand a conçu SAP Business
All-in-One, une offre calibrée en fonc-
tion de la taille des entreprises et de leur
localisation sectorielle. Sur cette base,
eoZen a construit sa propre solution
«SOLID» incluant également les spéci-
ficités luxembourgeoises. Les aspects
de TVA, entre autres, sont ainsi pré-
intégrés, afin d’éviter à l’entreprise des
investissements supplémentaires dans
le développement. Si la pérennité et la
stabilité sont deux avantages dont pou-
vaient déjà bénéficier les entreprises, la
standardisation des modules mis à leur
disposition en est un nouveau.
dES STAndArdS
POur PME
«Une PME peut réduire jusqu’à 60%
ses efforts d’intégration en choisis-
sant un système SAP pré-paramétré.
La description des processus qui
structurent une entreprise a été mise
en ligne, afin que les PME puissent
calculer le coût global d’un projet,
que ce soit en termes de licence, de
prestation, etc.» Bien que la société
de consultance ait déjà proposé
auparavant des solutions ‘all-in-one’,
le programme pour PME de SAP per-
met de bénéficier de l’expertise de
SAP et de la calibrer aux besoins des
PMe locales. «des PMe de 3 à 5 per-
sonnes peuvent donc utiliser SAP»,
avance Dominique Fastré.
«Les PMe sont à la recherche de
solutions pragmatiques et nous
pouvons fournir une solution com-
plète de façon abordable, rapide et
appréhendable, déclare Dominique
Fastré. Nous pouvons fournir les
fonctionnalités manquantes, cet écart
entre le pré-paramétrage et les besoins
de l’entreprise. En nous basant
sur notre réseau interne d’experts,
nous pouvons apporter notre expé-
rience en termes tant de produits
que de métiers dans des dimensions
allant de l’eRP au CRM en passant
par la Business Intelligence.»
Au final, quels que soient les choix de la
PME, un projet SAP est structurant en
apportant «un support à l’évolution de
l’entreprise et aux changements de pro-
cessus». «Les processus que l’on intègre
à cette version de base sont construc-
tifs car ils sont utilisés comme des best
practices. L’eRP devient un accélérateur
pour le développement de la PME.»
Plus d’infos sur SAP Business All-in-One : www.sap.com/belux/solutions/sme/index.epx
description des processus structurant les entreprises : www.solideozen.com
6
2009
Atteindre
la vision 360°
Alors que l’utilisation des ERP se généralise au sein des
entreprises, il demeure important de s’appuyer sur l’expertise
de spécialistes en implémentation
Parfois incorrectement comparés à des systèmes de back-office parce
qu’ils ne s’adressent pas de manière directe aux clients, en contraste
avec les CRM, les ERP apportent de nombreux changements au sein
des entreprises. «Puisqu’ils épousent les différentes fonctionnalités et
les divers processus des entreprises, les systèmes ERP s’intègrent au
mieux à la réalité de l’entreprise, ce qui impose parfois des changements
significatifs dans la manière de travailler au sein de celle-ci, explique
Christian Bistaffa, Responsable Expertum pour le Luxembourg. Il est
souhaitable et hautement conseillé de travailler avec des consultants
externes qui sont formés professionnellement pour mettre en œuvre
ces systèmes», afin de bénéficier du meilleur ROI.
En effet, la modularité des ERP
impose que leur installation soit
incrémentale. Si le projet est mené
à bien, l’entreprise bénéficiera de
plusieurs avantages : la synchronisa-
tion des modifications entre plusieurs
systèmes, le contrôle des processus
métiers transversaux, l’accès à une
image “top-down” de l’entreprise
sans aucun îlot d’information et,
enfin, la garantie de ne perdre aucune
donnée sensible en consolidant les
autorisations et les modèles de sécu-
rité dans une structure unique.
TrOuvEr lE
bOn MOdÈlE
Dans ce contexte, SAP peut être con-
sidéré comme un ensemble complet
de processus métier intégrés avec
des fonctionnalités croisées. Toute-
fois, malgré de nombreux avantages,
SAP demeure souvent trop impo-
sant pour les PME. Pourtant, à côté
du véritable ERP intégré, SAP offre
également une application «Business
All-in-one» pour les entreprises de
petites et de tailles moyennes. Basée
sur la plateforme SAP Netweaver,
«cette solution de gestion commer-
ciale hautement configurable et très
flexible est adaptée à l’échelle de
l’entreprise ainsi qu’aux activités qui
s’y développent», estime Christian
Bistaffa.
Selon la société Expertum, SAP
Channel Partner pour le segment
marché moyen, cette solution pré-
configurée est complète, adaptable,
fiable et prévisible en termes de ROI.
«SAP Business All-in-One est une
solution spécifique à votre industrie
qui vous permet d’avoir une visibilité
complète sur votre entreprise et de
vous connecter à votre réseau cli-
ents, fournisseurs et vos partenaires»,
explique Christian Bistaffa. La clé du
succès est une solution intégrée com-
prenant ERP, CRM et BI qui offrira à
votre société une vision de 360° de
toutes les activités de vos clients et
fournisseurs.
En ce sens, SAP Business All-in-One
répond à la fois aux exigences fonda-
mentales des petites et moyennes
entreprises avec un eRP et un CRM
intégré mais permet aussi de faire une
analyse business et d’ainsi «améliorer
la prise de décision grâce à des rap-
ports financiers et opérationnels et
des outils adéquats».
De plus, SAP a prévu un programme
de démarrage rapide et novateur
pour concevoir la solution en ligne
et obtenir une estimation de coût
immédiate. Au final, étant préconfigu-
rée et pré-testée, la solution permet
à l’entreprise de réduire le TCO, de
bénéficier également d’une mise en
œuvre plus rapide en suivant les
meilleures pratiques de l’industrie
spécifiques à son cœur d’activité, et
enfin, de faire évoluer la solution en
fonction des besoins.
Christian Bistaffa, Responsable
Expertum pour le Luxembourg

2009 7
Philippe Houssier, CEO de Siemens
IT Solutions and Services
un voyage en
«Progressive value
generation»
Considérant les investissements importants qu’une entreprise
réalise dans le choix et l’implémentation de la «bonne»
application permettant d’améliorer les processus et, en bout
de chaîne, de mieux servir les clients, il est souvent tentant
de croire que tous les problèmes seront résolus une fois
l’application finalisée, testée et déployée. Il pourrait en être
autrement sans une capacité à gérer ces applications de la
même manière que les opérations.
L’ «Application Maintenance» (maintenance applicative) est certainement
l’espace dans lequel les opérations IT impactent le plus la performance
en tant qu’entreprise. Nichées entre l’infrastructure et les processus
critiques, les applications sont le seul moyen que l’entreprise a pour
réaliser ses objectifs. Aussi importante que l’accroissement de la
productivité de ses employés ou le renforcement de la satisfaction de
ses clients, la maintenance des applications est un levier important
pour accroître la performance globale et la rentabilité.
Comme les applications ont atteint
l ’ensembl e des couches qui
composent les entreprises, il est
actuellement temps d’abandonner
les modes de maintenance ou
d’améloration applicative du passé ;
ceux-là même qui passent encore
parfois par le : «on jette tout et on
recommence d’une page blanche».
Bien que cette approche soit parfois
la seule option possible, il est primor-
dial de mettre en place une approche
beaucoup plus évolutive qui permettra
d’assurer un alignement continu entre
l’IT et le business et ainsi générer pro-
gressivement plus de valeur.
SiEMEnS ; un
PArTEnAirE uniquE
vOuS OffrAnT un
COnCEPT uniquE
Etant le seul prestataire IT agissant
dans une entreprise à un ancrage
industriel important et aux multiples
facettes, nous pouvons garantir,
pour l’ensemble de nos clients, que
la maintenance applicative n’est pas
un vague concept mais bien un fait.
L’outsourcing de la maintenance
applicative plus communément
appelée «Tierce Maintenance Appli-
cative – TMA» n’est plus considéré
comme un simple moyen de réduire
les coûts. L’alignement de ce mar-
ché avec celui de l’outsourcing pur a
permis de définir une approche TMA
qui établit des ponts entre le métier
et l’informatique au travers d’un
concept appelé «Progressive Value
Generation».
Cette méthode offre une approche
phasée permettant, en bout de
course, non seulement une réduction
des coûts mais également la généra-
tion de revenus complémentaires par
une saine gestion du cycle de vie de
vos applications.
Les challenges auxquels une entre-
prise doit faire face quotidiennement
8
2009
Luc Halbardier, Practice Manager
de Siemens IT Solutions and Services
sont les mêmes pour tous : réduc-
tion des coûts et la simplification des
processus tant administratifs que de
production, les réglementations qui
évoluent sans cesse, un besoin de
plus en plus grand d’agir dans un
monde globalisé, une plus grande
flexibilité et une meilleure qualité
des produits et des services ; tels
sont quelques uns des challenges
pour lesquels une externalisation
de la gestion et de la maintenance
d’applications est une réponse
appropriée.
un bEAu vOyAgE
Cette approche, Siemens iT Solutions
and Services l’a déjà mise en œuvre
dans de nombreux cas tant au niveau
local que global qui consolidés, ren-
trent dans un schéma d’amélioration
continue et de transformation gradu-
elle vers un mode où, entièrement
alignées aux processus business,
les applications qui les supportent
évoluent constamment.
fig 3 : yOur jOurnEy
TO “PrOgrESSivE
vAluE gEnErATiOn”
Chaque étape de ce voyage est
basée d’une part sur un bilan des
éléments existants ainsi que sur la
mise en avant des éléments requis
et devant être mis en place pour
évoluer, graduellement, vers la
phase suivante (voir fig.). À chaque
étape et afin de rassurer toutes les
parties impliquées, des éléments
de portfolio spécifiques permettant
une approche très modulaire des
actions à mener et de la méthodo-
logie à suivre ont été développés
pour garantir que ce voyage soit un
réel succès.
Le roadmap ainsi créé par les ana-
lystes est alors suivi par le «Customer
Service Manager» lequel a la mission
d’établir une relation client forte,
ouverte et constructive et garan-
tissant un haut niveau de qualité
des services fournis par les équipes
de développement. Le «Business
Solution Manager» va, quant à lui,
intervenir pour offrir sa connaissance
spécifique du métier. Les centres
de production globaux de Siemens
vont finalement offrir des économies
d’échelle et l’accès à la masse des
connaissances technologiques et
d’innovation de l’ensemble des col-
laborateurs. Enfin une approche du
sourcing qui parle les 2 langages : IT
et Business !

2009 9
Pierre Neis, Consultant
chez Agile Partner
CPM… Plus qu’un CrM
Partenaire Microsoft à Luxembourg, Agile Partner a mis au
point une solution ouverte en se basant sur les capacités de
centralisation de l’information de Microsoft Dynamics CRM.
Baptisée CPM (pour Customer Profiling Management), cette
solution modulaire permet d’agréger les données provenant de
sources différentes et facilite ainsi l’utilisation de fonctionnalités
de profiling. Les utilisateurs disposent alors d’un point d’accès
unique à l’ensemble des informations nécessaires à leurs
activités de gestion et de suivi de la relation avec le client.
Au vue des premiers retours d’expérience, Agile Partner constate que
cette solution de «Customer Profiling» s’inscrit dans les stratégies
business de bon nombre d’entreprises, en particulier dans le secteur
de la Banque Privée.
unE SOluTiOn
OuvErTE ET EvOluTivE
Outil facilitant la gestion optimale
d’une entreprise, le CRM se doit
d’être une plateforme évolutive sur
laquelle des modules spécifiques
doivent pouvoir se greffer pour répon-
dre toujours mieux aux attentes des
utilisateurs.
«La solution CPM est une plateforme
ouverte où l’utilisateur accède à
l’historique du client sans pour autant
modifier les sources d’information des
solutions de core banking telles que
Triple’A ou Olympic», explique Pierre
Neis, Consultant chez Agile Partner.
«Cette vision panoramique permet
d’exploiter au mieux les données
afin d’orienter les discussions et les
interactions avec les clients.»
Le CPM peut également s’interfacer
avec des outils dédiés aux activi-
tés des utilisateurs. «dans le cadre
de l’une de nos implémentations,
nous interfaçons par exemple la
solution avec un outil de simula-
tion d’investissements. Cette facilité
permet aux utilisateurs d’offrir un
service plus complet à leur cli-
ents et de répondre au mieux à leurs
attentes.».
Autre aspect intéressant, notamment
du point de vue de la «compliance»,
le CPM offre la possibilité de suivre
des dossiers suivant des processus
décrits dans le module de workflow
intégré à la solution. Ces processus
étant couplés à une hiérarchisation
de responsabilités, en cas d’absence,
la solution permet d’assurer la con-
tinuité dans la chaîne de relation
avec le client.
De plus, les possibilités de paramé-
trage du CPM facilitent la mise en
conformité aux exigences et con-
traintes spécifiques de sécurité et de
confidentialité qui peuvent être pro-
pres à chaque pays ou chaque filiale
d’une organisation.
AdAPTAblE à
différEnTS
COnTExTES METiEr
Nous avons également pu constater
que notre solution initialement déve-
loppée dans un contexte Private
Banking, pouvait également être
adaptée à d’autres contextes.
Ainsi, une organisation luxembour-
geoise qui avait besoin de gérer la
relation avec ses 63000 membres
ainsi que les activités de son Service
Information, Conseil et Assistance dans
des domaines liés au droit du travail et
social, a également choisi le CPM. Ceci
a notamment épargné au département
informatique le lancement d’un projet
de développement ‘from scratch’. La
solution assure la confidentialité des
données sensibles et permet une
gestion des dossiers de manière élec-
tronique en la couplant à des workflows
qui permettent d’assister l’utilisateur
dans le respect des délais.
Dans un contexte de plus en plus
exigeant sur la personnalisation de la
relation que nous entretenons avec
nos clients, le CPM nous apparait être
une solution des plus intéressantes à
mettre entre les mains de toute per-
sonne confrontée à ce besoin.
10
2009
Over the rainbow...
L’apparition du buzzword ‘cloud computing’ sur le devant de
la scène iT aura pu amuser certains décideurs. encore un
buzzword, qui plus est, poétique. Quel responsable, lors d’une
réunion de projet n’a levé les yeux et regardé, songeur, les
nuages passer ?
Toutefois, sourire d’un buzzword ne doit pas nous distraire des forces
qui travaillent puissamment la structure économique du marché IT.
Certains y verront un nouveau nom pour l’externalisation d’application
ou un relookage du concept ASP. Si la forme contractuelle s’en approche
(délégation à un fournisseur de services du fonctionnement d’un outil
informatique), la structure financière est radicalement différente.
ChAngEMEnT
dE MOdÈlE...
Dans les anciens modes d’héber-
gement, aucune réflexion de fond
n’avait été menée par le fournisseur sur
la structure de ses coûts d’exploitation.
Pour simplifier, le fournisseur voyait ses
coûts augmenter quasi linéairement au
fil de l’arrivée de nouveaux clients.
Avec la rupture ‘cloud computing’, ce
n’est plus le cas, du fait de la mise en
place des architectures ‘multitenant’ :
tous les clients se partagent une même
plateforme, extensible de manière
transparente, et les frais d’exploitation
évoluent plus lentement.
Le coût marginal du nouvel utili-
sateur ou du nouveau client devient
infime. Ceci permet dès maintenant
à des sociétés comme SalesForce
d’offrir gratuitement des environne-
ments complets à des associations
à but non lucratif, et même à des
utilisateurs individuels. La vraie muta-
tion associée au SaaS en mode cloud
computing est cette recherche d’un
coût d’exploitation marginal nul.
Le bénéfice premier pour le client
tient en ce que l’essentiel de sa
redevance servira au fournisseur
à enrichir le service rendu par les
applications : plus d’utilisateurs sur
une application induira plus de ser-
vice rendu pour chaque utilisateur,
et ceci de manière ‘exponentielle’.
Comme effet de bord, le gap entre
de nouveaux fournisseurs entrants et
ceux en place sera quasiment impos-
sible à rattraper, sauf si ces derniers
cherchent à abuser d’une position
dominante, ouvrant la place à de
nouveaux compétiteurs.
ChAngEMEnT
dE rÈglES...
Au final, pour le client, disposer d’une
application enrichie continuellement,
de manière transparente (pas de
déploiement ni de migration), pour un
tarif qui tend à décroître (du fait de la
compétition et du coût d’exploitation
marginal nul) est déjà un avantage
certain. Ceci sera particulièrement
intéressant pour les PMe. une
start-up peut disposer du même
logiciel qu’une multinationale, sans
investissement initial. Voilà qui peut
bouleverser la donne concurrentielle
dans certains secteurs d’activité...
Toutefois, quitte à modifier le jeu,
les plus conquérants redes sineront
l’organisation de leur entreprise
autour des applications qu’ils louent.
Une fois débarrassé d’une informatique
encombrante, et tous les utilisa-
teurs connectés à des applications
externes à l’entreprise, il devient facile
d’outsourcer de nombreuses étapes
des processus, à la recherche de
l’optimum économique.
derrière la mise en oeuvre du cloud
computing se devine une nouvelle
vague de délocalisation off-shore ou
near-shore extraordinairement puis-
sante : s’il n’y a plus de contrainte
technique dans la distribution du
travail, ceux qui sauront créer une
organisation agile, tirant profit de
cette nouvelle donne technique,
dans un monde globalisé et, dit-
on déflationniste, obtiendront des
avantages concurrentiels extrême-
ment difficiles à surmonter pour leurs
compétiteurs.
IKe Consulting

2009 11
PME, choisissez
votre ErP en toute
confiance avec un
consultant labellisé
CASSiS
De plus en plus, les PME ont besoin de logiciels de type Enterprise
Resource Planning (ERP) car ils couvrent la plupart des processus
standard de l’entreprise : relation client, achat, stock, production,
comptabilité… Cependant, les ERP standard ne sont souvent pas
adaptés à leur(s) besoin(s) réel(s), notamment parce qu’ils ne tiennent
pas compte des particularités de chaque secteur d’activité. Ainsi, si une
PME souhaite disposer de fonctions particulières, elle risque de devoir
payer des développements spécifiques, longs et coûteux. Or, elle n’en
a généralement ni les moyens, ni le temps.
Depuis 2001, le Centre de Recher-
che Public Henri Tudor propose une
méthode et des outils informatiques
efficaces pour aider les PME à sélec-
tionner l’ERP-métier le mieux adapté
à leurs besoins. Cette méthodologie
présente l’intérêt de mettre efficace-
ment en concurrence les fournisseurs
de solutions ERP lors d’appels d’offre
dédiés. Elle permet également
d’identifier rapidement les réponses
les plus adaptées aux besoins spéci-
fiques de chaque entreprise. De
nombreux témoignages de clients et
de fournisseurs saluent l’efficacité de
cette méthode.
Cette méthodologie est utilisée
depuis 2005 par les consultants du
réseau CASSiS qui se veulent neutres
et indépendants face aux solutions
proposées sur le marché. Les con-
sultants du réseau sont labellisés par
le CRP Henri Tudor : au terme d’une
formation de 2 jours sur la méthode
outillée d’aide au choix de logiciel
et du passage réussi d’un examen
théorique, ils réalisent une première
mission pratique en PMe, coachée
par un expert du Centre Henri Tudor.
La satisfaction des clients finaux est
ensuite mesurée afin de valider et
de maintenir le label ainsi attribué au
consultant CASSIS. Il est également
important de noter que la méthode
impose l’engagement du fournisseur
sur une offre forfaitaire, ce qui donne
des garanties à la PME, notamment
de coûts maîtrisés.
Le réseau CASSIS accompagne
les PMe dans tout le processus de
mise en œuvre d’un eRP : après
un premier diagnostic gratuit des
besoins de l’entreprise dans le
but d’identifier les opportunités
d’investissement dans un eRP,
le consultant conseille la PMe et
sélectionne avec elle l’eRP-métier
le plus adapté. Le réseau pro-
pose enfin d’accompagner la PME
dans l’implémentation du nouvel
eRP sélectionné.

Le label CASSIS est soutenu par
les chambres professionnelles et le
Ministère de l’economie qui y voient
un accélérateur de performance des
PME luxembourgeoises.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas
à consulter notre site www.cassis.lu.
Vous y trouverez notamment le pro-
gramme de la prochaine rencontre
express «Vous aider à mettre en place
une informatique de qualité».
12
2009
les clés du changement
La mise en place d’un eRP au sein d’une entreprise implique
une nécessaire gestion du changement dont tant les
utilisateurs que le partenaire d’implémentation doivent avoir
conscience.
L’ERP n’a pas réponse à tout. Trop souvent pensé par le management
comme une solution-miracle, il représente un projet de longue haleine
qui requiert une mise à plat des processus et des procédures de
l’entreprise. «Le travail du partenaire ne se limite pas à implémenter
la solution», déclare Isabelle Reichert, Senior Consultant et Business
Analyst chez Orgavision, une société luxembourgeoise spécialisée dans
Microsoft Dynamics NAV. «Il faut aussi expliquer que la maîtrise de
l’ERP exigera du temps et que tout ne se fera pas en un simple clic.
Au contraire, il faut un travail important en amont avant de pouvoir
bénéficier d’une telle facilité.»
Les fondateurs d’Orgavision ont
acquis leur expérience au sein d’une
société luxembourgeoise ou ils étaient
eux-mêmes utilisateurs pendant près
de 10 ans; les problématiques rencon-
trées par leurs clients leur sont donc
familières. «La plus grande erreur est
de croire que l’eRP va résoudre tous
les problèmes, dit Stephan Speicher,
Managing Director d’Orgavision.
Dans une PME où existent nombre
de processus différents, la solution ne
peut tout améliorer d’une seule fois.
Le rêve du management peut vite
devenir le cauchemar du staff. C’est
pourquoi une communication réaliste
par rapport aux objectifs à atteindre,
durant toute la durée du projet, est
essentielle.»
COMPéTEnCES
éTEnduES
En effet, si le change-management
nécessite l’adhésion et la participation
du personnel à la réussite du projet
ERP, les soft skills font également par-
tie du tableau. «Quand on présente
l’ERP, on fait face à des réactions
différentes de la part des utilisateurs,
explique Isabelle Reichert. Certains
sont convaincus de suite, d’autres,
progressivement ; d’autres encore
attendent que la solution fasse ses
preuves. Ceux qui refusent totale-
ment la solution peuvent avoir peur
que la mise en place de la solution
ne remplace leur travail. Mais il s’agit
réellement, au final, de l’améliorer.»
Selon Orgavision, afin de se préparer
à ces changements, l’entreprise peut
prendre en compte le modèle des
7S de Mc Kinsey : en analysant les
shared values sur lesquelles reposent
le staff, les skills, la stratégie, la struc-
ture, les systems et le style de son
entreprise, le dirigeant peut déjà avoir
une meilleure idée des domaines
d’action pour gérer le processus de
changement.
un Suivi éTrOiT
PAr lE PArTEnAirE
Mais il faut garder en tête que même
des logiciels bâtis par Microsoft,
comme dynamics NAV, s’ils sont
intuitifs, nécessitent une formation
approfondie pour une utilisation opti-
male. Pour laisser les tableaux Excel
derrière eux, les utilisateurs doivent
véritablement s’approprier la solu-
tion et pour cela, s’identifier au projet
d’implémentation. «Si l’on veut des
données de qualité en aval, comme
dans le cas de la comptabilité ou de
l’analytique, il faut que l’information
entrée dans le système en amont
soit correcte», ajoute Stephan
Speicher. La présence d’un eRP va
donc aussi impacter l’une ou l’autre
tâche, puisque l’optimisation des
processus demande parfois de trans-
férer certaines responsabilités. «Cela
explique pourquoi un tel système ne
peut être mis en route en deux mois,
déclare Isabelle Reichert. Pour revoir
les procédures, faire du reengineer-
ing, organiser des formations et du
coaching, il faut six mois minimum et
jusqu’à 18 mois.»
Bien qu’un projet long puisse paraître
plus difficile, cela se révèle, à terme,
plus enrichissant, efficace et efficient
pour les utilisateurs. «Il faut du temps
et de la patience car on doit souvent
revoir les processus déjà en place de
longue date, dit Stephan Speicher.
On peut faire croire que l’ERP est une
solution facile mais au contraire, pour
que ce soit efficace, c’est exigeant.»

2009 13
l’information
d’entreprise au cœur
du business dans un
nuage de savoir
Tendance constante des cinq dernières années, la gestion de
l’information d’entreprise tend à trouver la meilleure synergie
avec le parc applicatif de gestion des sociétés. Les ECM et les
ERP s’adorent sans avouer l’un l’autre qui est le plus beau…
Après avoir reconnu qu’un overlap pouvait exister dans la gestion
des informations d’entreprise qui sont détenues par les systèmes de
pilotage des entreprises comme l’ERP et le conteneur de connaissances
ECM (Enterprise Content Management), les deux technologies ont
aussi admis que nombreuses informations ajoutées par l’un ou l’autre
système n’étaient pas exploitable par l’autre. En clair, la barrière a
toujours du mal à tomber.
Si les premières solutions étaient
d’ajouter des couches d’intégration,
du codage, des portails, etc… il sem-
ble que le cloud computing puisse
finalement rapprocher les com-
pères. Au final, le besoin fonctionnel
aura gagné sur les réticences tech-
nologiques. «Un conflit peut exister
entre les eRP et les CRM d’une part
et l’ECM, dit Margo Vrolix, Systems
Engineer en Content Management &
Archiving pour EMC² | Documentum.
d’une part, les entreprises ont admis
que les informations critiques pour
la société devaient être exploitées
dans l’ECM, alors que les know-
ledge workers les utilisent dans les
CRM ou dans le système financier.»
L’eCM avait été souvent vu comme
un repository central et les BizApps
comme une fenêtre sur ce contenu.
Pour EMC, l’acteur qui a fait de
«where information lives» sa devise,
il était temps d’offrir une solution qui,
s’appuyant sur la tendance du cloud
computing (renforcée par l’acquisition
de Mozy) et comptant sur les assets
technologiques des différents BU
Bostoniennes (stockage des informa-
tions, virtualisation des architectures,
protection des contenus, intelligence
des plateformes) EMC lance dès
lors naturellement de nombreuses
perches aux applications business
comme l’eRP.
COMPOSEr
SAnS diSPOSEr
Pour accélérer une intégration des
différents mondes, EMC a rendu
disponible sa EMC Documentum
xCelerated Composition Platform
(xCP). «Les entreprises qui construi-
saient des applications au-dessus
de documentum nous disaient com-
bien il était compliqué de trouver des
déve loppeurs qui excellaient en Java
ou en .Net et en parallèle autant sur
Documentum, convient Margo Vrolix.
Avec xCP, aujourd’hui elles disposent
d’une plateforme de composition –
pas d’un set supplémentaire d’outils
– pour construire des applications on-
top de Documentum 50% plus vite
et sans codage.» Profitant du Cloud,
EMC permet au Business Users de
14
2009
Margo Vrolix, Systems Engineer en Content Management
& Archiving pour EMC²
modeler des applications sans une
seule ligne de code dur et de l’exposer
dans un catalogue fonctionnel. «Par
exemple, il devient aisé de mettre en
place une digital mailroom où les fax,
scans de courrier, emails,… entrants
sont directement assignés à la bonne
personne en fonction de règles de
contenus. et cela, sans coder, mais
simplement en utilisant les graphi-
cal modelling tools mis à disposition.
Imaginez qu’une partie de ce process
change. Auparavant, il aurait fallu rap-
porter une requête en modification
vers un team de développeurs alors
qu’aujourd’hui, l’utilisateur business
autorisé, lui-même peut mettre à jour
ce processus.»
On voit de suite les possibilités de
telles facilités : mettre en place un
case management, une entrée en rela-
tion, une gestion des plaintes,… est
à portée de clics. «Les plus grandes
organisations voient de suite le béné-
fice de pouvoir traiter les processus
dans documentum sans aucune
ressource supplémentaire.» Mais
le contexte est-il favorable à cette
délégation de conception. «Elle est
idéale, car les CiO ont tellement de
systèmes à maintenir qu’ils ont du
mal à trouver des pistes pour innover
sans devoir investir massivement.» Ici,
rendre l’innovation sur les processus
d’information d’entreprise est possi-
ble sans effort. Travailler vers un ERP
étendu est donc bien une nouvelle
possibilité. Car il n’est pas question
de mettre au pas les acquis, mais au
contraire de les renforcer. «Via les Web
Services, nous rendons ces technolo-
gies aussi ouvertes que possible.»

2009 15
les lettres de
noblesse du WCMS
Artemis, société du groupe Informer, est à la croisée des
aspects technologiques et organisationnels au service du
Web Content Management (WCMS). Rassembleur de talents,
Artemis, a su se positionner dans une niche spécifique qui fait
d’elle une entreprise unique.
Artemis, une compagnie du groupe grec Informer, est une entreprise à
part, dédiée au secteur public. Dans le consortium IDS (Informer, Delt
(aujourd’hui Euroscript-Delt) et Software AG), elle a contribué au succès
du Corporate Web Content Management System de la Commission
Européenne et aide à la migration de websites dans la nouvelle ‘charte’
organisationnelle des contenus de la Commission. Forte de cette
expérience unique, Artemis dresse aujourd’hui des constats et tire des
enseignements riches de sens.
« On voit - malgré ce que l’on pourrait
croire en WCMS - que les technolo-
gies ne sont pas interchangeables,
constate Giorgio Fraschini, Business
Development Manager et chef de
projet WCMS dans le consortium
IDS. Même si elles peuvent varier
d’un environnement à un autre, il con-
vient de considérer que l’élément-clé
tient en la relation que l’on a avec le
client. Lorsque cette relation de confi-
ance est bien établie, on peut alors
proposer un plan technologique qui
peut être différent. » Et c’est sur cette
approche de confiance que plusieurs
projets, dans le secteur public des
institutions européennes sont nés.
déCOMPlExEr lA
COMPlExiTé
Cette clientèle particulière, europé-
enne, demande et met en place
des stratégies opérant dans des
environnements complexes qui ne
peuvent être soutenues que par des
solutions spécifiques et qui néces-
sitent des efforts importants et
continus. Ainsi, au-dessus de docu-
mentum, Artemis et ses partenaires
du consortium, ont développé un
outil qui permet la construction de
sites répondants aux exigences du
secteur et offrent des services de
migration d’existants dans le nou-
vel environnement. « il est devenu
fondamental d’offrir à l’utilisateur
des outils qui lui permettent de
s’occuper de plus en plus des con-
tenus éditoriaux et qui lui demandent
de moins en moins d’effort pour leur
publication. Les clients recherchent à
maîtriser la cohérence de leur exposi-
tion à travers le web. » Pour l’instant,
la seule approche qui permette une
garantie ultime (à 99,999%) dans
un contexte ultra complexe comme
un multilinguisme à 23 langues offi-
cielles (pour 27 états membres) et
une fiabilité de la livraison de ces
contenus, reste dans le monde du
web statique. La recherche avancée,
sémantique, les pages dynamiques,
viendront probablement enrichir
cette approche, mais pas forcément
à court terme. « Nous sommes mal-
gré tout en phase de découverte de
ces nouvelles tendances. Nos pro-
jets pour les institutions publiques
sont bien en place, mais il convi-
ent d’admettre que nous sommes
probablement arrivés à la limite de
la customisation de documentum.
Nous avons déjà, compte tenu de
la complexité, dû réécrire des pans
entiers de spécifique. Il s’agit d’un
des plus grands défis quand il s’agit
de conserver les interfaces visibles et
faciles pour l’utilisateur. »
Aujourd’hui, de tels WCMS peuvent
aider de vastes corporations où un
grand nombre d’adhérents veulent
agir dans une homogénéité qui n’est
pas une uniformité. « Unis dans la
diversité », comme dit Philippe Petit,
Managing Director d’Artemis. Des
fédérations industrielles, des asso-
ciations complexes, des projets
gouvernementaux,… font partie de
ces « publishers » qui ont besoin d’un
axe collaboratif performant, succès
d’un WCMS. Demain, avec des stan-
dards qui se déploient sur le marché,
il faudra produire du « web compa-
tible » dès la génération de contenus,
permettant de déployer les ailes du
succès de la nouvelle génération de
WCMS. Artemis voudra en être.
16
2009
Jean Racine, Sales Manager
chez euroscript
de l’intelligence
des documents

Les entreprises qui ont mis en place des solutions de data
management s’intéressent de plus près aux larges possibilités
que l’input et l’output management représentent.
La gestion de l’information au sein des entreprises est une never-ending
story : toujours améliorable, elle est par ailleurs sensible aux régulations
en place dans chaque pays. Au Luxembourg, la loi tant attendue sur
l’archivage légal et à valeur probatoire pourrait accélérer l’intérêt
pour les solutions d’input management. Ces systèmes de capture
et d’organisation de l’information, en amont du data management,
permettent en effet d’archiver les données selon des processus
précis. «La rétention de documents exige plus aujourd’hui du système
d’archivage, explique Jean Racine, Sales Manager chez euroscript.
Certains documents devront être stockés d’une certaine manière pour
être acceptés en qualité de preuves auprès d’un juge. Il ne s’agit donc
pas que de technologie mais aussi de procédures, d’audit, etc.»
d’autre part, en aval, l’output man-
agement gère les parties spécifiques
de l’information qui peuvent être
communiquées aux partenaires,
employés ou fournisseurs, selon des
canaux définis. «Cette tendance, que
l’on observe à l’échelle de l’Europe,
est accentuée par la crise», déclare
Jean Racine. Le content manage-
ment est en effet aisément générateur
d’économies…

dES fOrMulAirES
TEMPS réEl
Face à l’évolution rapide et générali-
sée de ces besoins, les éditeurs
de logiciel tels qu’EMC, Adobe,
le Belge Inventive Designers ou le
Français Cecurity.com doivent donc
proposer des solutions qui répon-
dent déjà aux exigences de demain.
Devenu norme ISO, le PDF est
l’exemple par excellence de cette
évolution : généré à partir de tout
document, papier ou électronique,
il peut intégrer de l’intelligence pour
proposer des réponses à l’utilisation.
«Imaginez le temps gagné dans le
cas du remplissage des formulaires,
explique Jean Racine. Le docu-
ment compare en temps réel les
données rentrées dans les champs
avec celles contenues dans une
base de données centralisée. Dans
le cas d’une demande de con-
gés par exemple, l’ensemble de
l’information est accessible en rem-
plissant le formulaire. De manière
générale, la marge d’erreurs est
fortement réduite.» En parallèle,
l’accès aux informations sera plus
fluide. «Lorsque l’utilisateur coche
une case précise dans le docu-
ment, celui-ci peut s’afficher dans
la langue souhaitée.» Certains pro-
jets vont beaucoup plus loin en
intégrant des photos et des vidéos
dans le document…

À côté de l’intérêt évident du sect-
eur public pour de tels formulaires,
«certaines entreprises se préparent à
l’après-crise et mettent l’accent sur
l’augmentation de la qualité des rela-
tions avec le client», dit Jean Racine.
«La confiance des clients en les
institutions bancaires a notablement
baissé. La richesse de telles applica-
tions pourrait aider à la raviver.»
frOM ME TO yOu
Dans le cadre de l’output manage-
ment, l’utilisation de la signature
électronique pourrait ainsi simplifier
plus encore les transactions entre les
clients et leurs banques, tout en en
garantissant la sécurité. L’Information
Rights Management est une des
tendances majeures de l’ECM, afin
d’augmenter le contrôle sur les pro-
cessus d’utilisation de l’information
(simple lecture ou validation, etc.).

En parallèle, la communication aux
clients s’enrichit de nouvelles pos-
sibilités. «De plusieurs systèmes, il
est possible de passer à une seule
application qui génère de multiples
documents. Les clients peuvent
recevoir une même information par
e-mail, SMS, etc. Le service en est
fortement amélioré.» Le marketing y
trouverait aussi son compte, avec des
solutions de campagnes publicitaires
personnalisées.

2009 17
Marcel Beffort,
Business Improvement Unit Manager
chez Imprimerie Centrale
PMS – Publication
Management System
La solution PMS de l’imprimerie Centrale innove en simplifiant
la gestion de contenus multilingues avec une mise en page
automatique.
L’Imprimerie Centrale détient un agrément de professionnel du secteur
financier (PSF) comme agent de communication à la clientèle depuis
2004. Elle est donc autorisée et capable de manipuler des contenus
sensibles en vue de produire, de façon sécurisée, des documents
destinés aux investisseurs.
Afin de protéger ceux-ci, la loi oblige les
promoteurs de fonds d’investissement
à publier des documents réglemen-
taires qui apportent à l’investisseur
potentiel toute l’information nécessaire
à une prise de décision réfléchie en
matière d’investissement ; il s’agit des
prospectus, des prospectus simplifiés
(et leurs prochaines évolutions) et des
rapports financiers périodiques (semi-
annuel et annuel). Ces documents
doivent être établis dans la langue de
l’investisseur en fonction du pays dans
lequel il réside et ceci à chaque mise à
jour de l’information.
Puisque l’imprimerie Centrale connaît
parfaitement le processus de prépara-
tion multilingue de l’information, elle a
développé un outil – PMS/Publication
Management System – qui aide les
promoteurs de fonds d’investissement
à respecter leurs obligations de con-
formité («compliance») dans chaque
pays où leurs fonds sont distribués.
Comme ces documents engagent
juridiquement leurs auteurs, leur
préoccupation principale est la maî-
trise du risque d’incohérence entre la
version source du document et les
versions ‘pays’; il faut donc néces-
sairement leur fournir une solution qui
garantisse cette exigence.
Dans l’économie actuelle, ceux qui
gagnent des parts de marchés sont
ceux qui apportent des réponses
simples à des besoins complexes !
La solution de l’imprimerie Centrale
adhère exactement à cette vision car
PMS améliore la réactivité («time-to-
market»), assure une haute qualité
du traitement documentaire, accroît
la productivité et réduit les coûts.
PMS a donc d’abord été développé
pour résoudre une problématique de
traitement documentaire multilingue
auprès d’une grande institution finan-
cière européenne mais il s’adresse
aussi à d’autres secteurs de
l’économie comme l’industrie pour la
production de documents techniques
ou autres notices d’utilisation, ou les
organisations gouvernementales pour
la production de toute publication à
caractère récurrent et obéissant à
des règles de structures.
Auprès de l’institution financière où est
installée l’application PMS, elle bénéficie
d’un haut degré d’adhésion du per-
sonnel puisqu’elle ne requiert aucune
compétence informatique à l’utilisation.
Les juristes continuent donc à préparer
l’information en utilisant Microsoft Word
– sans se soucier du lay-out – ou des
formulaires spécialement développés
par l’imprimerie Centrale pour cons-
truire progressivement leur prospectus
en langue source, à partir des classes
d’actions.
Les gains de temps et les économies
réalisées grâce à PMS par cette insti-
tution financière en une année sont
éloquents. À titre d’exemple, elle
18
2009
Du côté de Datacenter Luxembourg,
on s’est focalisé dès le départ vers
une clientèle e-Business, de même
que les ambitions sont claires
par rapport à la croissance : par
partenariats plus que par conquête
de marché. «Nous sommes un
internet service provider avant tout,
explique Marco Houwen, Managing
Director de Datacenter Luxembourg.
Notre approche n’est donc pas de
concurrencer des sociétés qui ont
plus d’expertise que nous dans
certains domaines mais de nous
allier à des gens créatifs et de leur
fournir notre expertise.» En revanche,
la société bénéficie de solides atouts
pour supporter ses clients dans
leur expansion en ligne. «Notre
potentiel et nos capacités ne sont
pas dans l’infrastructure mais dans
notre compréhension du marché
Internet», ajoute Marco Houwen.
EffErvESCEnCE
dE SErviCES
«Le SaaS est une réalité pour de
plus en plus d’entreprises qui
y voient une solution fiable et
transparente à leurs problèmes de
coûts. On entre vraiment dans une
phase d’oursourcing poussée par
la crise.» La maturité du SaaS et
son adoption progressive annonce
également une voie dorée pour le
cloud computing. «Les sociétés
locales peuvent aussi en bénéficier,
dit Marco Houwen. Il y a une
effervescence des services avec de
nouveaux petits business models
qui vont pouvoir se développer.»
De son côté, Datacenter Luxembourg
propose «un accès à internet qui
est assez modulable» et suffisant
pour soutenir les besoins du client
et le connecter par exemple sur
des services de HostedExchange,
de la VoiP, etc. Ce dernier domaine
est important pour datacenter
Luxembourg qui peut compter sur
l’expertise de voipGATE, une autre
société de DCL Group. Dans le futur,
«nous souhaitons être un single point
of contact pour les clients», déclare
Marco Houwen.
Confiance accrue
en l’avenir
Avec le développement de TERALINK, l’ouverture récente
de LuxConnect et l’amélioration progressive et répandue
de l’infrastructure à Luxembourg, les datacenters peuvent
voir l’avenir avec confiance.
Datacenter Luxembourg, société filiale du DCL Group qui compte
également EuroDNS, fait partie des acteurs qui ont pu percevoir
cette évolution et en apprécier l’importance. L’outsourcing est
d’actualité et encore plus en période de crise en raison d’une
recherche accentuée de la réduction de coûts. Face à cela, les
datacenters luxembourgeois se sont préparés à accueillir des
acteurs importants de l’e-Business. SecureIT, qui hoste Datacenter
Luxembourg à la Cloche d’Or, a élu également domicile chez
LuxConnect, afin de fournir l’infrastructure nécessaire aux besoins
opérationnels de ses clients.
a réduit ses frais de traductions de
50% puisque le processus de pré-
paration à la traduction est intégré à
PMS et que le principe fondamental
de l’application est la réutilisation
de contenus parfois pré-traduits à
travers de nombreux documents.
La distribution des fonds de ce cli-
ent est très complexe car le groupe
distribue une gamme composée de
25 fonds d’investissement dans 29
pays en 18 langues. Ceci représente
actuellement un volume annuel de
160.000 pages environ.
La valeur ajoutée par l’Imprimerie
Centrale réside aussi dans sa capa-
cité à absorber sans difficulté le
volume de mises à jour effectuées par
ses clients. Ce support leur apporte
un avantage concurrentiel indéniable
en distribution transfrontalière de
fonds d’investissement.
L’application PMS est développée
continuellement et prudemment par
les équipes de l’imprimerie Centrale
afin d’ajouter progressivement des
fonctionnalités notamment opéra-
tionnelles – valables pour tous les
clients ! – qui anticipent les nouvelles
problématiques documentaires.

2009 19
Sword lance un gadget
ECM pour google Apps
pour l’intégration de
contenus d’entreprise
L’équipe Sword Connect a lancé mondialement le premier gadget
permettant l’intégration pour Google Apps de gestion de contenu
d’entreprise (ECM). En tant que partenaire de Google Enterprise et
intégrateur leader d’ECM, le Gadget ECM de Sword, développé en
partenariat avec Google, permet aux utilisateurs Premier Edition
d’accéder de façon sécurisée aux capacités puissantes de silos ECM
sur-site, comme EMC Documentum et IBM Filenet, à tout moment, de
n’importe où, en utilisant n’importe quel périphérique mobile Web.
en s’appuyant sur le Connecteur de
Données Sécurisé de Google, Sword
ECM Gadget intègre des données
protégées au travers de pare-feu,
gérées centralement sur-site, à des
solutions puissantes de type «cloud»,
évitant des migrations de données
coûteuses en temps et en argent.
Avec un seul point d’entrée, les
entreprises profitent d’un domaine
unique protégé par un seul mot de
passe, permettant aux utilisateurs
autorisés l’accès à toutes les sources
de données de leurs systèmes docu-
mentaires d’entreprise, et ce, avec
l’assurance que leur modèle de sécu-
rité en vigueur sera respecté.
«Nous voyons qu’un nombre crois-
sant de sociétés cherche à tirer parti
des avantages du modèle infor-
matique dit en ‘nuages’, explique
Fabrice Lienart, directeur de Sword
group. C’est pourquoi nous avons
développé la suite logicielle Sword
Connect, qui incorpore des connec-
teurs personnalisés d’entreprise et
des gadgets. Les gadgets aident les
organisations à travailler plus intel-
ligemment et plus efficacement en
comblant le fossé entre l’information
et les vrais requis de l’entreprise
sur le terrain. Notre Gadget Sword
eCM étend la portée de données
d’entreprise sur site, améliorant la
collaboration avec des associés et
des fournisseurs, et permettant les
croisements de données entre des
sources sur-site et temps réel.
«Avec le lancement du Gadget ECM
Sword pour Google Apps, les clients
peuvent maintenant avoir accès à
des systèmes ECM complexes, der-
rière des pare-feu, qui constituent des
silos d’information déterminants pour
les entreprises, confirme Olivier Coli-
net, directeur technique de Google
Entreprise. En utilisant le Gadget ECM
de Sword, les clients sont capables
d’intégrer des systèmes sur-site et
une infrastructure en «nuages» pour
fournir une solution ECM plus sécuri-
sée, intégrée et hébergée.”
Sword Group livre des applications
métiers de valeur aux plus grandes
sociétés internationales. Avec des
opérations dans 37 pays, Sword
emploie aujourd’hui plus de 2000
personnes et produit plus de €200m
de CA consolidé. Leader interna-
tional dans la livraison de solutions
d’Amélioration des Procédures
Métiers, les compétences de Sword,
l’infrastructure et l’expérience aident
nos clients dans les industries régle-
mentées à optimiser la performance,
augmenter l’efficacité et maximiser le
retour sur investissement.
20
2009



















fiches entreprise

Agile Partner 22
Artemis Information Management 24
Cassis
®
26
Datacenter Luxembourg 28
Deloitte 30
EMC Luxembourg PSF 32
EoZen 34
euroscript Luxembourg 36
Expertum 38
Faber Digital Solutions 40
Fujitsu Services 42
IKe 44
Imprimerie Centrale 46
Intensum Luxembourg 48
Ordina Luxembourg 50
Orgavision 52
SAP Luxembourg 54
Siemens IT Solutions and Services 56
Sword Technologies 58
e-Kenz 60
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
22
2009
ExPErTiSE TEChnOlOgiquE ET AgiliTé :
lA «drEAM TEAM»
Grâce à la combinaison d’une expertise technologique forte et à
la maîtrise des méthodes agiles de développement logiciel, Agile
Partner constitue un partenaire de choix pour optimiser le déve-
loppement de vos applications et répondre ainsi aux contraintes
fortes imposées par le contexte économique actuel.
Agile Partner est une société de services informatiques indépendante
créée en 2004 qui a construit toute son offre de services sur le constat
que, dans un marché en perpétuelle mutation, seule une approche dite
«agile» peut apporter des résultats probants aux sociétés dont le busi-
ness repose de manière stratégique sur leur Système d’Information.
Agile Partner a réussi sa croissance en faisant siennes les valeurs du
«Manifeste pour le développement Agile des applications (www.agile-
manifesto.org)» et en mettant en application de manière pragmatique
les principes de collaboration avec ses clients, d’adaptation continue
au contexte et de valorisation de la diversité des individus. Fort d’une
équipe, actuellement constituée de 23 personnes, Agile Partner continue
à entretenir une émulation entre des personnes hautement qualifiées,
des savoirs et savoir-faire et une recherche permanente de la solution
la plus adaptée aux contexte et besoins de ses clients.
Notre offre de services s’articule autour de notre cœur de métier : le déve-
loppement d’applications logicielles. Elle comprend les axes suivants :
• Développement spécifiques sur les plateformes Java
et Microsoft .Net,
• Mise en œuvre de solutions fonctionnelles
(Business Intelligence, Portails, CRM…),
• Accompagnement et coaching méthodologique
et technique pour les équipes de développement,
• Gestion de projet, Assistance à Maîtrise d’Ouvrage,
Management Support,
• Formations.
Contactez-nous pour rencontrer notre équipe !
Agile Partner S.A. 20a rue du Puits Romain - Z.A.I. Bourmicht • L-8070 Bertrange
Tél. : +352 26 37 00 30 • Fax : +352 26 37 00 31 • www.agilepartner.net • contact@agilepartner.net
Sylvain Chery

Director
Tél. : +352 26 37 00 30
e-mail : schery@agilepartner.net
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 23
CHIFFRE D'AFFAIRES
1.500.000 e
SeCTeuR ICT Service Provider
ACTiViTéS
- Business Intelligence Solutions
- Business Process Solutions
- ERP & CRM Solutions
- Development Consultancy
and Services
- IT Training Services
CONTACT COMMeRCiAL
Christelle Maujean

Administrative and Sales support
Tél. : +352 26 37 00 30
e-mail : cmaujean@agilepartner.net
Interested to learn more about the CPM solution?
Sick of this Chaos?
Contact us:
Agile Partner S.A.
L-8070 Bertrange
Phone: +352 / 263 700 30
Fax: +352 / 263 700 31
www.agilepartner.net
contact@agilepartner.net
CUSTOMER PROFILING
MANAGEMENT
Solution to have a single point to manage your Clients
You will benefit from:
Panoramic Customers Overview from
one single point
Customer Profiling
Improved Risk Management
Extensive KYC capabilities
Reports and Decision Tools
and much more…
Integration
with
Olympic
company proFile & commercial oFFers
24
2009
Artemis Information Management S.A. 15 Rue Kalchesbruck • L-1852 Luxembourg
Tél.: +352 45 91 45 1 • Fax : +352 45 91 45 71 • www.artemis.lu • artemis@artemis.lu
Founded in 1991 and headquartered in the heart of Luxembourg,
Artemis is an established leader in Information Management and in
Institutional Building. The company was acquired in 2001 by INFORMER
S.A. From consulting, designing and implementing large-scale infor-
mation systems, to providing full-service analysis and comprehensive
reporting, with our expertise, the possibilities are endless. Our multi-
disciplined, multi-lingual team of statisticians, economists and IT experts
provide end-to-end solutions to help you streamline, manage and
optimise your information systems. A close relationship with leading
European universities and collaboration with other European compa-
nies provides Artemis, and our clients, with an outstanding resource
of specialists.
Expertise You Can Count On
Artemis offers a full spectrum of products and services to address all
of your information needs. “Business Intelligence”, in particular in the
statistical sector, and “ Web Content Management”, based on the Docu-
mentum suite, are today the two main pillars of our proficiency. The full
possibilities are defined by our clients’ needs.
Embracing Open Standards for Maximum Flexibility
Artemis embraces open standards and tools, architecting solutions on
leading platforms and applications, including naturally new specialized
solutions emerging from the Open Source Community. With the capabil-
ity to build on proven software products through in-house development,
we can customise the ultimate solution to deliver a perfect match to
your unique information needs. Artemis makes use of a complete scope
of Business Intelligence and Content Management concepts, practices
and technologies.
A Trusted Partner - Building Strategic Relationships
We’ve achieved exceptional results for international organisations and
institutions (European Commission, United Nations, World Bank) and
other public bodies. Taking advantage of these assets, since 1999
Artemis carries out cooperation projects in the Central and Eastern
European countries, the Balkans, the countries of the Mediterranean
area, Africa and South America.
Philippe Petit

eMPLOYeeS
IN LUxEMBOURG 25
SeCTOR ICT Service Provider
ACTiViTieS
- Business Intelligence Solutions
- Business Process Solutions
- Development Consultancy
and Services
- Web Consulting
COMMeRCiAL CONTACT
Giorgio Fraschini
e-mail : giorgio.fraschini@artemis.lu
Isabelle Chesnay

e-mail : isabelle.chesnay@artemis.lu
Transforming Data into Knowledge
Data, it’s constantly growing and
changing. Gaining control
and realising its true
power can seem a
daunting challenge.
You need better
information, not
more data.
We believe in
international
cooperation and
promotion of a global
vision. For us, information
is valuable only when it can
be shared. We aim to be an
integral part in the dissemination
of knowledge and information.
itnation.ai 04/09/2009 12:31:42
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
26
2009
Cassis
®
29 avenue JF Kennedy • L-1855 Luxembourg
Tél. : +352 42 59 91-1 • Fax : +352 42 59 91 777 • www.cassis.lu • cassis@tudor.lu
l’infOrMATiquE réuSSiE dAnS lES PME
CASSIS
®
est le réseau des consultants et sociétés labellisés qui
permettent aux PME d’accéder à du conseil et à des presta-
tions de qualité, en maîtrisant les coûts. Le label CASSIS
®
vise la
qualité et la neutralité du conseil.
Pour les PME
Les différents services proposés aux PME par Cassis
®
:
• le diagnostic e-business qui propose de faire un état des lieux rapide
de votre situation informatique, première étape qui permet de se poser
les bonnes questions sur son activité
• la stratégie informatique qui vise à mettre en place une informatique
en alignement avec la stratégie de votre entreprise
• le choix de logiciel qui vous aide à choisir la meilleure solution infor-
matique adaptée à vos besoins
• l’aide à la mise en place d’un logiciel qui vous assiste dans la gestion
d’un projet de mise en œuvre d’une solution informatique avec un
fournisseur externe

l’évaluation de la maturité informatique qui établit les forces et fai-
blesses de vos pratiques informatiques, définit leur niveau de maturité
(sur une échelle allant jusque 3) et propose des recommandations
pragmatiques d’amélioration
• la gestion partagée de l’informatique (outsourcing) qui propose un
nouveau concept de gestion de votre informatique par une société
externe
• À venir : la sécurité informatique
Pour les Consultants et les SSII
Les consultants et sociétés souhaitant poser leur candidature pour
obtenir le label Cassis
®
peuvent suivre la procédure décrite sur le site
www.cassis.lu (Espace consultants / Obtenir le label Cassis
®
).
Corinne Loesel

Animatrice du réseau Cassis
®
Tél. : +352 42 59 91 328
e-mail : corinne.loesel@tudor.lu
EMPLOyéS AU LUxEMBOURG
57 consultants labellisés dans la
Grande-Région, dont 26 à Luxembourg,
3 sociétés labellisées.
NOMBRE DE RéFéRENCES (CLIENTS)
LUxEMBOURGEOISES 70
SeCTeuR ICT Service Provider
ACTiViTéS
- Security Solutions
- ERP & CRM Solutions
- Development Consultancy
and Services
- Outsourcing Solutions
- IT Training Servicesv
une initiative de
a
c
c
é
l
é
r
a
t
e
u
r
d
e
p
e
r
f
o
r
m
a
n
c
e
s
L’informatique réussie dans les PME
> des services dédiés aux PME
> des méthodes spécialement étudiées pour les PME
> un label de qualité
> un réseau de consultants labellisés et de partenaires de confiance
T e s t e z v o s p e r f o r m a n c e s
informatiques en quelques minutes!
D i a g n o s t i c e n l i g n e...
> > > www.c a s s i s.l u
0 9 0 2 0 9 _ A N N _ C A S S I S _ I T N A T I O N _ 1 4 8 x 2 1 0.q x p 1 2/0 2/0 9 1 0:1 2 P a g e 1
company proFile & commercial oFFers
28
2009
Datacenter Luxembourg 2 Rue Léon Laval • L-3372 Leudelange
Tél. : +352 26 19 16 1 • Fax : +352 26 20 29 96 • www.dclux.com • sales@dclux.com
dATACEnTEr luxEMbOurg,
ThE inTErnET drivEn gATEWAy
TO ThE EurOPEAn E-buSinESS hub !
Datacenter Luxembourg is an independent datacenter service pro-
vider and is member of the DCL Group operating from Luxembourg.
Thanks to its strategic geographical location as well as financial
know-how and broadcast history, the multi-lingual Grand Duchy of
Luxembourg is your point of choice for starting and growing your Euro-
pean market expansion.
Datacenter Luxembourg is dedicated to keep your servers and applica-
tions accessible 24/7 for your customers, employees or partners over
the Internet. Our services comprise among others a large and indepen-
dent carrier of datacenter Infrastructure, International Internet & Telco
Connectivity, Managed e-Commerce and Housing Services.
Datacenter Luxembourg offers quality bandwidth and IP through a
unique international looped dark fibre backbone as well as managed
services on all your server and connectivity needs.
Datacenter Luxembourg is able to provide you scalable server solutions
and take care of your ad-hoc storage and server resources needs through
a reliable SAN infrastructure and professional virtualization platform.
Marco Houwen

Managing Director
Tél. : +352 26 19 16 1
e-mail : mhouwen@dclux.om
eMPLOYeeS
IN LUxEMBOURG 10
SeCTOR ICT Service Provider
ACTiViTieS
- Datacenter & Infrastructure
Solutions
- ECM & Storage Solutions
- Telecom Solutions
COMMeRCiAL CONTACT
Lorenz Meis

Head of National Sales
Tél. : +352 26 19 16 317
e-mail : lmeis@dclux.com
Datacenter Luxembourg, the
Internet driven gateway to the
European e-Business hub !
Infrastructure
• State of the art facilities
• Presence in distinct
remote facilities
• Carrier independent
• 24/7 access
• White rooms,
racks & shared space
• Cooling power per kVA
Connectivity
• Lopped international
dark fibre backbones
• High symmetric local
bandwidths available
• Direct links to numerous
European cities (available
on demand)
Services
• On-demand storage
• Virtualisation
• Network administration
• Managed security
• SLA
• Hosting, Housing
• Scalable Platform Management
• Database Clustering
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
30
2009
Joël Vanoverschelde
Partner
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 1.100
EMPLOyéS WORLWIDE 165.000
CHIFFRE D'AFFAIRES
127.000.000 e
(2008)
SeCTeuR Services financiers
ACTiViTéS
- Audit
- Tax
- Consulting
- Financial Advisory
CONTACT
Joël Vanoverschelde
e-mail : jvanoverschelde@deloitte.lu
Au Luxembourg, avec ses 1.100 collaborateurs, Deloitte est l’un
des premiers prestataires de services professionnels de la place.
Depuis plus de 50 ans, Deloitte délivre à une clientèle nationale
et internationale des services à haute valeur ajoutée, dans les
domaines suivants : audit, fiscalité, gestion des risques, advisory,
business & IT consulting.
Avec plus de 25.000 collaborateurs dans plus de 80 pays à travers le
monde, nos services de consultance et de conseils se classent parmi
les meilleurs au niveau mondial. La qualité de nos talents pluridisciplinai-
res nous permet de fournir une solution totale à nos clients, quels que
soient leur taille, leur profil géographique ou leurs besoins. En intégrant
les compétences de toute l'entreprise, nous mettons en place une archi-
tecture d'équipe sans pareille répondant véritablement aux exigences
des clients en matière de solutions à source unique.
La présence de Deloitte à Luxembourg est forte de 250 consultants
dont 80 consultants IT travaillant en étroite collaboration avec les diffé-
rentes lignes métiers de la firme. Concentrés sur la création de valeur,
nous mettons à la disposition de nos clients des outils et des méthodo-
logies (CIO Framework ™, Reverse engineering ™, Project Management
Program ™) afin de leur apporter les meilleures solutions.
Deloitte S.A. est membre du réseau Deloitte Touche Tohmatsu, l’un des
premiers cabinets de services professionnels mondiaux. Avec 165.000
personnes dans plus de 140 pays, notre groupe sert plus de 80% des
entreprises majeures au monde.
Deloitte S.A. 560, rue de Neudorf • L-2220 Luxembourg
Tél. : +352 45 14 51 • Fax : +352 45 14 52 40-1 • www.deloitte.lu • contactlu@deloitte.lu
Specialised technology
needs specialists
Deloitte people can help
Deloitte S.A.
560, rue de Neudorf
L-2220 Luxembourg
www.deloitte.lu
© 2009 • Deloitte S.A. • All rights reserved.
Businesses today face a definite need to optimise each IT decision and every
IT investment. With IT becoming, more than ever, a strong competitive asset,
companies cannot afford to have only a limited understanding of IT Returns
on Investment (ROI).
At Deloitte, we have specialist IT consultants backed up by specialist business
consultants. Our mission is to enhance your organisation’s performance,
productivity and profitability through pertinent IT choices, then to implement
these choices with you. By being a unique partner who can both advise on
and implement solutions, we enable our clients to:
Build a comprehensive IT plan in alignment •
with your overall business strategy
Measure at any time the relevance •
of your IT choices and their
conformity to your company’s
IT strategy
Achieve optimal IT solutions •
to meet the organisation’s
ongoing needs.
IT investments need
appropriate decisions
Can you improve your
Return On Investment?
Deloitte S.A.
560, rue de Neudorf
L-2220 Luxembourg
www.deloitte.lu
© 2009 • Deloitte S.A. • All rights reserved.
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
32
2009
EMC est le leader mondial du développement et de la fourniture
de technologies et de solutions d’infrastructures d’informations
permettant aux entreprises de toutes tailles de valoriser au maxi-
mum leurs informations.
L’information a le pouvoir d’éclairer le monde. Toutefois, elle doit pour
cela être stockée, protégée et gérée de façon intelligente et efficace
pour être accessible, consultable, partageable et, surtout, exploitable.
Dès lors qu’une personne ou une entreprise fait appel à des informations
pour imaginer, découvrir, créer et nouer des relations, il y a de fortes
chances qu’EMC, c’est-à-dire ses équipes, sa technologie, ses produits
et ses partenaires, assure en coulisse la préparation de ces données
afin qu’elles puissent être valorisées. Les informations libèrent alors tout
leur potentiel, et ouvrent de nouvelles perspectives.
Pour plus d’informations sur les produits et services proposés par EMC,
rendez-vous sur le site web http ://luxembourg.emc.com
EMC Luxembourg PSF S.à.r.l. 11 rue de Bitbourg • L-1273 Luxembourg
Tél. : +352 26 42 51 • Fax : +352 26 42 52 • www.emc.lu • Luxembourg@emc.com
Bernard Drappier

Sales District Manager Luxembourg
e-mail : drappier_bernard@emc.com
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 33
EMPLOyéS WORLDWIDE 40.000
SeCTeuR ICT Service Provider
ACTiViTéS
- Business Process Solutions
- Security Solutions
- ECM & Storage Solutions
EMC
2
, EMC, and where information lives are registered trademarks of EMC Corporation. © Copyright 2009 EMC Corporation. All rights reserved.
Be sure to attend the EMC Forum, October 28, 2009 at the Chambre de Commerce, Luxembourg.

It’s your opportunity to connect with the industry’s leading information infrastructure experts to
address the business and technology challenges that CIOs and IT managers face today.
• Network with technical and business professionals
• Explore the latest developments and trends in information infrastructure
• Discover business solutions that combine hardware, software, and services
to address the needs of businesses of all sizes
Please join EMC to hear subject matter experts discuss cutting-edge industry
updates, ranging from introductory to advanced levels, on technology issues
that are affecting your business today.
The EMC Forum is free, but seats are limited.
Invest one day to transform tomorrow.
Register now at luxembourg.emc.com/forum2009

Virtualize
Consolidate
Deduplicate
Automate
Protect
Comply
October 28, 2009
Chambre de Commerce
Luxembourg
Premier Participating
Join us at
EMC Forum
to celebrate our
10th anniversary.
10
EMC Forum: Information infrastructure event of the year.
EMC1429_ad FORUM_02.indd 1
8/31/09 2:19:28 PM
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
34
2009
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 10
EMPLOyéS WORLDWIDE

204
(eoZen)

2.200
(SQLi group)
CHIFFRE D'AFFAIRES
31.000.000 e
(2008)
SeCTeuR Enterprise Services
ACTiViTéS
- Business Intelligence Solutions
- Business Process Solutions
- ERP & CRM Solutions
- Development Consultancy
and Services
- Collaboration & Unified
Communications
CONTACT COMMeRCiAL
Dominique Fastré

Manager - Luxembourg
Tél. : +352 691 33 30 69
e-mail : dominique.fastre@eozen.com
Etabli depuis 1998, EoZen est un
cabinet de conseil leader sur SAP,
axé principalement sur le service
client et l’innovation. eoZen a des
agences au Benelux, en France et
en Suisse avec plus de 200 consul-
tants totalisant plus de 2.000 années
d’expertise SAP cumulée. EoZen est
Partenaire officiel SAP depuis 1999.
WhErE buSinESS MEETS TEChnOlOgy
nOTrE OffrE dE SErviCES
Nos services sont focalisés sur SAP
dans les domaines suivants :
• SAP ERP
• SAP Utilities
• SAP Mill Product
• SAP Customer Relationship Management (CRM)
• SAP Supplier Relationship Management (SRM)
• SAP Business Intelligence (BI) et Business Objects (BO)
plus de 60 consultants
• SAP Enterprise Portals, Knowledge Management and SOA
• SAP Workflow
• SAP PI (xI) et MDM
• SAP Solution Manager
EoZen possède une très forte culture de ‘first mover’et se différencie
par la qualité, l’expérience et l’expertise.
EoZen s’est associé avec le groupe SQLI spécialisé dans les NTIC
et augmente ainsi son portefeuille de services avec une offre de Web
Agency, des solutions clé en mains éprouvées, le tout couvert par une
démarche de qualité totale CMMI garantissant le plus haut niveau de
qualité dans le plus strict respect des délais et des budgets.
Par cette association, EoZen peut se targuer d’être un acteur global de
plus de 2.000 personnes avec une forte présence locale à Luxembourg.
> SAP PArTnErShiP
EoZen est officiellement un SAP Implementation Partner depuis 1999,
sur base de la qualité de ses services et de ses nombreuses implémen-
tations réussies auprès de clients de différentes industries.
EoZen est ‘Preferred Partner’pour CRM, BI et Retail au BeLux.
> EOZEn iS AbOuT CuSTOMEr SATiSfACTiOn
EoZen a reçu le ‘mySAP CRM Partner Trophy’ainsi que le ‘SAP Highest
Customer Satisfaction Award’.
EoZen S.A. Route d’Arlon, 204 • L-8010 Strassen
Tél. : +352 26 31 37 49 • Fax : +352 26 31 37 59 • www.eozen.com • Infolu@eozen.com
- EOZEN IS A StAtE-Of-thE-Art SAP cONSultINg PrActIcE
- WE OffEr A cOmPEtItIvE AdvANtAgE thrOugh cuStOmEr SErvIcE ANd INNOvAtION
- WE ArE A BuSINESS SOlutION PrOvIdEr mAkINg OPtImAl uSE Of SAP tEchNOlOgy
We help our customers make
effective use of SAP information
technology
to turn business opportunities
into tangible results
www.eozen.com
eoz.adv.a5.13.02.09.indd 1
13-02-2009 14:31:36
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
36
2009
MiEux gérEr vOS infOrMATiOnS…
euroscript a pour devise «l’action orientée pratique». En d’autres termes,
nos services sont conçus pour aider nos clients à mieux exploiter leur
potentiel en mettant en œuvre des mesures concrètes et efficientes. Ce
pragmatisme revendiqué est évidemment le bénéfice de l’expérience
accumulée en matière d’intégration de systèmes de gestion de con-
tenus d’entreprise, mais aussi et surtout en tant qu’exploitant de ces
systèmes. Depuis une dizaine d’années en effet, euroscript a implé-
menté, développé, adapté, et exploite quotidiennement son propre
système GED, basé sur EMC | Documentum, pour satisfaire les besoins
des clients qui lui ont confié tout ou partie de leur gestion documentaire.
Inutile de dire que nos consultants comprennent d’autant mieux les
contraintes et les exigences des projets, et perçoivent précocement
les nouvelles tendances du marché.
En 2009, crise oblige, la pression sur les coûts est à son comble,
qui suscite un intérêt grandissant pour des technologies et des outils
logiciels situés en amont et en aval de la gestion des données propre-
ment dite. Il s’agit respectivement de rendre les formulaires intelligents
pour optimiser la capture des informations, et de les exploiter au mieux
pour communiquer de façon vraiment personnalisée avec la clientèle.
Si ces objectifs sont également les vôtres, euroscript pourra certaine-
ment vous aider à mieux gérer vos informations. Nous interrogeons,
écoutons, comprenons, puis agissons en conséquence.
euroscript Luxembourg S.à r.l. 55, rue de Luxembourg • L-8077 Bertrange
Tél. : +352 31 44 11-1 • Fax : +352 31 44 11 339 • www.euroscript.lu • contact@euroscript.lu
Jean RACINE

Sales Manager
Tél. : +352 31 44 11 333
e-mail : jean.racine@euroscript.lu
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 170
EMPLOyéS WORLDWIDE 1.200
SeCTeuR Enterprise Services
ACTiViTéS
- Banking & Finance Solutions
- Business Process Solutions
- Development Consultancy
and Services
- Outsourcing Solutions
- ECM & Storage Solutions
www.euroscript.com
With euroscript’s Enterprise Content Management
solutions and our strong partners, you have more
time to spend on more important things than
searching for data or worrying about correct archiving
and adhering to compliance regulations.
Curious? Contact us now. euroscript’s comprehensive
service offering spans from consulting, system integra-
tion and business process outsourcing to technical
editing, translation and publishing of documents,
with special competence in enterprise content
management.
Finding information stored on your PC or server can be child’s play indeed.
euroscript, euroscript THE WORLD OF DOCUMENTS and the euroscript logo are trademarks of euroscript International S.A. All other trademarks are property of their respective owners. © 2008 euroscript
euroscript Luxembourg S.à r.l.
55, rue de Luxembourg
L-8077 Bertrange - Luxembourg
Tel: +352 31 44 11 1
Fax: +352 31 44 11 209
E-Mail:contact@euroscript.lu
‘Shall I tell mum I found the documents she is looking for?’
proFil de l’entreprise et oFFres commerciales
38
2009
ExPErTuM :
COnSEil STrATégiquE POur vOTrE
ArChiTECTurE d’EnTrEPriSE
Expertum est une société luxembourgeoise fondée en 2006. Elle offre
des services de Consultance de très haut niveau, principalement basés
sur les connaissances et l’expérience dans SAP. Depuis sa conception,
Expertum a réalisé un nombre impressionnant de projets et grâce à
cela, sa croissance au niveau international est exponentielle. Expertum
est aujourd’hui en activité dans plusieurs pays européens et parmi ses
clients de référence, elle a plusieurs grands comptes ainsi que des
compagnies de plus petite taille.
Une des missions principales d’Expertum est d’établir des liens privilé-
giés avec ses clients en surpassant systématiquement les espérances
de ceux-ci en termes de qualité. Le but est d’évoluer vers une véritable
relation d’association à haute valeur ajoutée avec chaque client.
La société est organisée en plusieurs Business Units couvrant les
domaines fonctionnels suivants : gestion de projets, gestion de chaînes
d’approvisionnement (SCM/SCE), gestion de cycle de vie du produit
(PLM), reporting (BI), finances (FI/CO) et PSS (Platform and Security
Solutions). Depuis 2008, Expertum est «preferred SAP channel Part-
ner» pour le secteur des PME et est également «SAP Service Partner»
depuis 2009.
Tous les employés d’Expertum sont des professionnels avec un track
record de plus de 10 ans, ce qui assure des services de haute qualité.
Expertum porte un grand intérêt au développement personnel et pro-
fessionnel continu de ses employés, assurant ainsi des perspectives
de carrière à long terme.
Christian Bistaffa

Responsable Luxembourg
Tél. : + 32 473 99 21 34
e-mail : Christian.Bistaffa@expertum.net
eMPLOYéS
AU LUxEMBOURG 30
SeCTeuR ICT Service Provider
ACTiViTéS
- Business Intelligence Solutions
- Business Process Solutions
- Security Solutions
- ERP & CRM Solutions
Expertum S.A. 37, Val St André • L-1128 Luxembourg